TEST. MX vs. ATV Supercross Encore – « Encore » mieux ?

  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One
Voir la note

Il existe ainsi plusieurs licences telles que Moto GP 2015 ou le très récent et très bon Valentino Rossi. Nordic Games a décidé d’avoir sa part du gâteau en nous proposant MX vs. ATV Supercross, qui était sorti à l’origine sur PS3 et développé par le regretté THQ. Le soft s’est ensuite payé le luxe de revenir sur PS4 et Xbox One en 2015 avec MX vs. ATV Supercross Encore, grâce à Nordic Games. Le joueur aura la possibilité de faire des compétitions en ligne ou offline, et de piloter des deux roues et des quatre roues.

Une réalisation dépassée…

maxresdefault (8)

Impatiente de pouvoir tâter de la boue et de mordre la poussière, je décide de découvrir le mode carrière du jeu… Et c’est la douche froide. En effet, bien que ce dernier semble bien fourni, celui-ci se révèle brouillon et un peu ennuyeux. Ainsi, nous subissons une série de courses sans queue ni tête… On s’attend alors à vivre des émotions fortes avec des compétitions de barge, mais on se retrouve avec un mode insipide. Les amateurs de challenges seront aussi déçus de voir que l’IA des adversaires n’est pas très fair-play, elle n’hésitera pas à vous pousser hors de la piste sans scrupules.

Egalement on avouera que les musiques du titre sont écoutables mais ne sont hélas pas extraordinaires et restent malgré tout dans l’univers mais qui font bien clichés : du rock, de la bière, des poils, etc…

Le chargement de notre première partie s’achevant enfin, je découvre avec stupeur (et tremblements) que la réalisation technique du jeu n’est pas franchement une réussite : graphiquement, le jeu était joli sur old-gen, mais sur nextgen, le titre n’est pas spectaculaire. Les animations des personnages, notamment de la charmante jeune fille donnant le départ laissent à désirer. Nordic Games aurait mieux fait de réaliser un nouveau soft pour cette licence…

Pire encore on constatera lorsque nous faisons des courses endiablées seul ou en multijoueur que  le jeu subit des ralentissements très désagréables, et souvent, ces derniers surviennent lorsque nous faisons des sauts ou que l’on doit se réceptionner à l’issue de ces derniers. De quoi s’énerver assez rapidement et éteindre sa console sans autre forme de procès.

A chacun son style

mx-vs-atv-supercross-encore-04

Néanmoins, MX vs. ATV Supercross Encore nous propose d’autres modes de jeu qui nous feront aisément passer de longs moments, seuls, entre amis, ou contre d’autres joueurs. Après la carrière, les joueurs auront la possibilité de tester un mode en ligne qui sera malheureusement désespérément vide.

Point positif et pas des moindres : un mode multijoueur local qui s’avèrera efficace dans le cas où vous souhaiteriez passer un bon moment entre amis. On appréciera ainsi la présence de ce dernier qui indéniablement donnera un certain intérêt à ce portage. Seulement, comme nous l’avions dit précédemment, le jeu aura tendance à subir des ralentissements lorsque vous jouerez à plusieurs, à vos risques et périls donc.

On constate aussi que la prise en main du jeu est comment dire… Délicate. Les néophytes auront besoin d’un temps d’adaptation nécessaire pour comprendre les mécanismes. Ainsi, deux façons de jouer s’offrent à vous : sur le joystick gauche, le pilote tournera simplement le guidon.

Sur le joystick droit, le pilote aura tendance à se pencher comme dans la réalité, cette dernière offre alors plus de réalisme à la jouabilité, néanmoins cette prise en main se montre être compliquée et complètement brouillon, une option activable et désactivable aurait été bien plus judicieuse et plus évidente. A notre sens, la jouabilité « réaliste » est bien plus utile, puisque si vous choisissez ce type de pilotage vous pourrez soulever et baisser votre moto pour avoir notamment une meilleure réception. Cette particularité n’est pas présente sur le joystick gauche… Etrange et dur à prendre en main pour les débutants, une seule façon de jouer sur un seul et unique joystick était amplement suffisant. Toutefois, elle se révèlera intéressante pour les puristes.

Le titre vous proposera également un contenu de plusieurs véhicules : des quads, des motocross, que vous aurez la possibilité de customiser en changeant la couleur par exemple, mais aussi en utilisant les différentes pièces mécaniques obtenues au cours de vos parties. De quoi satisfaire les plus mécanos d’entre-vous.

Egalement, les joueurs pourront choisir leur propre pilote, vous pourrez le personnaliser en utilisant des kits graphiques par exemple. MX vs. ATV Supercross Encore vous permettra de découvrir des modes de jeu comme le Rythm Racing qui sont des courses en ligne droite avec des phases où les bosses se succèdent. Les Courses en étape sont des tracés où les joueurs doivent atteindre les différents checkpoint dans un temps imparti et le plus rapidement et pour finir le Freeride qui vous permet par exemple de choisir votre terrain de jeu et de vous éclater (la tronche sur le bitume) tout seul. De quoi vous amuser en perspective.

MX vs. ATV Supercross Encore n’est clairement pas le genre de jeu prévu pour tous les joueurs. Celui-ci s’adressera essentiellement aux amoureux de deux roues et de quatre roues, puisque le titre arrivera aisément à les satisfaire, grâce à un contenu étoffé : une customisation intéressante des machines ou encore la personnalisation du pilote. Néanmoins, d’un côté les néophytes seront très vite agacés par une prise en main douteuse et complètement brouillonne, et d’un autre, les plus esthètes seront déçus de voir que le jeu n’est graphiquement pas une franche réussite. Son petit prix et ses différents mode de jeux sauront néanmoins séduire certains d’entre vous.

5 10

MX vs. ATV Supercross Encore

Points positifs

  • Du contenu en veux-tu en voilà
  • La vue casque
  • Multijoueur local !
  • Personnalisation des véhicules
  • Une bonne sensation de vitesse...

Points négatifs

  • ... Entachée par des ralentissements intempestifs
  • Graphiquement moyen
  • Animations douteuses
  • Musiques pas inoubliables
  • Techniquement pas terrible
  • Une prise en main difficile