Jormungand : Notre avis sur le tome 5 du manga de chez Meian

Jormungand - Tome 5 - Couverture

Le 1er janvier 2020, nous commencions l’année avec un article concernant Jormungand. Ce dernier s’intéressait aux tomes 3 et 4 de la série éditée chez nous par Meian. Nous débutions donc l’année avec un retour plutôt positif sur ce qui était la suite d’une jolie découverte courant 2019. Et aujourd’hui, nous continuons cette aventure en revenant sur le cinquième volume, sorti le mois dernier.

Avec ses onze tomes dans son pays d’origine, ce manga approche donc de la moitié de l’histoire que l’auteur a à nous raconter. Il nous reste donc encore une moitié à découvrir, afin de voir là où Takahashi Keitarô veut finalement nous emmener. Gagnant toujours en intensité, l’intrigue qu’il nous sert est, jusqu’à présent, restée de haute voltige, mais en est-il toujours ainsi ?

Jormungand - Tome 5 - Acheter sur Amazon
192 Pages - 02/12/2020 (Publication Date) - Meian (Publisher)
6,95 EUR

Au travers de cet article, nous allons tenter de répondre à cette importante question. Cependant, notez que cette fois-ci, l’éditeur de Baltzar et Kingdom nous propose un tome seul. En effet, les deux précédentes fois, les sorties étaient doubles avec deux tomes à chaque fois. Allons donc, sans plus attendre, jeter un œil à ce fameux tome.

Un univers un peu plus consistant

Jormungand - Tome 5 - Pages

Dans ce nouveau tome, nous retrouvons une nouvelle fois l’équipe de Koko. Cette fois-ci, ces derniers sont situés tout près de Dubrovnik, en mer Adriatique. Au programme, un peu de repos, tandis que Jonah tente d’en savoir plus sur le fond de la trafiquante d’armées ainsi que sur Mao et Lehm. C’est donc un début plutôt posé, qui permet au lecteur de profiter de quelques pages plus calmes, après quatre tomes au rythme endiablé. Mais… les choses sont-elles vraiment faites pour être calmes dans Jormungand ?

Bien sûr que non ! Cette fois-ci, c’est une nouvelle mission qui arrive sur la table pour la fine équipe. Et la mission est plutôt intéressante. Sous couvert du trafic d’armes, il va falloir faire passer dix médecins à travers un pays ravagé par la guerre. Tâche très ardue, au cours de laquelle les médecins devront soigner moult blessés, une épée de Damoclès au-dessus de la tête. En effet, Dragan Nikolavi, un des plus grands criminels de guerre sur Terre va porter son regard sur les activités de l’équipe.

Et c’est là que Takahashi Keitarô va retomber dans son rythme habituel. L’intrigue s’accélère rapidement dès que Dragan entre en action et toute l’opposition entre lui et le camp de Koko va se décanter en moins d’un demi tome. D’ailleurs, tout est réglé avec un classicisme que l’on connaît au mangaka. Toute l’action est rapide et on ne perd pas de temps sur les détails, nous n’avons pas le temps pour ça. D’ailleurs, c’est peut-être le point faible de cette œuvre dans sa globalité, on ne prend pas assez le temps de poser les choses pour profiter des détails. Malgré tout, l’auteur propose un bon défouloir au lectorat, ce qui reste très agréable.

En outre, la force de l’univers de l’œuvre est toujours présente. Après l’anti-armes qui rejoint un groupe de trafiquants, l’ironie du sort continue son petit bonhomme de chemin en proposant un groupe de médecins qui se rallie à des trafiquants pour mener à bien leur mission de préserver la vie. Le mystère qui plane autour de certains personnages est toujours aussi fort et il est plaisant de voir que leur personnalité est de plus en plus approfondie, présentée aux lecteurs. C’est donc un tout plus consistant qui s’offre à nous, pour notre plus grand plaisir.

Faut-il craquer pour le tome 5 de Jormungand ?

Jormungand - Tome 5 - Pages

Ainsi, Takahashi Keitarô fournit une belle copie pour cette suite de Jormungand. Certes, tout va toujours très vite et sa mise en scène peut parfois en pâtir, mais son intrigue générale reste intrigante, parfois un peu drôle et le cynisme ambiant tout au long de l’œuvre rend le tout inexplicablement délicieux. Mais, bien entendu, cette suite n’est à mettre qu’entre les mains d’un public averti, notamment à cause de ses thématiques matures.

D’ailleurs, l’auteur nous propose une fin de volume plutôt intéressante, ouvrant directement une potentielle intrigue pour l’entièreté du sixième tome. Ce dernier instaure donc une sorte d’envie chez le lecteur de connaître la suite. C’est un bon moyen de procéder, qui nous montre également que le mangaka a encore pas mal de choses à nous proposer dans les six tomes qu’il reste encore à voir arriver chez nous. Le sixième est, sans changement lié à vous savez quoi, prévu pour mai 2020, après un report de sa sortie initiale prévue pour mars.

Acheter Jormungand sur Amazon

Dès lors, et si vous avez aimé les quatre premiers tomes, nous ne pouvons que vous conseiller de lire cette suite. Ce cinquième volume apporte de sympathiques choses tant sur le plan scénaristique que dans le développement des personnages. La suite s’annonce très bonne et l’on ne peut qu’encourager celles et ceux n’ayant pas encore découvert cette œuvre de lui offrir une chance en attaquant le premier tome.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des