Angolmois : Notre avis sur le tome 3

Angolmois - Tome 3 - Couverture

Le Japon, ce pays qui attire tant d’entre nous. Que cela soit pour ses jeux vidéo tant appréciés ou pour ses mangas de qualité, le pays du soleil levant ne cesse de faire rêver moult d’entre nous. Plus encore lorsqu’il s’agit d’œuvres traitant directement de l’histoire de ce pays à la culture si particulière. Et, aujourd’hui, nous allons parler d’un manga qui traite justement de l’histoire du pays du sushi : Angolmois.

Si cela vous fait écho, c’est peut-être grâce à notre article de présentation des deux premiers tomes. Ou alors, peut-être est-ce simplement parce que vous suivez l’actualité de son éditeur, Meian. Ce dernier commence à s’installer petit à petit dans le marché, avec des séries très fortes comme Egregor, ou encore Kingdom. Et son catalogue ne fait que s’élargir de mois en mois. Il est donc normal que ce nom évoque quelque chose chez les fans de mangas qui peuplent notre territoire.

Angolmois : Tome 3 - Acheter sur Amazon
02/12/2020 (Publication Date) - Meian (Publisher)

Disponible sur le site de l’éditeur depuis le 20 février, nous allons nous intéresser au troisième tome de cette série en dix volumes, terminées au Japon. Vous l’aurez compris, nous sommes encore assez loin de la fin, surtout que la parution se fait moins rapidement que pour d’autres séries de l’éditeur, n’est-ce pas Jormungand ?

Bref, que vaut donc ce troisième tome ? Est-il dans la continuité des deux précédents, qui excellaient avec leur mise en contexte et la présentation de ses personnages ? Est-on dans la même perspective de proposer une histoire intéressante et rythmée au son des cors de guerre ? Nous allons tenter d’y répondre ici même.

La suite des événements

Angolmois - Tome 3 - Pages

Comme le veut la logique, Nanahiko Takagi poursuit son récit en prenant la suite directe de ce sur quoi il s’était arrêté dans le second tome. Oui, la narration prend toujours place sur l’Île de Tsuhima actuellement envahie par les armées Mongols, qui sont bien décidés à prendre possession des lieux avant de se lancer dans une invasion de plus grande envergure sur le Japon.

Durant les divers assauts des Mongols, de nombreuses personnes ont été faites prisonnières. Pour les libérer, les armées de Tsushima accompagnent Jonzaburô dans une attaque sur les camps ennemis. Faites de nuit, cette dernière se déroule plutôt bien et notre héros parvient à sortir victorieux de son attaque. Mais, puisque tout ne peut pas être si simple, Fuheng Liu, officier de l’armée envahisseuse se lance à leur poursuite.

Via cette attaque nocturne, l’auteur nous montre encore son désir de mettre en avant la stratégie dans sa série. Et, autant le dire, cette dernière occupe une place plutôt importante dans l’histoire. Après tout, comment tenir tête à une armée si nombreuse sans faire preuve d’un minimum de stratégie ? Et tant mieux si cette dernière est présente, car les batailles s’enchaînent malgré le repli de Jinzaburô après avoir attaqué le camp pour libérer les prisonniers. Cela apporte donc une dimension supplémentaire aux conflits, qui ne se résolvent ainsi pas à la simple force de l’épée, l’esprit tenant aussi une place primordiale.

Dès lors, l’histoire reste toujours aussi plaisante, mais l’ambiance n’est pas en reste. Le côté très sombre de la guerre et de ses ravages sont toujours présents et on ressent très bien le malheur qu’elle inflige aux habitants de l’île et des personnages en action dans le manga. Les exilés, les soldats, tous sont mis un peu en avant en ces temps obscurs. Et c’est là une autre force de ce troisième tome : son développement des personnages. Si le héros est forcément au premier plan, d’autres protagonistes parviennent à se faire une place dans ces pages pour se dévoiler petit à petit à nous, comme Teruhi, qui était jusque-là restée encore bien discrète.

Enfin, les enjeux sont toujours bien ancrés, avec une nécessité de survivre jusqu’à ce que les renforts arrivent. Si cette problématique était déjà présente dès le premier volume, cela ne fait que se renforcer ici, alors que les conflits armés ne font que s’accentuer. Si la mise en scène est parfois un peu en-deçà du reste, l’intrigue relève donc largement le niveau, et la lecture se fait sans mal, pour un plaisir non-dissimulé à chaque page.

Faut-il craquer pour le tome 3 d’Angolmois ?

Angolmois - Tome 3 - Pages

Compte-tenu de ce que propose ce troisième tome d’Angolmois, nous pouvons sans hésitation dire que nous sommes devant une excellente suite. Entre le dessin qui reste toujours très propre, détaillé et agréable à regarder et l’histoire intrigante et diablement bien rythmée, on peut dire qu’il y a de quoi prendre pas mal de plaisir à la lecture.

A ceci s’ajoute un développement plus approfondi des personnages, notamment de Jinzaburô et Teruhi, qui nous permet de mieux cerner ces derniers et de s’attacher un peu plus à eux, de nous en faire un peu plus pour leur sort. Sans parler des nombreux personnages moins importants dont on découvre le point de vue face à la situation actuelle, donnant un peu plus de profondeur à l’univers qui nous est servi.

Acheter Angolmois sur Amazon

Ainsi, nous pouvons conclure en disant que ce troisième tome est un franc succès. Tout y est pour faire passer un agréable moment et la suite promet déjà d’être bien chouette. Bien entendu, celles et ceux n’ayant pas encore les deux premiers tomes en leur possession ne sauront pas profiter de cette histoire. Dès lors, il va falloir passer par les deux premiers tomes avant. Et n’attendez pas trop, Angolmois en vaut la peine !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link