Flip Wars (Project Mekuru) : Nous y avons joué, voici nos impressions

Flip Wars
Project Mekuru s'appellera finalement Flip Wars en occident. Voici nos impressions après l'avoir essayé sur Switch.

Annoncé en mars dernier sous le nom de code Project Mekuru, puis officialisé en temps que Battle Sports Mekuru, le party game devient finalement Flip Wars et s’est montré un peu plus lors d’un événement parisien, où nous avons été invité par Nintendo. Nous avons pu l’essayer, voici notre ressenti.

Un mélange entre Bomberman et Splatoon

flip-wars-2

Flip Wars est considéré par ses développeurs comme un party game mélangeant des mécaniques de Bomberman et de Splatoon. Sur le papier, il est vrai que les similitudes avec la licence de Konami font mouche : vous allez devoir contrôler un petit bonhomme sur une vue qui ne vous sera pas inconnue et anéantir les adversaires. Sauf que là, vous ne posez pas de bombe, vous vous là jouer Splatoon en martelant le sol pour y marquer votre propre couleur.

Ainsi, lors de la démo présentée, le but était d’avoir le plus de case à sa couleur afin de remporter la partie. Vous vous en doutez, il faudra alors user stratégie et réactivité pour réussir à dominer les autres adversaires. Chaque fois que vous sautez, vous allez donc pouvoir assigner votre couleur aux cases autour de vous, selon une certaine zone. Au cours de vos parties, vous pourrez bien évidemment ramasser des objets et autres bonus qui apparaissent pour par exemple, augmenter votre vitesse ou encore, couvrir une plus grande zone lorsque vous sautez.

Néanmoins, il y a cependant une certaine interactivité avec les joueurs puisque outre la course à la domination de couleurs, vous pourrez également éjecter un ennemi si celui-ci se situe sur la dernière case de votre portée. Ainsi, si vous sautez et qu’un autre personnage se situe sur ladite case, il se fait sortir du ring et devra patienter un peu pour revenir sur le ring.

D’autres modes sont aussi annoncés comme par exemple, simplement éjecter vos adversaires et ne pas tenir compte des couleurs, un mode survie où là, vous n’aurez que trois vies et l’on suppose que, même si cela n’a pas été confirmé, le titre ne s’arrêtera pas sur ces trois modes de jeu. On suppose qu’il y aura également quelques composantes multijoueurs pour jouer en ligne.

Le concept est plutôt simpliste mais reste bien sympathique. Jouable à quatre joueurs en local, avec notamment seulement deux paires de Joy-Con, le gameplay minimaliste fait son effet. Les contrôles sont simples à prendre en main et il est très clairement très accessible. Néanmoins, nous avons trouvé que les personnages étaient un peu lourd et que le tout manquait cruellement de punch. Pas de nervosité, aucun dynamisme, on n’a pas peur de le dire : c’était mou.

Probablement vendu à moins de cinq euros, Flip Wars est un bon petit party game sympathique, principalement destiné aux courtes sessions de jeu entre amis. Puisant ses inspirations de la série Bomberman, il pourrait faire passer un bon moment, mais l’aspect répétitif et déjà vu fait un peu peur. Le titre manque pour le moment d’originalité et il n’y a plus qu’à attendre de plus amples détails sur le titre pour en savoir plus sur sa profondeur. Flip Wars est attendu sur Switch à une date encore inconnue.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp