Retour sur le HeroFestival saison 4, une convention qui sait toujours varier les plaisirs

Hero-festival-saison-4

Encore une fois cette année, le HeroFestival est de la partie et prend de nouveau place avec cette saison 4 au parc Chanot. Il s’agit de la troisième fois d’affilé que nous y allons, et nous allons par conséquent faire un rapide tour d’horizon afin de voir ce qui a véritablement changé dans cette nouvelle édition de la convention, qui a réuni pas mois de 44.200 visiteurs, rien que ça !

Une organisation au top, mais une impression de redite

hero-festival-saison-4-2

Une fois sur place et après avoir récupéré la fameuse accréditation, nous arrivons dans la convention marseillaise. Bon, le HeroFestival est aussi à Grenoble certes, mais c’est en revanche à Marseille que la convention est née. Comme l’année dernière, la HeroFestival est composé une nouvelle fois de deux grands halls. Le premier sera donc découpé en deux parties avec krypton pour le côté comics et konoha pour l’aspect manga/anime. Quant au second, et comme les précédentes éditions, nous aurons un second hall avec une partie ludopolis qui concerne les jeux vidéo, ainsi que brocéliande, qui proposera un côté jeux de société et jeunes créateurs.

Globalement, et si vous étiez déjà présent l’année dernière, on repart sur les mêmes bases de cette convention qui varie les plaisirs toujours aussi efficacement. A noter sur le côté jeux vidéo, pas mal de bornes Nintendo 3DS et Switch étaient présentes avec notamment du Splatoon 2, Mario Kart 8 ainsi que l’excellentissime Super Mario Odyssey qui étaient jouables. De plus, on retrouvait beaucoup plus de bornes PS4 Pro avec quelques jeux sortis il y a un petit moment ou tout récemment – Knack 2, FIFA 18, Street Fighter V etc…-, ainsi que quelques bornes Xbox One avec principalement du PES 2018 cette fois-ci. Enfin, en sus d’une énorme tente pour pouvoir tester Call of Duty : WWII, on trouvait aussi de la réalité virtuelle à tester avec le PlayStation ou l’Oculus Rift et HTC Vive, et quelques tournois sur du Just Dance.

Là où le bat blessera par contre, sera au niveau de l’absence du stand de l’année passée, composé de quelques pépites indépendantes à découvrir. Dommage donc, mais on espère sincèrement que le tir sera rectifié pour proposer pourquoi pas un stand avec des productions indépendantes. Cependant, on appréciera grandement le changement de disposition de cette partie-là, et chaque espace est bien pris comparé à une Japan Expo Sud qui proposait une convention complètement vide. On notera enfin quelques petites bornes d’arcade ou jeux rétro par ci par là, ainsi que des stands d’écoles de jeux vidéo, pour les plus nostalgiques de l’époque rétro, comme des curieux.

Pour terminer, et avant de passer par la case organisation, nous allons survoler les autres univers proposés que sont krypton, konoha et brocéliande. Si vous ne saviez pas ce que proposent ces différents univers, nous vous laissons un lien sur l’édition de l’année dernière car qu’on se le dise, la disposition est presque la même que l’année passée. Effectivement, pas mal de goodies et autres joyeusetés étaient de la partie dans les autres univers cités précédemment. Donc pour le coup, nous vous laisserons apprécier les quelques photos en fin d’article des quelques stands car clairement, il y en avait pour tous les goûts et chacun pouvait y trouver son compte. Petite déception en revanche côté cosplay le dimanche, nous avons trouvé qu’il n’y en avait pas énormément de qualité, en faisant le tour de la convention toute la journée…

Dernière chose, l’organisation du HeroFestival était au top. L’ambiance était une nouvelle fois conviviale que ce soit dans le côté visiteur comme côté presse. Nous n’avons pas attendu des plombes non plus pour la presse, chose dont la PGW devrait un jour en prendre l’exemple, comme du côté de l’ambiance qui était géniale et sans fioriture, avec des halls d’une propreté irréprochable au passage.

Une interview assez courte avec le joueur du grenier

hero-festival-saison-4-1

Au niveau des interviews, la seule que nous avons pu avoir et encore le mot « interview » est bien grand, c’est celle du joueur du grenier. Après avoir attendu plus d’une demi heure avec les autres journalistes car il s’agissait là d’une interview totalement collective via un simple point presse, les quelques questions ont pu s’enchaîner.

Nous n’avons pas eu véritablement la possibilité de lui poser des questions car en point presse ce n’est pas vraiment évident mais cependant, nous pouvons vous dire assez rapidement ce qui a été dit en globalité. Une question lui a été notamment posée sur la raison de l’ouverture de sa chaîne YouTube secondaire le bazar du grenier. Et la raison est toute simple  : pour mieux vivre de YouTube car faire une vidéo par mois ce n’est pas rentable et vis-à-vis de toute façon de la politique de YouTube qui change significativement au niveau de la monétisation, c’est tout à fait compréhensible. Le joueur du grenier a également répondu avec humour quand on lui a demandé ce qu’il pensait de la ville de Marseille, qu’il considère comme sympathique mais spéciale. On retrouve là toute sa touche d’humour que l’on connaît tous, et ce fût un plaisir de passer un moment avec lui dans ce point presse.

Nous avons pu entrevoir également Carice Van Houten alias Mélisandre d’Asshaï dans Game of Thrones, mais il fût hélas compliqué de l’avoir en interview également.

Finalement, que dire de plus sur ce HeroFestival saison 4 en conclusion ? Et bien, dans cette quatrième édition, hormis cette petite impression de redite sur cette convention car la disposition est à peu de chose près la même que l’année passée, cette dernière n’en reste pas moins toujours aussi agréable que conviviale. Qui plus est, tout le monde pourra facilement y trouver son compte ou y faire de bonnes affaires. L’organisation comme la qualité des invités étaient au rendez-vous, et on a déjà hâte d’y retourner l’année prochaine ne serait-ce aussi que pour l’ambiance plaisante qu’elle procure, ou bien des invités prestigieux, comme pourquoi pas un éventuel troisième hall pour agrandir encore plus cette convention qui semble avoir du succès d’année en année. 

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des