Notre résumé de notre passage au Hero Festival Saison 3

Hero Festival Saison 3

Ce week-end a eu lieu la troisième édition du Hero Festival à Marseille, et plus précisément au Parc Chanot. Nous étions bien évidemment sur place, et voici notre résumé de cette sympathique convention.

Le Hero Festival a rempilé pour une troisième année ce week-end, et force est de constater que cette convention, qui a commencé à petite échelle, grandit de plus en plus chaque année, en proposant une convention de plus en plus touffue. En effet, dans sa troisième saison, le Hero Festival frappe fort avec toujours plus d’invités prestigieux, toujours plus de stands, du jeux vidéo en veux-tu en voilà, et bien d’autres joyeusetés. Retour sur cette convention mixant Comic-Con et Japan Expo via notre résumé ci-dessous.

Présentation des différents Univers

L’un des points forts de ce Hero Festival, c’est le mélange d’univers différents mais totalement complémentaires de la culture geek. Même si notre attention était majoritairement portée sur la partie consacrée aux jeux vidéo, nous avons évidemment grandement apprécié l’ensemble de ce que proposait l’événement. Nous allons brièvement parler du contenu (hors jeux vidéo), mais nous vous invitons à faire un tour sur le site officiel du Hero Festival pour observer tous ce que vous avez peut-être loupé en détail. Ainsi le salon était divisé en 4 parties :

Krypton

Krypton rassemblait principalement l’univers des comics, du cinéma, et des séries. L’invité d’honneur de cette section était Alexander Ludvig (Hunger Games, Vikings), mais nous parlerons de l’acteur dans la partie du dossier consacré aux invités et aux guests.

alexander-ludwig-03

Sans surprise, Star Wars prenait une grande place avec énormément d’événements consacrés à la saga de George Lucas. Entre autre, il y avait des acteurs de la première trilogie, un stand où l’on pouvait se battre au sabre laser avec le cascadeur Andrew Lawden comme professeur, des droïdes grandeur nature, et une petite exposition.

herofestival-01

Une autre exposition consacrée à Star Trek était aussi présente.

Il y a des voitures qui nous rappellent instantanément des séries et films cultes. Nous avons par exemple, pu apercevoir la Ford Gran Torino de Starsky et Hutch, KITT de K2000, la Coccinelle, la Jeep de Jurassic Park, et la Dolorean de Retour vers le Futur.

La Web-TV du salon avait également posé son QG sur Krypton avec énormément de Youtubeurs comme invités.

web-tv-hfx

Brocéliande

Brocéliande regroupait l’univers Médiéval, Steampunk, des Web séries, des jeux (de plateaux, de cartes…), et du doublage. Nous avons notamment pu voir les comédiens de doublage comme Brigitte Lecordier (Sangoku, Oui-Oui) ou encore Arthur Pestel (Edward de FMA), et quelques chanteurs de vieux génériques de dessins animés signer des dédicaces. Le casting de la Web-série Noob était aussi présent.

doublage-hf-02

Toutefois l’invité d’honneur, qui a retenu toute l’attention, était Dean Charles Chapman (Tommen Baratheon dans Game of Thrones) qui nous a parlé de sa carrière.

dean-charles-HF

A l’extérieur, l’ambiance moyenâgeuse rendait hommage à l’univers médiéval avec des décors plutôt bons il faut le dire. Il y avait même un endroit où l’on pouvait apprendre à manier l’épée comme un vrai chevalier.

Konoha

Pour les fans de mangas, d’anime et de culture japonaise, Konoha était l’endroit rêvé. L’invité d’honneur était le Youtubeur Kevin Tran, aka le Rire Jaune, qui venait présenter son manga Ki&Hi coécrit avec Fanny Antigny. D’autres français venaient présenter leur manga nommé Golem, et ils s’agissaient, entre autre, de deux acteurs de la série Noob qui sont Frédéric Zolfanelli – Sparadrap – et Amandine Tagliavini – Golgotha -.

kevin-tran

Les sportifs pouvaient admirer les performances de différents clubs de Budo, nous avons retenu les démonstrations de Kendo qui étaient impressionnantes.

kendo-HF

Il y avait énormément de conférences sur les anime et le dessin animé, dont les chanteurs qui ont interprété les génériques célèbres comme celui de Pokémon que tout le monde connait par cœur. Du coup, les séances de Karaoké étaient nombreuses (avec quelques casseroles mais toujours dans la bonne humeur). On a aussi pu entendre Brigitte Lecordier pousser des « Kamehameha ! » et autres « Nuage Magique ! ».

chanteur-HF

Ludopolis

Le coin des gamers, là où on a passé le plus de temps, j’ai nommé Ludopolis. Très complet, avec plusieurs titres actuels très différents, du rétro gaming, des jeux indépendants français, des invités… On vous invite à jeter un coup d’œil à la section de ce dossier consacré au domaine.

Le monde des petits héros

Oui nous avions dit quatre parties mais il est quand même bon de préciser rapidement qu’une section dédiée aux enfants proposait de nombreuses activités pour les tout-petits que ce soit des ateliers créatifs, ou jeux de sociétés.

Le point sur les guests et les interviews que nous avons pu avoir

Les guests de ce Hero Festival étaient nombreux et certains même très prestigieux, que ce soit en France ou à l’international. Comme Alexander Ludwig qui a notamment joué dans Hunger Games, et tient actuellement le rôle de Björn Côtes-de-Fer dans la série Vikings.

alexander-ludwig-01

Même s’il était très difficile d’obtenir une interview, nous avons pu lui poser une seule question lors d’une mini conférence de presse aux côtés de France 3 (qui ont évidemment eu l’exclusivité) et nos amis de chez Amicalement Geek qui ont pu poser deux questions. Même si nous avions préparé une tonne de questions, nous sommes restés dans notre domaine de prédilection et nous lui avons demandé s’il serait intéressé de jouer un rôle dans un jeu vidéo ou bien de prêter uniquement sa voix. On ne s’y attendait pas mais il nous a répondu avec un certain entrain qui donnait en gros « T’es fou ! Mais carrément ! ». Il nous a ensuite confié qu’il adorait jouer mais qu’il n’avait pas vraiment le temps en ce moment. Malgré tout, nous aurions aimé approfondir avec la question « Quel genre de jeu et quel genre de rôle? », et même parler du domaine des séries qui nous passionnent également, mais comme on dit : « ce sera pour une prochaine fois ».

Dans un registre plus français, nous avons pu avoir un entretien avec DominGo et Doigby, deux streamers très célèbres pour tous les joueurs de League of Legends. Même si les deux personnalités du « streamgame » avait un week-end très très chargé, nous avons pu, aux côté d’autres médias (Gamewaves, Le Pixel Rond, Egamerz Radio…), poser quelques questions sur le jeu, l’esport, et leurs parcours. Malgré la fatigue, ils ont été très cool tout en répondant aux différentes questions dans une bonne ambiance.

domingo-doigby-HF

Cette interview est d’ailleurs disponible dans un article complet à cette adresse.

Comme on vous le disait dans notre résumé des différentes salles, énormément de guests étaient présents : Des comédiens, des youtubeurs, des artistes, des chanteurs… Vous pouvez avoir un aperçu complet des différents invités du salon sur notre news consacrée à cette section ou bien sur le site officiel du Hero Festival.

La partie jeux vidéo avec l’espace Ludopolis

C’est sur un espace de plus de 4000 m² que nous avons également eu l’occasion de découvrir cet espace Ludopolis, déjà présent dans les deux éditions précédentes. Et il faut bien avouer que nous avons retrouvé un contenu plus que conséquent dans cet espace dédié aux jeux vidéo, avec la présence notamment des stands Xbox One, PS4, Wii U et 3DS.

Au programme du stand Xbox One tout d’abord, on retrouvait quelques jeux déjà sortis depuis un bon moment – Forza Motorsport 6, Far Cry Primal etc… -, mais aussi des jeux sortis cette année comme Battlefield 1, jouable en multijoueur via des sessions de 10 minutes par joueur, ou bien encore l’éternel FIFA 17.

Côté Sony, pas grand chose à se mettre sous la dent malheureusement, si ce n’est la possibilité de tester bien évidemment son fameux casque de réalité virtuelle qu’est le PlayStation VR. Il y avait par ailleurs la possibilité pour le coup de tester tous les jeux VR sortis récemment sur le casque de Sony à savoir Eve : Valyrie, et bien d’autres titres.

ps-vr

Voilà la seule attraction véritable chez Sony ce qui est logique histoire de promouvoir un peu plus le PlayStation VR, et pour Nintendo, des bornes Wii U et 3DS étaient également à disposition pour tester en majeure partie du Super Smash Bros. for Wii U, Mario Kart 8, ainsi que du Dragon Quest VII et Yo-Kai Watch pour le côté 3DS.

En somme, il y avait de quoi au niveau de Sony, Microsoft et Nintendo, mais il ne faut pas non plus oublier le stand sympathique de The Sidekicks, éditant bon nombre de jeux indépendants, dont nous avons eu au passage un immense coup de coeur en particulier.

Effectivement, mis à part un paquet de titre déjà présents par le passé – Old School Musical, Hover et Edge of Eternity -, nous avons pu nous essayer à Splasher. Il s’agit d’un jeu de plateforme 2D très dynamique. A noter que Romain Claude, ancien Game Designer et Level Designer chez Ubisoft, et ayant travaillé sur Rayman Origins et Rayman Legends, participe au projet. Le soft nous a fait une belle impression avec ses fluides que l’on peut envoyer via un pistolet à peinture et qui permet d’utiliser plusieurs pouvoirs (Grimper aux murs, actionner des mécanismes…). Les amateurs de speedrun devraient aussi trouver un intérêt sur ce titre que l’on ne manquera pas de suivre à la rédaction.

splasher

Autre titre intéressant que l’on a pu tester à quatre, et visible pour la première fois sur un salon avec une version alpha, BAFL (Brakes Are For Losers). Traduit littéralement par « Les freins sont pour les perdants », il s’agit d’un jeu de course à la Micromachine où l’on doit effectuer le plus de tour possible en un temps donné (sans freins donc). Les bolides peuvent subir des dégâts, (ce qui forcent les joueurs à s’arrêter dans le stand de réparation), et il est possible de ramasser des bonus qui se déclenchent automatiquement. Jouable jusqu’à 8, BAFL nous a tapé dans l’œil avec son gameplay très rigolo à plusieurs. Le développeur (qui porte seul le projet) nous a également parlé des ajouts qu’il prévoit d’apporter comme des apparences différentes pour les bolides, un système d’upgrade, des effets météos (de la neige pour bien déraper)…

Un des jeux dont nous avons fait la preview il y a peu (par notre collègue JibencO), Stellar Overload. Un Minecraft Like qui offre de nombreuses possibilités et qui nous a impressionnés. Il a clairement pour ambition de détrôner le titre culte dont il s’inspire. D’après ce qu’on en a vu, on peut dire que c’est bien parti.

stellar-overlord

Au-delà des jeux indépendants qui nous ont véritablement émerveillés qu’on se le dise, il y avait quand même de la VR à tester outre le PlayStation VR de Sony. Des stands prévus à cet effet étaient de la partie pour que vous puissiez entre autre vous essayer au HTC Vive et Oculus Rift via des petites démos VR.

En dehors de la VR qui commence vraiment à se démocratiser dans les salons, les joueurs nostalgiques pouvaient quant à eux s’orienter vers des stands de retrogaming pour jouer aux titres de leur enfance que ce soit les premiers Doom, Street Fighter, et j’en passe.  Mais ce n’est pas tout, car les gamers en herbe pouvaient par ailleurs participer à divers tournois de Just Dance, Mario Kart 8, Fifa 17 et bien évidemment le fameux Forza Motorsport 6.

Pour terminer avec cette grosse partie sur Ludopolis et ses 4000 m² bien utilisés, Marcus revenait à Marseille pour sa toute première fois au Hero Festival via son stand Super Marcus World pour rencontrer ses divers fans, mais également affronter les gamers sur la scène Krypton. A noter au passage la présence pour la troisième année consécutive de Kayane, qui montait sur scène comme toujours pour mettre d’immenses tannées aux joueurs sur Street Fighter V, mais aussi Fred of the dead qui était lui aussi présent en plus de présenter son manga Golem. En somme, il y avait clairement de quoi faire sur cet espace Ludopolis, qui s’agrandit de plus en plus à chaque édition !

Les Cosplays

Convention manga, geek et jeux vidéo oblige, le Hero Festival est aussi le rendez-vous de tous les fans de cosplay, désirant ainsi montrer leurs talents de création de costumes ou bien de simplement réaliser son rêve de plonger dans la tenue d’un de leurs héros favoris. Que ce soit héro fictif, personnage de télévision ou tenue complètement inventée, le Hero Festival a une fois de plus été l’événement marseillais riche en couleurs et joie avec des participants friands de partager leurs passions respectives, et bien qu’à cause du plan vigipirate imposé, certains n’ont pas eu de difficulté pour se munir d’accessoires venant compléter leur tenue.

Cette année, de nouveaux guests ont été de la partie et sont pour la plupart de grands passionnés du déguisement : Nikita, Chris Weyer, Annshella, Milou, Sakuraflame, V-Steamental, Mick Rocks, Jad’Deen et Taldeer. Chacun aura été invité par des associations qui auront elles-mêmes animé des scènes ou exposé leurs créations.

Il est à noter que le salon possède toujours un coin réservé de 200 m² permettant aux participants de se changer, se reposer et déposer ses affaires afin d’intégrer le salon en étant pleinement dans son ambiance conviviale !

Enfin, pour couronner le tout, un défilé concours de cosplay a eu lieu devant tout le public sur une grande scène. Au meilleur cosplay sa récompense, une remise de prix a eu lieu à la fin avec, pour les vainqueurs, des prix non-négligeables comme des voyages dans l’Europe.

A noter que le Hero Festival participe également à la Coupe de France de Cosplay, où le vainqueur de chaque convention se retrouve qualifié pour une finale se déroulant au mois de novembre 2017, à l’occasion du Toulouse Game Show dans cette même ville.  Animé par BulleJapon, deux catégories de défilés seront proposées : Solo et Groupe. Parmi les vainqueurs des concours par thème, un sera représenté comme étant le représentant de la région PACA, et se retrouvera face à d’autres régions de France qui seront eux sélectionnés parmi un total de 18 conventions.

Remerciements

Nous voulons finir ce dossier en remerciant les organisateurs du Hero Festival ainsi que le staff qui s’occupait de la presse et qui, malgré les difficultés, ont toujours été disponibles et à l’écoute. Nous saluons également tous les médias présents que nous avons croisés, on a apprécié l’ambiance et la bonne humeur de la salle presse.

Nous avons globalement adoré le salon qui a fait largement mieux que l’année dernière. Il y en avait pour tous les goûts, tous les âges, et on s’ennuyait rarement avec toutes les conférences, les événements nombreux, sans oublier les ateliers, les cosplays… Dans notre domaine, niveau jeux vidéo, nous n’avons pas été déçus, le tout était varié (jeux récents, de tous genres, du rétro gaming, des bornes d’arcade, des jeux indépendants français, de la VR… Même si nous avons pu remarquer une organisation parfois un peu hasardeuse surtout à cause de l’ampleur qu’a pris le Hero Festival surtout grâce à sa communication qui a semble-t-il très bien fonctionné pour le coup, nous n’avons qu’une seule hâte : c’est d’y retourner l’année prochaine tant l’ambiance de ce Hero Festival est tout simplement conviviale et magique ! 

(Si jamais nous avons oublié de mentionner un média dans ce dossier (au niveau des interviews), veuillez nous contacter par mail ou laisser un commentaire pour que nous puissions rectifier) 

Dossier coécrit avec Haseo et Apocalyps

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link