Le monde du jeu vidéo se mobilise face à l’urgence écologique

wQjWUx65.jpeg 1

Bien que ce soit divertissant, acheter des jeux et y jouer a un impact au niveau écologique. Mais les éditeurs, les plateformes en ligne et les joueurs ne cessent d’inventer des solutions pour concilier divertissement et écologie. La dernière opération en date est « Playing for the Planet ».

Adopter des mesures plus respectueuses de l’environnement

Jouer a un coût pour les 2,7 milliards de joueurs dans le monde. Dans un rapport publié à l’automne 2018, plusieurs chercheurs du Lawrence Berkeley National Laboratory ont évalué l’empreinte carbone du jeu vidéo, qui consommerait 75 TWh par an, soit l’équivalent de dix réacteurs nucléaires. L’opération baptisée « Playing for the Planet » a pour but de réduire l’empreinte carbone et de sensibiliser 250 millions de joueurs aux problématiques vertes.

Ce mouvement regroupe 24 acteurs du secteur vidéoludique dont Stadia, la plateforme de jeu en ligne de Google, Microsoft, Twitch et Rovio, le studio finlandais à qui on doit la franchise Angry Birds.

Sony a ainsi proposé d’économiser 29 tonnes de CO2 d’ici 2030 en misant sur des technologies moins gourmandes en énergie. De son côté, Microsoft annonce vouloir passer à la neutralité carbone, en produisant des consoles neutres en CO2. Quant à Ubisoft, il va faire produire son matériel dans des usines écologiques, tandis que Sports Interactive a proposé des emballages sans plastique pour Football Manager 20. Des actions qui montrent que l’écologie continue à faire son chemin dans le monde du jeu vidéo.

Sensibiliser les joueurs pour faire bouger les choses

L’opération a un autre but : diffuser des messages pédagogiques et intégrer de plus en plus de thèmes écologiques dans les jeux. Parmi les sujets abordés, on retrouve notamment les grandes questions de reforestation, d’énergies renouvelables et de pollution marine. Au total, 250 millions de joueurs seront ciblés par diverses actions.

Les développeurs auront chacun leur propre façon de communiquer. Par exemple :

  • MAG Interactive (WordBrain) va organiser des événements sur le thème de la sensibilisation et de la plantation d’arbres dans ses jeux,
  • Sybo (Subway Surfers) va lancer une étape du tour du monde au sein de son jeu, qui demandera à la communauté de joueurs d’agir sur la crise climatique,
  • Space Ape (Transformers : Earth Wars) veut engagera les joueurs sur les avantages des énergies renouvelables dans leur jeu,
  • Fingersoft (Hill Climb Racing 2) va ajouter des stations de recharge avec des panneaux solaires à son jeu,
  • Rovio (Angry Birds 2) va organiser deux évènement dans son  jeu sur le thème de la reforestation.

« Nous sommes ravis de voir l’industrie du jeu s’impliquer dans les efforts mondiaux pour inverser la crise climatique. L’urgence climatique a besoin de l’aide de tout le monde. En touchant 250 millions de joueurs, nous espérons inciter le public à passer à l’action », a déclaré Inger Andersen, directrice exécutive du programme des Nations Unies pour l’environnement. La mutation est-elle en cours ?

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments