Konami se lance dans la publication de jeux indépendants

konami

Plus tôt dans le mois, Konami avait annoncé des profits en forte baisse lors de la publication de ses derniers résultats. Si le secteur du jeu vidéo se porte bien, l’éditeur a dû faire face à une dépréciation principalement au niveau de ses infrastructures sportives. Avec la pandémie, les revenus liés aux bornes d’arcade ont également dû être impactés dernièrement. Mais l’éditeur fait savoir qu’il a d’autres projets dans les poches.

Konami et la scène indépendante

Comme beaucoup d’autres éditeurs, la société nippone se lance dans la publication de jeux indépendants. A l’instar de Private Division, label indépendant de Take-Two Interactive, Unties chez PlayStation ou encore EA Originals chez Electronic Arts, Konami souhaite également dénicher ses pépites issues de la scène indépendante.

Cependant, contrairement à d’autres éditeurs, Konami n’ouvre pas de nouvelle filiale avec un nom particulier. Cela sera géré directement en interne avec des équipes dédiées, et les jeux porteront bien le nom de Konami au niveau de la publication. C’est le cas de Skelattack, premier projet issu de cette initiative et qui vient d’effectuer une sortie surprise ce 2 juin.

Nous avons contacté Konami et nous avons demandé s’il s’agissait d’une opération unique ou si cela pouvait mener à d’autres collaborations du genre, voici leur réponse : « Konami Digital Entertainment Europe et Konami Digital Entertainment US recherchent activement des opportunités de distribution avec des partenaires de développement collaboratifs. Skelattack représente le début de cette initiative avec plus à suivre sur le long-terme »

Skelattack ne sera donc pas le premier jeu indépendant made in Konami, qui prévoit de supports d’autres projets issus de la scène occidentale, comme le montre leur complément de réponse : « En tant qu’entreprise mondiale, nous cherchons à diversifier et à construire notre portefeuille de jeux de qualité avec des licences uniques et engagées, en nous concentrant spécifiquement sur les jeux occidentaux pour un public occidental ».

Quand on leur a demandé si cela allait porter le nom d’un label en particulier, l’éditeur nous a expliqué qu’il s’agissait d’équipes au sein du studio : « Nous avons des équipes dédiées en Europe et aux Etats-Unis qui gèrent cette initiative ». Espérons que cela permettra à certaines équipes indépendantes de profiter d’une meilleure visibilité.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments