17 jeux indépendants qu’il ne fallait pas louper en 2020

jeux independants neon abyss ghostrunner 1

Chaque année qui passe est l’occasion de découvrir un tas de nouveaux jeux indépendants, qui peuvent parfois passer inaperçus malgré une immense qualité. Et, pour vous aider dans la multitude de titres sortis en cette année 2020, nous avons décidé, comme chaque année, de mettre en avant 17 de ces jeux indépendants qui nous ont particulièrement marqué.

En marge de cette liste de 17 jeux indépendants, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil à notre chronique hebdomadaire Indie Story, qui n’hésite pas à mettre en lumière de nombreuses pépites de la scène indépendante.

Monster Sanctuary 

  • Développeur : Moi Rai Games
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch

Le premier titre de cette sélection de jeux indépendants vient à peine de débarquer en version 1.0 le 8 décembre dernier. Imaginez un cross-over complètement fou entre Pokémon et un metroidvania comme The Messenger et vous obtiendrez Monster Sanctuary, un véritable OVNI vidéoludique qui permet de mettre une sacré claque à d’autres Pokémon-like.

Votre but sera assez simple : à l’aide de votre monstre, choisi au début parmi une sélection de 6 starters, vous évoluerez dans divers biomes, tous plus différents les uns que les autres et vous devrez tenter de percer tous les mystères de ce monde étrange en espérant devenir Maître-Gardien. Entre énigmes en tout genre et stratégie dans la composition de votre équipe, Monster Sanctuary reste malgré tout très accessible et rafraîchit complètement le genre.

Et comme si l’apport du côté metroidvania ne suffisait pas, Monster Sanctuary se pare de mécaniques de RPG avec notamment des arbres de compétences uniques à chaque monstre, ce qui vous permettra d’apporter une certaine synergie à votre équipe et d’obtenir des petites bestioles à votre image, en fonction de votre style de jeu.

Pumpkin Jack 

  • Développeur : Nicolas Meyssonnier
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch

Sorti pile pour la période d’Halloween, Pumpkin Jack aura surpris son public et l’aura surtout conquis. Développé par une seule personne grâce au moteur Unreal Engine, le MediEvil-like vous plongeait dans la peau de Jack, chevalier à tête de citrouille.

Le platformer en 3D fait notamment mouche grâce à sa direction artistique unique qui permet à Pumpkin Jack d’avoir une identité singulière, sans parler d’une narration pleine d’humour, qui détonne avec l’univers diabolique. Le tout agrémenté de multiples puzzles et énigmes qui ponctueront votre épopée dans la peau de Jack. Une petite pépite de cette année 2020, à découvrir ou à redécouvrir pour remonter le temps et replonger dans les fêtes d’Halloween !

As Far As The Eye 

As Far As The Eye Image 1

  • Développeur : Unexpected Studio
  • Plateformes : PC

On continue en mettant en lumière la scène française indépendante avec As Far As The Eye (AFATE pour les initiés), développé par le studio montpelliérain Unexpected, créé par le streamer ZeratoR. Sorti en septembre dernier, et présenté lors de notre dernier AG French Direct en août dernier, le titre mixe les mécaniques de jeu de gestion mais également de roguelite.

Dans un monde généré aléatoirement, chaque partie sera forcément différente mais l’objectif restera le même : amener votre tribu de nomades, les Pupilles, au niveau de l’Oeil, centre de ce monde. Mais, votre périple sera compliquée par une montée des eaux qu’il faudra à tout prix éviter en gérant au mieux les ressources qui vous permettront d’avancer toujours plus loin et de garder votre tribu intacte.

Disposant de graphismes colorés, le tout dans une ambiance calme et pacifiste, As Far As The Eye détonne complètement dans le monde du jeu vidéo et possède son identité propre. Une véritable surprise de cette année 2020, qui plus est française. Que demander de plus !

Call of the Sea 

  • Développeur : Out of the Blue
  • Plateformes : PC, One, Series X | S

Poursuivons ce tour d’horizon de la scène indépendante vidéoludique 2020 avec le court mais néanmoins très réussi jeu d’aventure lovecraftien Call of the Sea. Misant sur un univers plus surnaturel qu’horrifique, le puzzle-game narratif d’Out of the Blue vous permet d’incarner Norah, une jeune femme partant à la recherche de son mari disparu sur une île reculée du Pacifique Sud en 1934.

Proposant un scénario plaisant à suivre du début à la fin, un bon level design et un sound design de très grande qualité, le titre marque surtout par sa somptueuse direction artistique qui apporte un véritable dépaysement particulièrement bienvenu après cette année difficile. Disponible dans le Xbox Game Pass (Android, Console et PC), il s’agit d’une pépite à ne surtout pas manquer.

Haven 

  • Développeur : The Game Bakers
  • Plateformes : PC, PS4, PS5, One, Series X|S, Switch

L’un des derniers jeux indés de l’année fut Haven, le dernier né du studio The Game Bakers, que l’on connaît pour le nerveux Furi. Ici, le studio calme le jeu en proposant une aventure bien plus douce, où l’on suit des amoureux en fuite sur une planète inconnue. Si Furi misait tout sur le gameplay, Haven tire sa force de ses deux personnages, que l’on voit évoluer en tant que couple à travers des scènes de la vie de tous les jours, avec un contexte science-fiction en plus.

Drôles, attachants et charismatiques, Yu et Kay sont le coeur du jeu, même si Haven n’oublie pas pour autant de proposer un peu d’action avec des combats simples mais dynamiques, et de l’exploration avec des mystères à découvrir sur cette planète abandonnée. Pour couronner le tout, Haven peut s’apprécier aussi bien en solo qu’à deux, avec la possibilité de jouer en coop, faisant de lui un titre idéal à partager avec sa moitié.

Street of Rage 4 

  • Développeur : Dotemu, Lizardcube, Guard Crush
  • Plateformes : PC, PS4, Xbox One, Switch

Beaucoup de licences sont revenues sur le devant de la scène en 2020 après des années d’absences, mais peu l’ont fait avec autant de talent que Streets of Rage 4. Ce nouvel opus reprend à merveille les codes de la série tout en mettant sa patte graphique à jour.

On retrouve ainsi les personnages cultes de la licence ainsi que des petits nouveaux, qui n’ont pas à rougir face aux vétérans grâce à un gameplay toujours plus soigné, rendant chaque combattant unique. Le tout est servi par l’une des meilleure bande-son de l’année, où Olivier Derivière s’entoure de compositeurs de talents comme Yoko Shimomura ou encore Keiji Yamagashi.

Une vraie merveille de beat’em up, qui s’apprécie aussi bien en solo qu’à plusieurs, pour retrouver les soirées canapé d’antan et taper du voyou entre amis.

The Last Campfire 

  • Développeur : Hello Games
  • Plateformes : PC, Switch

Dans un autre registre, tout doux et posé, The Last Campfire vous proposera une épopée poétique dans un monde mystérieux où vous devrez résoudre tout un tas d’énigmes afin de retrouver et réunir vos semblables, les braises, le tout dans une ambiance bourrée de mélancolie. Une fois toutes les braises d’une zone retrouvées, vous pourrez évoluer dans un tout nouveau biome, qui vous permettra de découvrir de nouvelles énigmes et de nouveaux challenges.

Mêlant à la fois l’exploration et la résolution de puzzle-game, d’une très grande variété, The Last Campfire est une bouffée d’air frais, le tout accompagné par une narration bien ficelée et une direction artistique soignée et toute mignonne. Un beau jeu indépendant qui vaut le coup d’être découvert !

Ghostrunner 

  • Développeur : One More Level, 3D Realms, Slipgate Ironworks
  • Plateformes : PC, PS4, Xbox One, Switch et prochainement sur PS5, Xbox Series XS

Chapeauté par les polonais de One More Level et épaulé par deux autres studios, Ghostrunner est « l’autre jeu Cyberpunk » de cette année 2020. Proposant un jeu d’action à la croisée d’un Hotline Miami et d’un Mirror’s Edge, le titre nous embarque dans son univers futuriste avec une ambiance au poil, aidée par sa bande-son électro/synthé et sa direction artistique ultra-stylé.

Le concept est relativement simple : vous jouez à la première personne et vous devrez atteindre la fin du niveau sans vous faire toucher puisqu’un seul impact suffira pour vous terrasser. A vous de sauter, sprinter mais surtout, bien calculer votre trajectoire pour venir à bout des nombreuses plateformes. Des ennemis seront distillés un peu partout et vous devrez donc prendre en compte leur coup et leur emplacement pour éviter de recommencer la section.

Pour cela, vous aurez un dash, l’une des mécaniques disponibles, qui permet d’ailleurs de dynamiser fortement le gameplay. Vous pourrez également améliorer votre personnage à l’aide de compétences cybernétiques, afin de vous permettre d’avancer plus facilement à travers les différents niveaux. Bref, un titre nerveux, souvent exigeant, qui se présente comme un excellent défouloir.

Disc Room 

Disc Room

  • Développeur : Kitty Calis, Jan Willem Nijman, Terri Vellmann, DOSEONE
  • Plateformes : PC, Switch

Décidément, dans la scène indépendante, ça tranche ! Laissez votre sabre et préparez-vous à être découpé en morceaux, de nombreuses fois, dans Disc Room. Sorti dans nos contrées en octobre dernier, ce jeu d’action vous rendra complètement fou et risque bien d’avoir votre peau.

Poussé par l’éditeur Devolver Digital, qui n’est pas en reste côté bonnes trouvailles, Disc Room vous plongera dans un vaisseau en forme de disque géant, composé d’une multitude de niveaux. Votre but : arriver au bout de ces différents niveaux et tenir le plus longtemps possible avant de vous faire découper en morceaux par des disques.

Proposant un challenge assez corsé, ce die and retry arrivera à son apogée grâce à son end-game aux petits oignons, qui feront passer la première moitié du jeu pour de la rigolade ! Que vous soyez adeptes de jeu corsé ou pas, Disc Room saura trouver une place dans votre bibliothèque de jeu et vous poussera dans vos retranchements !

Star Renegades 

  • Développeur : Massive Damage
  • Plateformes : PC, One, PS4 et Switch

Le titre de Massive Damage mérite également sa place dans cette liste. Mêlant rogue-lite et RPG avec combat au tour par tour, Star Renegades présente une direction artistique en pixel-art poussée dans un monde de science fiction original et sublime.

Les combats demandent de faire preuve de tactique et de réflexion et le titre ne lésine pas non plus sur son bestiaire et sur les nombreuses animations travaillées des personnages. Seul petit hic, l’interface de combat, qui malgré le fait d’avoir été totalement revue au cours du développement du jeu, se montre encore un peu bancale aujourd’hui.

Un bon RPG au tour par tour pour les personnes qui apprécieront sa complexité et se montreront assez patient au vu des parties qui prennent pas mal de temps.

Othercide 

  • Développeur : Lightbulb Crew
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch

Changement complet d’ambiance avec Othercide qui vous plongera dans un univers gothique voire cauchemardesque avec des combats au tour par tour. Véritable jeu tactique, vous allez devoir faire la lumière sur une menace appelée Souffrance.

À l’aide de guerrières, les sœurs, que vous devrez développer pour tenter de vaincre cette menace, vous évoluerez au sein de souvenirs, que vous pourrez refaire à loisir. Proposant une difficulté croissante au cours de votre partie, elle n’en reste pas moins assez élevée et les amateurs de challenge trouveront leur compte. Avec une bande-son vous plongeant encore plus dans cet univers horrifique, il est clair qu’on tient là une belle découverte !

Welcome to Elk 

  • Développeur : Triple Topping
  • Plateformes : PC, One

On continue avec un petit jeu, passé inaperçu chez le grand public, mais qui aura fait une forte impression auprès de l’équipe d’ActuGaming. Clairement, Welcome to Elk est bien plus qu’un jeu vidéo, il en deviendrait presque une expérience à part entière, qu’il faut vivre pour comprendre.

Dans ce jeu narratif, ponctué d’énigmes relativement simples et de mini-jeux, vous découvrirez surtout des histoires, basées sur des faits réels, racontées par les protagonistes de ces dernières. Vous les vivrez directement en jeu mais vous pourrez également lire les véritables histoires et, ainsi, faire le lien avec ce qu’il vous arrive dans Welcome to Elk. Avec une patte graphique originale et des dialogues plein d’humour, vous plongerez dans ces histoires et vous en ressortirez complètement différent.

Welcome to Elk se vit plus qu’il ne se joue et les histoires, souvent empreintes d’émotions, seront mises en scène d’une telle façon qu’elles vous marqueront durablement. Malgré sa faible durée de vie, comptez un peu plus de 3 heures pour en venir à bout, il n’en reste pas moins une des plus belles expériences vidéoludique de cette année 2020.

Cloudpunk 

  • Développeur : ION LANDS
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch

Qui a dit qu’il n’y a que Cyberpunk 2077 cette année ? Que nenni ! La scène indépendante n’a pas hésité à proposer des jeux dans un univers cyberpunk, notamment Cloudpunk qui a débarqué sur PC en avril dernier puis plus tardivement sur consoles.

Adoptant un aspect visuel tout en voxels, l’originalité est clairement de la partie avec Cloudpunk. Proposant une expérience narrative assez poussée, vous plongeant dans la ville de Nivalis, vous devrez effectuer des livraisons, le plus souvent plutôt intrigantes ! Est-ce que l’on ne tiendrait pas le croisement entre Cyberpunk 2077 et Death Stranding à la sauce indépendante ?

Avec une histoire qui prend de plus en plus de teneur au fur et à mesure des livraisons, vous vous passionnerez pour la ville de Nivalis et vous adopterez sans aucune difficulté tous les personnages, notamment Rania, la protagoniste du titre.

Spiritfarer 

SpiritFarer

  • Développeur : Thunder Lotus
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch, Stadia

Côté petite pépite originale, l’année 2020 n’aura pas été en reste. Après Jotun et Sundered, les québécois de chez Thunder Lotus Games reviennent avec un jeu à la direction artistique soignée : Spiritfarer. Dans ce jeu de gestion, avec comme thème principal, la mort, vous aurez en charge toute la gestion d’un bateau qui vous permettra d’accueillir des esprits afin de les faire passer dans l’au-delà.

Proposant un thème assez lourd à première vue, les graphismes et les mécaniques de gameplay rendent le tout agréable voire mignon. À bord de votre navire, vous allez devoir répondre aux besoins de vos clients esprits, tous plus différents les uns que les autres, et leur permettre de passer une agréable traversée vers l’au-delà. Le tout sous la forme d’un jeu à défilement horizontal en 2D.

En parallèle de ces mécaniques de gestion bien trouvées, de nombreux mini-jeux ponctueront votre épopée, histoire de varier un peu les plaisirs, en fonction de vos actions. Une belle découverte accompagnée d’une bande-son pleine d’émotion.

Neon Abyss 

  • Développeur : Veewo Games
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch

Alors que le genre roguelite/like devient omniprésent dans le monde du jeu vidéo, certains sortent du lot. Et cette année 2020 aura été l’occasion d’en découvrir un plutôt original : Neon Abyss. Avec un lore quasiment absent, le plaisir vient avant tout de la nervosité du titre et de ses références à la pop-culture toujours bien placées et qui font souvent mouche.

À travers une succession de niveaux, dont la difficulté sera croissante, vous devrez terrasser vos ennemis à l’aide de vos armes et de compétences que vous glanerez ici au là, au gré de votre chance… ou de votre malchance ! Il faudra compter sur la synergie des différentes compétences et armes, tout en vous méfiant de certaines d’entre elles qui vous poseront plus de problèmes qu’autre chose. Ajoutez à cela la présence de familiers qui vous apporteront des bonus mais également des malus et vous aurez tous les ingrédients d’un roguelite réussi.

Neon Abyss a même su transcendé ses défauts en proposant une branche expérimentale, rajoutant notamment de nouveaux boss et de nouvelles mécaniques, rendant l’expérience de jeu optimale, si ce n’est parfaite. En bref, amateur de roguelite et de bullet-hell : foncez !

Murder by Numbers

murder by numbers

  • Développeur : Mediatonic
  • Plateformes : PC, Switch

Les amoureux de visual-novel et de jeux d’enquête n’ont pas été en reste cette année grâce à Mediatonic, qui, avant Fall Guys, nous a offert un surprenant mélange d’Ace Attorney et de Picross avec Murder by Numbers. Plongé dans le Los Angeles des années 90, nous suivons les aventures d’Honor Mizrahi, actrice du petit écran devenue détective malgré elle, qui, accompagnée de SCOUT, un robot amnésique, devra élucider les affaires de meurtres se multipliant autour d’elle.

Ainsi, dans un gameplay très similaire à Ace Attorney, le joueur devra tour à tour fouiller les décors pour y trouver puzzles et indices, et interroger des témoins afin de résoudre l’affaire. Malgré son manque de traduction française, Murder by Numbers nous propose un scénario frais et intriguant, porté par ses personnages hauts en couleurs, son ambiance délicieusement kitsch et ses puzzles bien ficelés.

Et avec Hato Moa, cerveau derrière l’incroyable Hatoful Boyfriend, au character design et Masakazu Sugimori, connu pour son travail sur Ace Attorney, à la composition, il est impossible pour les fans du genre de passer à côté de cet étonnant cocktail.

Hades 

  • Développeur : Supergiant Games
  • Plateformes : PC, Switch

Comment terminer cette rétrospective des jeux indépendants de l’année 2020 sans parler de Hades, le dernier jeu de Supergiant Games, qui a remporté le prix du meilleur jeu indépendant durant la cérémonie des Game Awards 2020 mais également le prix du jeu de l’année lors de nos derniers AG Awards. Après un accès anticipé de presque deux ans, sa sortie définitive en septembre dernier aura permis à cette pépite d’éclore et aura su conquérir une très large frange de joueurs.

Le roguelike, qui revisite la mythologie grecque d’une façon magistrale, vous plongera dans la peau de Zagreus, fils d’Hadès et de Perséphone et vous tenterez tant bien que mal de vous échapper de votre foyer, quitte à piétiner les alliés de votre père au passage. Le tout avec un panel d’armes varié et reprenant les meilleurs codes du genre, permettant une rejouabilité sans se lasser une minute.

Avec une direction artistique véritablement soignée et une bande-son signée Darren Korb (Bastion, Pyre, Transistor) qui restera longtemps dans les annales, Hades fait partie de ces jeux nerveux dont vous ne ressortirez qu’après des dizaines et dizaines d’heures de jeu tant il est addictif et comporte une narration aboutie.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.