La rédaction de Gamekult annonce quitter le site suite au rachat de ce dernier par Reworld

Gamekult logo w1200 1

C’est une bien triste nouvelle pour le presse du jeu vidéo en France que l’on apprend ce soir. La rédaction de Gamekult vient tout juste d’annoncer que la quasi-intégralité de ses membres allait quitter le site suite au rachat de ce dernier par le groupe Reworld Media.

Une époque prend fin

Pas besoin de vous présenter Gamekult. La plupart d’entre nous ont grandi avec ce site, qui aura assurément fait naître quelques vocations au sein de la presse. Si vous vous intéressez au monde du jeu vidéo, vous connaissez probablement ce site, qui est l’un des piliers de la presse jeu vidéo en France depuis plus de vingt ans.

Avec leurs émissions de qualité et l’excellente plume des personnes qui y travaillaient, le site a su fidéliser un public pendant deux décennies, qui était prêt à soutenir cette rédaction grâce à la mise en place d’un abonnement payant qui permettait de maintenir à flot le navire, même si ce n’était pas suffisant pour leur assurer une vraie tranquillité.

Lorsqu’en juin dernier, le groupe TF1 a vendu son pôle de médias Unify (qui comprenait Gamekult et Les Numériques) à Reworld Media, beaucoup se sont inquiétés de voir ce qu’allait devenir le site. Et si vous ignorez encore qui est Reworld Media, on ne pourra que vous encourager à lire les articles de Liberation et de Arrêt sur images, afin d’en voir un portrait assez représentatif.

Maintenant que le rachat est effectif, la rédaction de Gamekult a annoncé son départ. La grande majorité des membres actuels de la rédaction quittera le site prochainement, dès le 7 décembre prochain :

« C’est à la suite d’une longue et douloureuse réflexion, entamée au début de l’été avec le processus de changement de propriétaire pour le site, qu’une très grande partie de la rédaction a choisi de partir en s’appuyant sur cette particularité propre à la profession. Elle permet aux journalistes qui le souhaitent de quitter leur emploi avec les conditions d’un licenciement, dans le cadre du changement de main de leur média.

Cette décision, prise individuellement par chacun des journalistes concernés, est le résultat d’une accumulation de facteurs qui en font la seule issue possible pour ces derniers, en dépit de l’exploration de différentes alternatives. »

Gamekult ne meurt pas pour autant, puisqu’une nouvelle rédaction sera mise en place prochainement afin d’alimenter le site.

Le témoin d’un milieu qui souffre

Cela témoigne une fois de plus que la presse jeu vidéo va mal en France, et qu’on ne se dirige pas vers des jours plus heureux. Vous l’aurez compris, il est essentiel de soutenir la presse, les sites ou les créateurs de contenu que vous aimez, que ce soit nous (si vous nous supportez) ou que ce soit des rédactions comme Canard PC, JV le Mag et bien d’autres, qui sont aussi des exemples pour notre milieu. La pluralité de la presse est importante, tout comme son indépendance, et en tant que lecteurs et lectrices, vous avez un vrai pouvoir sur l’avenir des sites et des personnes que vous suivez.

C’est donc une grande page pour la presse jeu vidéo qui se tourne ce soir. Toutes nos pensées vont à la rédaction, dont le courage est à saluer. Il va sans dire que bon nombre de sites, comme ActuGaming, n’auraient sans doute pas vu le jour sans Gamekult. Symbole d’une presse exigeante mais aussi d’une justesse irréprochable, avec une équipe remplie de personnes très talentueuses, Gamekult aura pour beaucoup été un exemple durant tout ce temps. Que dire si ce n’est merci à l’équipe de Gamekult, pour toutes ces années.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
fugu
fugu
16 jours plus tôt

Eh ben le monde post covid est de plus en plus moche…

coldfinger
coldfinger
16 jours plus tôt

Respect. Il y en a d’autres où à peine la moitié a eu le même courage de partir.

Jango Jack
Jango Jack
16 jours plus tôt

Ail ail ail, entre la décrépitude de certains sites, la fermeture d’autres et maintenant la rédac de l’iconique Gamekult qui se fait la malle, ce n’est pas de bon augure pour le JV et même pour la presse en général… Entre les nouvelles « exigences » financières de nos modèles de société, le comportement/la consommation des lecteurs, et d’autres facteurs qui m’échappent à l’instant, soutien à tous les rédacteurs – y compris vous – qui ne doivent pas être rassurés par ce genre de news… Merci à vous, énormément, une éthique et… Lire plus »

Dernière modification 16 jours plus tôt par Jango Jack
Dreik
Dreik
14 jours plus tôt

Ouais enfin pour moi GK est mort avec le départ de choca et la mise en place de son accès exclusivement payant. Tout comme est mort gameblog, ou jv.com que je boycott depuis des mois maintenant et qui n’a plus grand chose à voir avec un site de jv. Ensuite de quelle pluralité on parle, car je trouve que la plupart du temps les tests et les notes se ressemblent, sur fond de soupçon de collusion et d’entre soi (toute similitudes avec la presse en général, qui se contente de… Lire plus »

squalltis
squalltis
16 jours plus tôt

L’exploitation cinématographique allait mal avant Netflix. On allait voir 3 ou 4 films au ciné, on en achetait 3 ou 4 en DVD, on attendait qu’il soit diffusé à la TV, un jour peut être, entrecoupés de pubs, les plus doués avec la technologies en téléchargeaient illégalement à 64kbps… La presse (videoludique entre autre) doit à son tour trouver un nouveau modèle économique, une nouvelle façon de consommer l’information. On ne veut pas payer un abonnement pour consulter un site web, on ne veut pas de pubs, quoi d’autres ?… Lire plus »

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.