Aperçu Broomstick League – Quand Harry Potter rencontre Rocket League

    Sorti tout récemment en accès anticipé, ce jeudi 5 mars pour être précis, Broomstick League est un jeu d’équipe où vous dirigez un sorcier sur son balai lors de matchs endiablés. A s’y méprendre on pourrait croire que le jeu de Blue Isle, qui est à l’origine de Citadel : Forged with fire, est une copie du quidditch dans la célèbre franchise Harry Potter. Et pourtant les similitudes sont bien plus flagrantes avec un autre ténor de la catégorie des matchs en arène que j’ai nommé Rocket League. Alors simples inspirations ou plagiat ?

    Conditions de test : Sessions de jeu en accès anticipé Steam dans différents matchs en 2 contre 2 et 3 contre 3, IA et autres joueurs. Paramètres graphiques au maximum et matchs effectués avec une manette PlayStation 4.

    Tu es un sorcier Harry !

    broomstick league

    Voici donc un jeu inspiré de l’univers de Citadel : Forged with fire qui se matérialise en stand-alone et qui reprend ce que bon nombre de joueurs devaient attendre avec impatience : la sortie d’un jeu de simulation de quidditch. Et si les balais et arènes fermées font forcément penser à l’univers du sorcier à la cicatrice en forme d’éclair, le jeu ajoute quelques subtilités et coups permis afin de rendre le tout plus dynamique.

    Vous serez donc sur votre balai, armé de votre baguette qui vous permettra tout un tas d’interactions avec la balle sur le terrain. Vous noterez également la présence d’un seul anneau faisant office de but au lieu de trois et vous aurez la possibilité de jouer vos matchs dans différentes arènes aux ambiances plutôt contrastées. Pas non plus de cognards ou de vif d’or à attraper, le match se termine ici au bout de cinq minutes, ou plus en cas d’égalité qui vous amènera en mort subite.

    Un contenu plutôt classique

    broomstick league

    La première fois que vous démarrez le titre, vous serez amenés à effectuer un tutoriel obligatoire afin de vous familiariser avec les nombreuses interactions qui sont possibles avec votre protagoniste. Et ce n’est pas plus mal car les touches sont nombreuses et certaines pourront avoir différents effets en fonction de la position dans laquelle vous vous trouvez. Il vous faudra un certain temps et de l’entrainement afin de vous sentir à l’aise une fois en match.

    Une fois dans le menu, une sélection classique de ce qui se fait dans les jeux actuels s’offrira à vous. Entraînement (contre des IA), match en ligne (2v2 et 3v3 actuellement, le 1v1 et 4v4 devraient arriver au fur et à mesure des mises à jour), une boutique afin de personnaliser votre avatar et même la possibilité de créer des serveurs privés afin de ne jouer qu’avec vos amis. Les possibilités de personnalisation sont pour l’instant aux abonnés absents, l’équipe de développement étant probablement plus occupée par la correction de différents bugs ou d’optimisation.

    A terme vous pourrez, avec vos jetons durement gagnés après chaque match, personnaliser votre balai, votre baguette, vos vêtements ou encore les explosions de but. On imagine bien un système de pass avec la possibilité de gagner toutes sortes de cosmétiques une fois le jeu sorti de sa phase de bêta, qui est prévue pour durer entre neuf et douze mois. Ne nous attendez donc pas à une sortie complète avant la fin 2020 voir début 2021 pour un portage console PlayStation 4 et Xbox One.

    Ce ne sont pas les ressemblances qui comptent mais les différences

    broomstick league

    C’est ce qu’ont dû se dire les développeurs après s’être grandement inspirés de Rocket League. Arène de taille modeste, équipe de 2, 3 ou 4 personnes, explosion de but, équipe orange et bleu, traînée de balai personnalisable, mode entrainement libre… La liste des similitudes avec le bébé de Psyonyx est très longue et on ne peut s’empêcher de penser au titre en regardant des vidéos de gameplay tellement les ressemblances sont flagrantes.

    Néanmoins le jeu arrive à apporter sa touche personnelle avec la présence de dash et d’une habilité qui vous permet de vous téléporter et d’ainsi traverser un bon tiers de terrain de manière assez rapide. Ceci est bien pratique lors de phases défensives où vous devez vous replacer après une attaque rondement menée. Vous aurez également une sorte de boost qui consommera une jauge et qui se remplira avec le temps après une période d’inactivité.

    Vos « sortilèges » possèdent un cool-down, de quelques secondes en général, afin d’éviter que vous ne puissiez les spammer et en abuser. Vous aurez la possibilité de tirer, de faire une passe à l’un de vos coéquipiers démarqués ou encore d’attirer le ballon vers vous avec un sort d’attraction. Une fois tout cela mis en place, les parties deviennent vraiment dynamiques, parfois trop au détriment d’un manque de lisibilité de l’action sur le terrain.

    Il n’est en effet pas rare que vous soyez entrain de chercher où se trouve le ballon après une grosse explosion et on aurait probablement apprécié la possibilité de pouvoir verrouiller la caméra sur la balle afin de ne jamais la quitter des yeux. Car tout s’enchaîne très vite et vous devrez vous montrer réactif afin de récupérer le ballon et vous mettre en position de tir sans être gênés par un adversaire.

    Graphiquement Broomstick League est plutôt propre, sans être une vitrine technologique et tourne plutôt bien sur les bécanes actuelles. Le processeur est peut-être surexploité mais gageons que les mises à jour et l’optimisation de la part du studio régleront ce souci qui n’en est pas vraiment un. La bande-son du jeu est très limitée, on se retrouve avec quelques tons fantaisistes et la musique principale du menu n’est pas des plus mémorables.

    Configuration minimale et recommandée pour Broomstick League

    Minimale :

    • Processeur : 3.0+ GHZ Dual Core
    • RAM : 8Go
    • GPU : GTX 650, Radeon HD 7770
    • DirectX : 10
    • OS : Windows 7
    • Stockage : 5Go

    Recommandée :

    • Processeur : 3.0+ GHZ Quad Core
    • RAM : 8Go
    • GPU : GTX 960
    • DirectX : 11
    • OS : Windows 7
    • Stockage : 5Go
    Sympathique

    Broomstick League a réuni deux ingrédients qui marchent et y a ajouté quelques subtilités sans pour autant égaler la crème de la crème. Vous prendrez du plaisir lors de vos sessions de jeu, à conditions de supporter le changement fréquent de caméra qui peut vitre rendre l'action à l'écran assez brouillonne. Étant un grand fan de Rocket League et de la licence Harry Potter, je n'ai pas boudé mon plaisir pendant les heures que j'ai passées sur le titre. Avec quelques améliorations qui auront le temps d'arriver sur les 9 à 12 mois que se donne Blue Isle pour faire sortir le titre de son accès anticipé, le jeu peut être un bon investissement pour les 12 € où il est vendu.

    Majestiktheone

    Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

    A propos de notre notation

    La note Bamboo
    Actugaming Panda