Aperçu Bibots – Le shooter de Square Squid

Membre Actugaming.net

Par

Bibots est le premier projet développé par Square Squid. Ce dernier est un shooter de type rogue-like qui vous place dans la peau de Cyano, le sauveur inattendu du monde de Memory’a. Un premier teaser du jeu a eu lieu dans le cadre de l’AGFD, et les développeurs nous ont permis d’y jouer un peu en avance avec une première version de leur projet.

Conditions d’aperçu : Nous avons testé Bibots grâce à une version bêta livrée par le studio de développement. Nous sommes allés jusqu’au bout de cette bêta en parcourant les deux premiers niveaux du titre afin de vous faire un retour sur nos premières impressions de Bibots.

Des bibots aux caractéristiques divers et variés

Bibots Aperçu Image 5

Dans la version testée, le jeu présentait un tutoriel qui permettait de se faire la main sur la mécanique propre au titre : les Bibots. Au début de chaque partie, il faut choisir entre un de ces robots qui possèdent chacun un style de jeu différent représenté par deux types d’attaques uniques.

Toutefois, vous ne commencez pas le niveau aux commandes de votre Bibot. En effet, le pilote que vous incarnez sera identique à chaque partie. C’est uniquement lors du plein chargement de la barre d’énergie que vous pouvez vous mettre aux commandes de votre machine de guerre pendant un temps limité. Vous bénéficiez alors de toutes les propriétés de votre robot qui se montre bien plus efficace en combat que le pilote.

En effet, ce dernier prend avantage de toutes les améliorations d’armes que vous avez trouvées pendant votre partie, jusqu’à un maximum de 8 améliorations équipées simultanément. Le bibot est également « invincible », puisque les dommages encaissés sous cette forme ne baisse pas votre santé, mais seulement votre barre d’énergie.

Cette jauge représente alors le décompte avant que le joueur ne reprenne l’apparence du pilote qui est bien plus vulnérable. Celle-ci se remplit lorsque l’on attaque des ennemis ou que l’on ramasse des chargeurs que l’on peut récupérer sur le corps des adversaires vaincus.

Cette mécanique est plutôt sympathique puisqu’elle met du rythme lors d’une partie en obligeant le joueur à faire preuve de précaution lorsque celui-ci incarne le pilote, mais en permettant aussi d’être plus bourrin et sans merci lorsque ce dernier est aux commandes d’un bibot. On retient cependant que les phases avec le pilote sont de ce fait nombreuses et plutôt lentes et manquent d’intérêt puisque ce dernier ne bénéficie pas des améliorations d’armes.

De la personnalisation et de la rejouabilité en vue

Bibots Aperçu Image 2

Une des grandes forces de ce type de jeu est de pouvoir diversifier au maximum l’expérience de jeu entre chaque partie afin de justifier l’aspect rogue-like du titre. Assez logiquement, Bibots emprunte la même voie en donnant plusieurs voies de personnalisation au joueur.

On dénote alors les améliorations d’armes énoncées ci-dessus qui modifient la propriété des attaques de votre bibot en multipliant le nombre de balles sur les attaques de base, en ajoutant un effet de poison aux attaques etc.. Le jeu ne s’arrête cependant pas à ce stade puisqu’une mécanique de niveau est également incluse dans le jeu.

Ainsi, à chaque niveau le joueur pourra choisir trois branches à améliorer : sa santé maximale, sa puissance d’attaque, la durée de la transformation en bibot. De plus, selon la catégorie choisie, le joueur pourra également équiper son personnage d’une compétence passive qui va orienter son style de jeu. On pourra alors décider d’optimiser le chargement de la barre de d’énergie pour passer le plus de temps en bibot, ou améliorer son maximum de vie le plus possible pour un style de jeu plus prudent.

Ce choix donné au joueur débloque pas mal de possibilités et laisse chacun jouer à sa manière. Enfin, on compte également différentes capacités secondaires que l’on peut équiper au pilote pour le rendre un peu plus puissant. Toutes ces mécaniques renforcent l’intérêt de relancer une partie. Toutefois, on espère fortement que le contenu sera bien plus dense lors de la sortie. En effet, on a rapidement fait le tour de toutes les améliorations proposées au joueur, que ce soit dans les montées de niveau, les améliorations d’armes, ou les capacités secondaires du pilote !

Dernier point, chaque partie sera l’occasion de ramasser deux types de monnaies différentes, les Crebuks et les Nanites. La première monnaie, plus courante, pourra être dépensée dans certains endroits comme les boutiques de fin de niveau, afin d’acquérir des améliorations d’armes, des cœurs pour recharger sa santé, ou des capacités secondaires pour le pilote.

La seconde monnaie est, elle, plus occasionnelle et permet d’acquérir une amélioration d’arme ou une capacité secondaire aléatoire. Bien qu’intéressant dans le concept, au final, ces deux types de monnaies permettent d’acquérir les mêmes objets et ne diffèrent alors pas tellement l’une de l’autre dans leurs objectifs. On espère alors que leurs utilisations soient plus diversifiées pour justifier la présence de deux types de monnaies différentes.

Le monde de Memory’a

Bibots Aperçu Image 4

Divisé en quatre régions, le joueur doit traverser chacune d’entre elles en affrontant le boss de fin de niveau pour passer à la prochaine. Les environnements n’affichent cependant pas une grande originalité dans leurs thèmes et le bestiaire n’est pas non plus transcendant. Cependant il reste agréable de jouer contre ces ennemis puisqu’ils possèdent tous un comportement différent, même si l’on aimerait une plus grande diversité sur les sprites des bullets envoyés par les ennemis. Une amélioration qui sera peut-être ajoutée plus tard dans le développement du jeu.

Enfin, cette critique n’est pas justifiée sur les boss de fin de niveau. Ces derniers sont plutôt travaillés. Leurs attaques et designs collent très bien avec le thème de leur niveau, et les affrontements sont assez tendus et complexes. De ce point de vue, Bibots est très plaisant, et on a toujours une légère appréhension avant d’entamer le combat avec ces colosses.

Certains petits personnages feront également acte de présence dans le jeu à certains endroits, et même si le tout reste très timide, on espère que la sortie du jeu inclura plus de ces personnages, avec pourquoi pas des défis associés, ce qui rendra le monde de Memory’a plus vivant, et lui donner un peu plus de caractère.

Passons également sur les personnages jouables du jeu. Le design de ces derniers est plutôt sympathique et on a plaisir à les contrôler. Le fait cependant que le sprite du pilote soit aussi détaché de celui de l’arme rend certaines animations et positions assez déplaisantes, a contrario des sprites et animations des bibots qui sont agréables dans leurs designs et leurs déplacements. Du moins pour les bibots que l’on a pu tester car la démo contient 4 bibots différents, et seulement deux d’entre eux possèdent leurs propres apparences.

Finissons avec le sound design du jeu qui, même si présent, reste trop basique et sommaire alors qu’à l’inverse les musiques du jeu collent bien avec l’ambiance des niveaux, même si elles se révèlent assez répétitives dans le temps.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

La version que l'on a testée intervient trop tôt dans le développement du projet pour pouvoir se faire un réel avis sur ce dernier. Néanmoins, cette bêta de Bibots permet d'avoir un léger premier aperçu du jeu. Si celui-ci reste très timide dans son contenu, il n'est pas pour autant totalement dénué de potentiel. Il faudra alors regarder comment Bibots évolue dans son développement pour voir si ce dernier vaudra le coup ou non à sa sortie ! On note aussi l'effort des développeurs pour intégrer un chronomètre à chaque niveau pour rendre Bibots plaisant et accessible aux speedrunners.

JoeJohns
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.