Test Fate/Extella sur Switch, notre avis sur ce portage

Test Fate/Extella sur Switch, notre avis sur ce portage
Déjà disponible sur un bon nombre de plateformes, Fate/Extella débarque sur Nintendo Switch. Voici notre ressenti sur cette version.

Initialement sorti sur Playstation 4 et Vita, Fate/Extella vient d’arriver sur Nintendo Switch via le Nintendo eShop et dans une édition physique. Cette mouture Switch, bien que simple portage, apporte néanmoins quelques optimisations pour la machine Nintendo, ainsi que les différents DLC cosmétiques, disponibles à l’achat dans le jeu original, sorti il y a bientôt une année. Vous retrouverez notre test du jeu à cette adresse.

Une quête du Graal

Fate EXTELLA test 6

Créé par le studio Marvelous, Fate/Extella se présente comme une nouvelle monture de l’univers Fate, réinterprétation japonaise des contes du roi Arthur. Se présentant comme un Beat Them All, le jeu vous proposera d’incarner différents servants, qui feront combattre leur maîtres pour la quête du Saint Graal. Basé sur l’histoire de Fate/Extra, Fate/Extella propose une guerre pour la quête du Saint Graal juste après qu’un vainqueur ait été désigné. Vous incarnerez ainsi différents combattants, luttant dans un monde artificiel nommé le SE.RA.PH.

La version Switch ne déroge pas à la règle, le jeu ne possède aucune traduction française et, si vous pourrez profiter des voix japonaises originales, il vous faudra vous contenter de l’anglais si vous souhaitez suivre l’histoire de Fate/Extella.

Le jeu se propose comme un clone de la série des Samouraï Warriors, qui a créé lui-même un sous-genre du genre, appelé désormais musô. Pour expliquer d’une façon simple, il s’agit d’un jeu d’action où vous affronterez des adversaires par palettes de cent, et vous aurez divers objectifs tels la conquête d’un certain nombre de territoire, ou encore la défaite de différents généraux. Vous finirez assez souvent vos affrontements par un affrontement contre un boss, qui sera plus fort que le reste des généraux.

Le titre, de par son genre original, est bien entendu très répétitif, et il vous faudra véritablement aimer le genre pour aller jusqu’au bout de l’aventure, et des différents scénarios qui vous sont proposés dans le titre.

Notre avis sur la version Switch

Fate EXTELLA test 7

Qu’apporte cette version Switch ? Tout d’abord, s’il s’agit que d’un simple portage, on peut tout de même voir que cette monture propose tout de même l’ensemble des costumes disponibles sur Playstation en DLC, ainsi qu’une tenue originale offerte. Pour le reste, on retrouve les trois campagnes principales, ainsi que l’ensemble du contenu du jeu original.

Le jeu reste au même niveau visuel que son prédécesseur, on voit que le jeu tourne de façon plutôt fluide sur la console, que ce soit en format salon qu’en portable. Par contre, nous devons prévenir que lors d’une utilisation portable, le jeu consommera beaucoup de batterie, et fera tenir votre console aux alentours des 2h30 à 3h, dépendant de votre niveau de luminosité. On aurait par contre aimé au vu du nombre de menu dans lequel nous possédons une interaction, pouvoir utiliser l’écran tactile de la console, comme il est possible de le faire sur certains jeux.

L’arrivée de Fate/Extella sur Switch est une excellente nouvelle pour les non-possesseurs du jeu. Si cela n’apporte rien aux anciens joueurs qui regretteront l’absence de modes exclusifs, c’est l’occasion idéale pour ceux qui ne s’étaient pas encore adonnés aux joies du jeu. Il faudra par contre être accroché à l’histoire ainsi qu’au gameplay très répétitif du titre pour pouvoir en voir le bout, sous peine de décrocher assez rapidement, sous les répétitions de martelage de boutons…

> Notre Test complet de Fate/Extella 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp