Sekiro – Hanbei L’immortel : Présentation et avis sur le manga de Mana Books

Sekiro Hanbei L'Immortel Présentation Livre

Il y a de cela quelques jours, on vous présentait un des mangas du catalogue de Doki Doki : Mon Shiba, ce drôle de chien. Cependant, fini l’amour et les câlins, on ressort les katanas et on repart au front avec Sekiro : Hanbei L’immortel, une oeuvre signée par la maison d’édition Mana Books, à l’origine de Assassin’s Creed : Blade of Shao Jun qu’on vous a également présenté la semaine dernière.

Sorti pendant le mois de mars, cet ouvrage revient sur le jeu que l’on ne présente plus : Sekiro : Shadows Die Twice désigné tout de même jeu de l’année en 2019. Servant de préquel au titre de From Software, ce récit va nous narrer l’histoire d’un personnage mystérieux aux motivations inconnues, je parle bien sûr de Hanbei l’Immortel.

Sekiro : Hanbei l'Immortel - Acheter sur Amazon
Yamamoto, Shin (Author); 203 Pages - 03/12/2020 (Publication Date) - Mana Books (Publisher)
9,65 EUR

L’oeuvre écrite se déroulant des années avant le jeu, un voyage nous est proposé au Japon à l’ère Sengoku, période où les guerres de clans sont légions, guerres qui menacent désormais le clan Ashina fraîchement établi grâce à Isshin Ashina, samouraï renommé qui subit malheureusement les effets du temps et n’est plus apte à s’imposer sur les champs de bataille.

L’immortalité, une aubaine ou une malédiction ?

Sekiro Hanbei L'Immortel Image 2

Mais alors, qui est Hanbei ? C’est la question à laquelle ce livre va répondre, car reléguer à un simple personnage mystérieux servant de punching-ball dans le jeu, ce récit va nous permettre d’en apprendre plus sur lui. Surnommé Hanbei L’immortel, on apprendra très vite que notre protagoniste trouve toute sa profondeur et tout son caractère à travers cet adjectif : Immortel.

En effet, dans un monde où l’immortalité n’est plus un rêve mais bien une réalité, beaucoup de personnes vont vouloir s’approprier ce pouvoir ou du moins expérimenter dessus. Un constat plutôt difficile pour Hanbei puisqu’il n’a pas l’air de tiré vraiment profit de la sienne. Bien que mis au rang de protagoniste, l’histoire aura plutôt tendance à décrire notre samouraï comme un être étranger aux yeux des autres personnages, quelqu’un qui n’a pas sa place dans ce monde.

Cet effet est d’ailleurs plutôt intéressant, car petit à petit on éprouvera une certaine empathie pour ce personnage qui commencera à nouer des relations, afin de ne plus être cette présence extérieure qui se dissociait des autres personnages.

Car ne vous y trompez pas, même si ce manga met en place un fil conducteur entre le passé du personnage et son arrivée dans le temple du jeu, il ne faut pas s’attendre à une épopée à travers toute la province d’Ashina. La majorité de l’histoire prend en effet place au sein d’un même endroit d’où s’installera une certaine familiarité avec le lecteur.

Un trait aussi affûté qu’un sabre ?

Sekiro : Shadows Die Twice adapté en manga

Mettons de côté l’oeuvre vidéoludique pour nous concentrer uniquement sur la qualité de l’ouvrage. On retrouve Shin Yamamoto en tant que dessinateur qui nous avait déjà gratifiés d’une adaptation jeu vidéo en manga avec Monster Hunter Flash en 2013.

Il ne faut cependant pas s’attendre aux mêmes traits et aux mêmes dessins dans ce livre. Un certain contraste prend place pendant la lecture entre des scènes tantôt chaleureuses et humaines et tantôt crues et impitoyables. En même temps, il ne fallait pas vraiment s’attendre à autre chose puisque ce récit a été supervisé par From Software en personne, et il faut bien admettre que l’univers se montre cohérent et respecté à la lettre.

Toutefois, il est possible de reconnaître chez Sekiro : Hanbei L’immortel un usage classique et déjà-vu de la disposition des cases. Si cela n’est pas vraiment gênant à la lecture, il aurait été appréciable d’accentuer un peu plus l’originalité de celles-ci afin de rendre la lecture moins uniforme.

En contrepartie, la qualité de certaines cases tant sur la mise en scène que sur les détails et l’expressions des personnages vient largement compenser ce léger défaut et saura un minimum marquer les lecteurs. On dénote également l’expérience du dessinateur dans les scènes d’action qui sont lisibles et plaisantes à parcourir.

Enfin, et même si j’avais déclaré plus tôt mettre l’oeuvre vidéoludique de côté, Sekiro – Hanbei L’immortel daigne lui aussi offrir quelques clins d’œil au jeu qui sauront faire plaisir aux joueurs aguerris du titre de From Software. Que ce soit à travers certains personnages, lieux ou même lors des combats, le tout reste subtile et ne tombe clairement pas dans le piège du fan service à outrance.

Faut-il craquer pour Sekiro : Hanbei L’immortel ?

Sekiro Hanbei L'Immortel Image 1

Considéré par certains comme un Souls 2.0, Sekiro a rendu son lore et son histoire plus ouverts et accessibles pour ses joueurs. Il faut également reconnaître que le jeu donnait envie d’en apprendre un peu plus sur son histoire. Car contrairement aux Souls, d’autres personnages ont aussi un rôle d’acteur dans les événements du jeu, ce qui donne un minimum de dynamisme à la province d’Ashina, lieu où prend place le jeu.

Ce livre de 203 pages a alors le mérite de reprendre ce cadre et d’étirer celui-ci un peu plus en longueur dans le passé. De plus, même si le récit se concentre sur quelques personnages, les motivations de certains d’entre eux seront liées à ce contexte d’avant-guerre de Sekiro. De ce fait, bien que les contrées d’Ashina abritent des concepts mystiques comme l’immortalité et la folie qu’elle engendre, certains personnages et enjeux prennent forme à travers des thématiques bien plus concrètes comme la famine, la guerre et la mort.

Pour conclure, la qualité de l’ouvrage est au rendez-vous tant par les dessins, les combats ou bien par la profondeur des personnages et du contexte géopolitique qui nous sont servis. L’inverse aurait été décevant puisqu’on le rappelle Sekiro : Hanbei L’immortel est un one-shot et ne sera donc pas le premier d’une série.

Acheter Sekiro : Hanbei L'immortel sur Amazon

Si jamais vous êtes désireux d’en apprendre plus sur le monde de Sekiro, même si cela se passe au travers de l’histoire d’un seul personnage, qui se trouve être plutôt en retrait dans le jeu, alors cet ouvrage pourra trouver grâce à vos yeux. Celui-ci s’adresse principalement aux personnes qui ont déjà parcouru les terres d’Ashina dans le jeu et qui désirent en apprendre davantage.

Car si vous n’avez pas touché au matériel d’origine, vous aurez peut-être du mal à savoir dans quoi vous mettez les pieds. Néanmoins, si la réinterprétation d’un Japon féodal à l’ère Sengoku et en proie aux conflits de l’époque vous intéresse, pourquoi ne pas tenter l’aventure dans ce cas. Après la lecture de ce livre, vous vous surprendrez peut-être à développer de l’intérêt pour un jeu qui, dans un premier temps, a attiré le regard des foules grâce à son héritage, son dynamisme et ses paysages plutôt que par son histoire, bien que celle-ci soit loin d’être de mauvaise facture.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des