TEST. Fire Emblem Heroes – Le loot aux héros légendaires

  • Android
  • iOS
Voir la note

Fire Emblem Heroes est la nouvelle application iOS et Android qui fait du bruit et cela peut se comprendre puisqu'elle est basée sur la prestigieuse licence Fire Emblem. Fan service et au style J-RPG tactique revisité, est-ce que le pari est réussi pour ce spin-off de la licence ?

Récemment, nous avons eu droit à un Nintendo Direct consacré à Fire Emblem et pour cause, Fire Emblem Echoes: Shadows of Valentia a été annoncé sur Nintendo 3DS, accompagné d’un trailer un peu plus long pour Fire Emblem Warriors sur 3DS et Switch, un autre Fire Emblem qui sera J-RPG tactique sur Nintendo Switch pour 2018 et enfin, il y a eu l’officialisation d’un certain Fire Emblem Heroes, application gratuite sur la célèbre saga. Depuis le 2 Février 2017, Fire Emblem Heroes est disponible pour tous les utilisateurs iOS et Android et nous allons faire le point sur la qualité de cette adaptation au format free to play.

Cross-Universe

Fire Emblem Heroes test 2

Pour produire un bon jeu mobile qui ravira les amateurs de fan service, il fallait que Fire Emblem Heroes propose un subterfuge afin de réunir tous les personnages de la licence. Cela n’est pas chose aisée car à quelques épisodes près, les Fire Emblem ne se déroulent pas dans le même univers de fond. Ainsi, le spin-off mobile fait habilement en sorte de réunir tous nos héros favoris… Enfin, habilement, presque.

Effectivement, le scénario de Fire Emblem Heroes est un zéro pointé puisqu’il n’a aucune crédibilité, qu’il est inintéressant et qu’il va nous offrir cette réunion de famille avec des dialogues vraiment proches du néant en termes d’intérêt. L’histoire n’apportera donc pas grand chose si ce n’est les héros et antagonistes qui ont été spécialement créé pour ce rendez-vous et si leur chara-design est plutôt chouette, jouer à Fire Emblem Heroes se fera sans vraiment tenir compte de la progression narrative qui se limitera généralement à : le méchant m’a lié à lui… J’ai pas envie de te combattre mais je peux pas… Alors, bats-moi et puis après, je redeviens gentil !

L’histoire est donc un enchaînement de ce cas de figure et cela finit par devenir assez lourd. Bref, de quoi décevoir tous les fans qui s’attendaient à avoir quelque chose de solide de ce côté-là mais d’un autre point de vue, cela permet aussi de passer plus de temps à l’essentiel à savoir le gameplay et puis même s’il est difficile de l’avaler, on imagine que ce manque de profondeur et cette simplicité de l’histoire sont également là pour rappeler que c’est un jeu free to play, mobile et accessible pour tous les types de joueur. Ainsi, une histoire profonde, complexe et intéressante aurait clairement demandé de nombreuses lignes de dialogues et aurait pu rebuter mais bon, là, c’est VRAIMENT le minimum syndical que l’on a entre les mains.

Fire Emblem Heroes, le fan service au service du fan

Autrement, les compositions font honneur à la série et il en va de même pour les nombreux bruitages propres à la licence comme la petite musique de prise de niveau que l’on a l’habitude d’entendre depuis tant d’épisode maintenant. Mention spéciale au thème principal qui est d’ailleurs de toute beauté même si on le connaît déjà très bien tant il est mémorable. A cela, on ajoute bien évidemment une localisation en français mais par contre, il faudra oublier tout de suite les voix japonaises.

Fire Emblem Heroes se dote tout de même d’une magnifique cinématique d’intro, d’une interface soignée, de magnifiques art works pour tous les héros et héroïnes de la licence et de très jolis graphismes d’une manière générale. Les cartes sont assez variées et les phases de combat reprennent les célèbres animations où deux unités se retrouvent en duel. Le tout, avec des versions dans le style chibi et des animations d’attaque sympathiques selon l’arme ou la magie des personnages. On notera également que les art works présents pour appuyer la beauté des animation d’attaque sont vraiment magnifiques et qu’à partir du moment où vous n’avez plus tous vos PV, on remarquera que le personnage aura ses vêtements déchirés et que la sueur coulera de son front. Une attention particulière et plus qu’appréciable donc. De plus, les personnages auront aussi des genres d’attaques spéciales qui viendront varier les art works montrés lors des phases d’affrontement. Vous l’avez compris, sur le plan visuel, c’est du tout bon.

Invocateur, votre nouveau statut

Fire Emblem Heroes test 1

Comme on le disait, l’histoire de Fire Emblem Heroes ne vole pas bien haut et après avoir choisi votre sexe, on vous expliquera que vous avez été invoqués dans ce monde pour le sauver car vous êtes un invocateur. Effectivement et pour faire court, les antagonistes font partie du royaume d’Embla et leur but est de conquérir tous les mondes de Fire Emblem en passant des pactes avec eux. Vos invocateurs sont Alfonse et Sharena du royaume d’Askr et ils sont les deux héros créés spécialement pour ce Fire Emblem et vous devrez voyager à travers tous les univers de la licence Fire Emblem, affronter les héros et antagonistes propres à chaque épisode et reprendre peu à peu le terrain conquis par Embla. Vous visiterez entre autres les mondes des derniers opus à savoir Fire Emblem Fates: Héritage et conquête mais aussi Fire Emblem Awakening et bien d’autres encore. Un bon moment pour les fans que de revoir nos héros favoris dans de magnifiques art works.

En tout cas, Alfonse et Sharena vous expliqueront donc que vous êtes un invocateur, l’élu, et c’est heureusement dans cet aspect-là que réside la plus grande force du jeu. Effectivement, à l’aide d’orbes, vous allez pouvoir invoquer, au hasard, des héros provenant de tous les univers de la licence afin qu’ils vous aident dans votre quête. Chaque invocation coûte cinq orbes et le coût peut descendre jusqu’à trois orbes par invocation si vous en faites un maximum d’affilé. Autant vous le dire tout de suite, il est donc plus intéressant de stocker un max d’orbes afin de les rentabiliser au mieux et comme cela est l’élément le plus intéressant du soft, vous l’avez compris, c’est aussi celui qui incite le plus à tomber dans le piège de la micro-transaction. En tout cas et à titre d’indication, le plus rentable est de faire vos invocations quand vous avez 20 orbes… Oui, ça fait pas mal…

Car oui, si vous avez pas mal d’orbes en début de partie pour vous inciter à tenter votre chance, les héros invoqués disposent de rangs dotés d’une ou plusieurs étoiles et évidemment, ceux qui en ont le plus seront plus performants. En effet, à chaque niveau pris, les mieux classés auront plus de chance de voir leurs statistiques s’envoler que de simples héros à une étoile et pour gagner des orbes, cela peut parfois prendre du temps et comme on le disait, il est plus intéressant de les stocker pour payer les invocations à un tarif dégressif.

D’ailleurs, vous aurez un choix plutôt difficile à faire au début puisqu’il est possible d’améliorer le château, votre base, de plusieurs niveaux afin d’augmenter le bonus d’expérience que vous remporterez. Cela se paie en orbe et s’il est intéressant de l’augmenter rapidement à son maximum, cela veut aussi dire que vous allez devoir reporter vos envies de découvrir de nouveaux protagonistes rejoindre votre cause. Choix cornélien donc mais l’expérience est quand même quelque chose d’important pour venir à bout de vos ennemis !

Fire Emblem Heroes propose donc un gameplay tactical J-RPG proche de ceux sortis sur les diverses consoles à un détail prêt. Tout d’abord, sachez que la recette magique a été adaptée au format mobile et qu’ainsi, on se retrouve avec une stratégie plus légère avec des cartes assez petites et des batailles opposants au maximum quatre héros contre quatre autres. Si les systèmes des faiblesses et forces avec, entre autres, la présence du plus symbolique avec le triangle définissant qui l’emporte entre les épées, les lances et les haches sont toujours présents, il faut avouer que l’accessibilité est très présente pour tous les types de joueur avec des affrontements à petite échelle.

Si cela surprendra et offensera la plupart des fans, il faut prendre en compte que le critère principal d’un jeu mobile et surtout d’un free to play est de pousser les petites sessions de jeu au maximum et ici, il faut avouer que c’est plutôt bien optimisé. En effet, nous sommes loin des batailles de l’époque durant parfois plus de 30 minutes et ici, il suffira seulement de quelques petites minutes pour terminer une bataille. Simple, rapide, efficace et surtout, diablement jouissif. On notera également l’absence des mariages qui était une feature pas forcément évidente à instaurer en free to play. Ceci dit, on imaginerait bien voir cette dernière arrivée dans un futur patch…

Où combattre ?

Fire Emblem Heroes test 3

Fire Emblem Heroes propose donc pas mal de modes de jeu et pour jouer, il faut dépenser de l’énergie. Chaque bataille vous en fera dépenser une certaine quantité plus ou moins élevée suivant votre niveau et au début, il faudra tout de même assez longtemps avant d’arriver à cours d’énergie. L’équilibre free to play/contenu payant semble en tout cas assez bien maîtrisé à ce niveau et étant donné l’aspect intuitif du gameplay se la jouant plus accessible nous a plutôt convaincus. Néanmoins et effectivement, plus vous serez haut niveau, plus il vous en coûtera en énergie pour jouer forcément, le temps de jeu sera assez réduit. Dommage mais c’est un peu le prix à payer pour la formule free to play.

En somme, si vous êtes comme moi et que vous aimez entraîner vos nouvelles troupes, vous pourrez toujours jouer de manière régulière avec un coût d’énergie assez faible. Si néanmoins vous souhaitez faire le jeu avec quatre personnages seulement, là, tout coûtera rapidement cher et le temps de jeu sera incroyablement réduit. Il existe tout de même des objets pour rétablir l’énergie et si au début, on vous fait cadeau d’une dizaine d’Elixir d’énergie, il faudra ensuite passer à la caisse ou alors, patienter sagement.

En tout cas, le mode histoire, bien que dépourvu de scénario intéressant, vous proposera de très nombreuses batailles coûtant peu en énergie et surtout, la possibilité de remporter des orbes permettant ensuite l’invocation de nouveaux héros ! A noter tout de même que les orbes peuvent non seulement être dépensées pour améliorer le château afin d’augmenter le bonus d’expérience remporté mais aussi, elles peuvent être dépensées pour recommencer une bataille sans perdre l’expérience gagnée juste avant. Cela permet d’éviter de repayer le coût d’énergie demandée. Concernant les quêtes annexes, elles débarqueront plus tard avec le nouveau contenu dont l’on vous parle un peu plus loin. A noter qu’il est aussi possible de refaire les anciennes missions des modes histoires dans des difficultés plus élevés afin de s’entraîner mais aussi de remporter des orbes. Attention tout de même car comme on le disait, l’énergie coûte de plus en plus cher.

Fire Emblem Heroes, une revisite du J-RPG tactique accessible et rapide

On trouvera ensuite les cartes spéciales qui sont limitées dans le temps et qui vont vous faire affronter tous les plus grands personnages de la licence Fire Emblem. Plusieurs niveaux de difficultés sont proposés et si vous parvenez à finir une bataille sans perdre une seule unité, vous remporterez le héros faisant office de star de la carte dans vos rangs. Son rang dépendra quant à lui du niveau de difficulté choisi. Sachez tout de même que ces cartes spéciales sont difficiles, assez chères en énergie et que si une unité tombe sur le champ de bataille, c’est game over et on recommence. On conseille donc d’y aller toujours avec vos meilleures troupes afin d’assurer la victoire. Dernière chose à ce sujet, les cartes spéciales changent très régulièrement et vous n’aurez que guère de temps pour mettre les mains sur vos héros préférés. Nous avons donc là une bonne formule assez addictive qui renouvelle bien le mode et surtout, qui vous permet d’assurer un fan service conséquent.

Autre mode de jeu encore, l’entraînement. Ce dernier est, comme son nom l’indique, le meilleur moyen d’entraîner de nouvelles recrues. De plus, vous obtiendrez des récompenses comme des cristaux permettant automatiquement aux personnages de monter en niveau. De plus, on obtient aussi des badges, des insignes et des plumes de héros qui servent à améliorer le rang de héros plus ou moins étoilés… Pratique pour transformer les moins bons guerriers en guerriers d’exception. Sachez également qu’au même endroit dans les menus, vous pouvez aussi fusionner des héros ce qui est idéal pour se débarrasser des doublons tout en améliorant votre héros original.

Retournons à nos moutons pour les modes de jeu et le suivant se prénomme Arène. Ici, vous affrontez les troupes d’autres joueurs et pour lancer un affrontement, il faut consommer un autre objet qui sont les épées de duel. Vous disposez de trois de ces dernières et le but de ce mode est d’enchaîner les victoires afin d’avoir le meilleur score dans le classement. A chaque bataille, vous obtenez des points et pour en gagner plus, il y a un panel de personnages qui vous permettent de gagner des bonus. Si vous en possédez certains dans votre équipe, tant mieux, sinon, tant pis. A noter qu’à la fin d’une saison, vous obtiendrez des récompenses mais selon vos résultats, vous progresserez aussi au rang supérieur d’arène ! Enfin, un cinquième mode est encore caché tout en bas à droite et il n’est pour le moment pas accessible. Ce cinquième mode mystère arrivera très certainement dans une future mise à jour de Fire Emblem Heroes.

Des ajouts à venir

Fire Emblem Heroes test 4

Comme expliqué dans cet article, Fire Emblem Heroes va avoir droit à du contenu en pagaille avec des ajouts scénaristiques (deux histoires par mois ou une toutes les deux semaines), des personnages, des skills et enfin, même des modes de jeu.

Bref, vous l’avez compris, la durée est conséquente et entre votre quête de loot d’héros et héroïnes légendaires et la possibilité d’apprendre des skills et de les améliorer, il y a de quoi faire et qu’on se le dise, tout fan de Fire Emblem et de personnages bien particuliers sera forcément en besoin de mettre les mains sur ses personnages favoris. On échappe pas non plus aux objectifs quotidiens qui permettent d’obtenir diverses récompenses bonus qui aideront bien à faire évoluer notre équipe.

Pour conclure, Fire Emblem Heroes est une très bonne application utilisant le mode économique du free to play et il s’impose comme addictif, accessible et assez prenant si on se laisse prendre par ce système de loot de héros très ingénieux. Au-delà de ça, en tant que fans de la saga Fire Emblem, on perd les affrontements à grande échelle et on accepte de prendre part à un scénario inintéressant et qui nous fera vraiment mal quand on voit tous les autres jeux Fire Emblem. Néanmoins, c’est une formule qui, dans son ensemble est assez réussie et pour une recette free to play, on est assez convaincus puisque l’abandon des batailles à grande échelle pour laisser part à du 4vs4 permet très clairement d’influer sur les sessions de jeu rapide ce qui est… plus ou moins le but d’un jeu mobile. Fire Emblem Heroes plaira donc autant aux novices qu’aux connaisseurs et l’on espère que cela permettra à un public néophyte d’avoir l’envie de découvrir ce qui se cache derrière cette licence. 

L'avis de l'auteur

Fire Emblem Heroes est une bonne petite surprise qui est sacrément addictive. Je vous avoue qu'il est difficile de résister à l'achat d'orbes avec l'argent réel car c'est vraiment l'essence même du jeu avec ce système de loot de héros et d'héroïnes. Même si le scénario est tout bonnement horrible, l'effet de nostalgie avec tous ces héros fonctionne et je vous avoue que je suis vraiment heureux d'avoir eu ma diabolique Tharja quatre étoiles dès la première séance d'invocation, quelle chance ! Je dois l'admettre et j'ai bel et bien sombré dans le concept... En espérant que Fire Emblem Warriors n'ait pas droit au même genre de scénario, pitié...

Alexandre Mistral Play4Fun
s
Note du panda
7 10

Fire Emblem Heroes

Points positifs

  • Système d'invocations clairement addictif...
  • Free to play/contenu payant équilibré...
  • Une recette revisitée pour free to play...
  • Graphismes vraiment alléchants
  • Très bonne durée de vie et plein de modes
  • De belles animations
  • Des nouveautés à venir et planifiées
  • Fan service Fire Emblem au top
  • Musiques au top

Points négatifs

  • ... Mais incite énormément à l'achat d'orbes !
  • ... Sauf si vous vous focalisez sur quatre personnages
  • ... Pour des sessions rapides et efficaces
  • La licence d'origine était plus stratégique et complexe
  • Scénario inintéressant au possible
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp