Test Call of Duty : Black Ops III – Awakening – Que vaut ce premier DLC ?

Black Ops 3 Ramses Station Into The Fray Copy 1

Sortie chez nous au début du mois de Novembre dernier, Call Of Duty: Black Ops III a su nous remettre les pieds sur terre après l’épisode très aérien qu’était Advanced Warfare. On est donc retourné vers les bases qui rendaient Black Ops II si addictif avec en supplément, des petits sauts venant pimenter les affrontements. Aujourd’hui, on vous présente le premier DLC de la série pour ce BO III, ça passe ou ça casse ?

Call Of Duty: Black Ops III : Awakening est disponible depuis le 2 Février 2016 sur PlayStation 4. Il sortira aussi sur Xbox One mais aucune date n’a été divulguée.

Les quatre cartes multijoueur

Comme d’habitude et dans chaque DLC COD, on se retrouve avec une flopée de nouvelles cartes qui viendront intensifier les affrontements entre joueurs. Voici un petit listing ainsi que notre ressenti sur chacune d’entre elles.

Skyjacked

Si cette carte vous dit quelque chose, c’est normal… Enfin, non, attendez, il ne s’agit pas d’une carte provenant de Destiny hein ! (rires) ! Blague à part, c’est vrai, elle ne peut pas vous être inconnue si vous êtes un connaisseur de la licence Call Of Duty. En effet, Skyjacked est une version revisitée de « Hijacked » qui était présente dans Call of Duty : Black Ops II. Au lieu d’avoir un bateau, c’est maintenant un ADAV de sécurité survolant Zurich qui sert de terrain pour se combattre. Forcément, des ajouts ont été fait et l’on peut facilement se mettre en hauteur grâce aux sauts à impulsion. C’est graphiquement à notre goût et il faut avouer que c’est très plaisant de se retrouver à nouveau sur cette carte. Malheureusement, le spawn kill est toujours fortement présent et il vaut mieux que ce soit vous qui ayez l’avantage sur vos opposants… De ce côté-là, rien ne change !

Splash

Il s’agit d’une carte où nos vaillants soldats mettent les pieds dans un parc d’attraction aquatique. Belle, colorée et intelligemment construite, les modes de jeu s’enchaînent et très franchement, elle est pour nous la plus jolie carte de pack… Un régal ! Entre les toboggans, le bateau pirate, cette ville rigolote et les possibilités d’affrontements sous-marins, la carte met en avant chacune des qualités de gameplay de BO III. Véritablement, il s’agit de notre coup de cœur et d’une éventuelle destination pour les vacances ? (rires)

Gauntlet

A l’instar de la map « Rush » de paintball façon camp militaire de BO II, le dernier volet de Treyarch propose un environnement similaire avec Gauntlet puisqu’il s’agit d’une base d’entrainement militaire. Mais la comparaison s’arrête là puisque Gauntlet se veut futuriste et on peut dire que l’on a quasiment trois cartes une une. En effet, les militaires devant s’adapter à toutes situations, la technologie de l’univers de Black Ops III propose ainsi une carte où l’on se retrouve aussi bien dans la jungle, la neige que dans une ville. Elle est aussi agréable pour les yeux que dans sa construction, un bon point encore !

Rise

C’est dans la banlieue enneigée de Zurich que l’on peut découvrir la dernière carte Rise. La map est très bien pensée elle-aussi mais c’est très certainement la moins convaincante. Les trois autres semblent clairement visuellement au dessus et forcément, on apprécie un peu moins Rise…

Du côté du multijoueur, vous l’avez donc compris, les différentes cartes sont vraiment excellentes et on reconnaît bien-là le savoir faire de TreyArch. On oublie ainsi les tentatives manquées d’Advanced Warfare avec les événements naturels venant vous tuer ainsi que toutes les autres possibilités qui étaient finalement sans intérêt.

Avec ce Black Ops III, on continue dans la voie d’aller droit au but et cela fonctionne. On a droit à de petites cartes réfléchies où les affrontements sont rapide et où.. l’on prend du plaisir dès les premiers instants. Néanmoins, on notera que Rise est quand même en dessous bien qu’elle soit très intéressante en terme de gameplay. La recette BO III fonctionne donc à merveille de ce côté-là…

Passons maintenant au dernier élément du contenu de ce DLC, la carte zombie !

Der Eisendrache !

La carte zombie Der Eisendrache se déroule juste après les événements de The Giant, map disponible uniquement si vous avez opté pour le season pass ou l’édition collector de BO III. En tout cas, d’un point de vue scénaristique, il est clairement important d’avoir survécu sur The Giant… Après, si vous êtes fanas du zombie seulement pour dézinguer du mort-vivant, vous pouvez faire l’impasse sur The Giant et vous éclater directement dans Der Eisendrache.

Après une sympathique cinématique d’introduction où l’on voit nos quatre héros se prendre une raclée alors qu’ils étaient à bord d’un gigantesque robot, ils se retrouvent perdus dans la nature et sans moyen de locomotion… Ils feront marche jusqu’à arriver dans un étrange et inquiétant château médiéval Autrichien.

Nos quatre personnages sont les joueurs Richtofen, Nikolai, Takeo et Dempsey, anciens héros d’Origins, l’histoire zombie de Black Ops II. Bref, la carte est jolie dans son ensemble et l’on se retrouvera aussi bien à l’intérieur au chaud que dans le froid et la neige de l’extérieur. Comme d’habitude, des secrets, des actions à faire pour remettre le courant mais aussi des tonnes d’éléments à faire en solo ou ,pour plus de fun, entre amis.

Encore une fois, on pourra reprocher le manque d’accessibilité de ce mode Zombie de BO III qui se veut quand même particulièrement difficile pour les novices. En dehors de cela, les puristes adhéreront et seront ravis de poursuivre l’aventure qui avait tant convaincu avec Origins dans BO II. De plus, la carte se veut incroyablement et réserve bon nombre de surprises…

Vendu pour 14,49€, le contenu de ce DLC est assez honorable mais on ne pourra jamais s’empêcher de se dire que cela fait quand même trop cher pour les joueurs occasionnels. En effet, si vous êtes un adepte du multijoueur ou que vous cherchez toujours à découvrir tous les secrets d’une carte zombie, l’aventure vaut la peine… Pour les autre, c’est forcément beaucoup moins intéressant.

Pour conclure, Call of Duty : Black Ops III Awakening vaut le coup mais pas forcément le coût… En effet, pour 14,49 €, il faut clairement être un fan du mode zombie ou un inconditionnel du multijoueur pour en profiter à son juste prix. Néanmoins, chacune des cartes sont très bien construites et sont toutes belles et colorées dans leur ensemble. On notera que Rise semble en dessous en terme de qualité tandis que Splash nous a sublimés avec son très sympathique parc aquatique. Les fanatiques du FPS Call of Duty : Black Ops III Awakening qui se régalent quotidiennement sur le jeu actuel seront ravis de ce DLC de qualité apportant de la fraîcheur dans le gameplay. Les autres, pas besoin de passer par là à moins que vous n’ayez déjà le Season pass !

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des