Idyll : Présentation d’un mini-MMO (gratuit) au concept unique

Sur une minuscule île idyll-ique à première vue déserte, vous vous éveillez et jetez un œil aux alentours. Une végétation luxuriante, quelques solides rochers et une poignée de champignons comestibles semblent être vos seuls amis potentiels. Alors que vous commencez à recueillir ces précieuses ressources, une personne apparaît à l’autre extrémité de ce lieu dont l’histoire attend encore d’être écrite.

Vous vous approchez, mais un nouvel individu se dresse sur votre chemin, puis un autre, et un autre et encore un autre. Soudain, ces personnages se mettent à communiquer : il s’agit d’autres joueurs avec qui il va falloir partager les matières premières de ce havre de paix.

Idyll : un MMO minuscule où tout est limité

Idyll est un jeu de type bac à sable avec une dimension massivement multijoueur très originale et étant actuellement en alpha. Ici, pas de prairies à perte de vue ou de villes aussi nombreuses que gigantesques. Non, seulement une seule et unique minuscule île sur laquelle le nombre de ressources est extrêmement limité. Avec la caméra très éloignée, vous voyez d’un simple coup d’œil l’entièreté de l’île et cette dernière peut être parcourue d’un bout à l’autre en à peine quelques secondes.

Comme dit précédemment, le titre est un bac à sable et n’impose donc (et ne propose même) aucun réel objectif, laissant aux joueurs le luxe de se créer leurs propres buts. Nous parlons ici au pluriel car, en effet, le concept d’Idyll s’articule autour du jeu en ligne. Les ressources, de trois types différents, sont toutes limitées et les joueurs et joueuses doivent donc tenter de se les répartir… ou pas.

Un système de craft très basique actuellement permet de fabriquer des pots pour faire pousser de la nourriture tandis qu’il est possible pendant ce temps de miner de la pierre et de couper du bois. Un arbre donne 5 bois et un rocher 5 pierre, qui peuvent servir, avec ce même nombre, à fabriquer des murs et les fameux pots de nourritures.

C’est là que le jeu devient marrant. Comme tout est limité, le seul moyen de pouvoir se fabriquer sa petite maison, c’est d’aller chiper les ressources des autres joueurs, et donc de détruire leurs murs. Ou bien simplement de dialoguer pour se répartir les ressources, ou encore d’échanger poliment tout en créant des alliances. En réalité, Idyll prône un gameplay plutôt émergent où les joueurs façonnent eux-mêmes leur expérience de jeu, le développeur n’ayant alors plus qu’à se frotter les mains en regardant le chaos ambiant se développer de lui-même.

Le soft se veut fun et accessible, tout dans l’instantanéité avec son absence de nécessité de compte et sa taille de téléchargement très (très) réduite. Cela est accentué par le fait que, en quittant la partie, nos ressources sont tout simplement relâchées au sol, normal puisqu’elles sont limitées et qu’il faut bien que les autres joueurs puissent continuer de s’amuser. Comme la taille de l’inventaire est fortement limitée, il n’y a pas de risque qu’une seule personne ait le monopole total de l’île et il est donc toujours possible de faire quelque chose.

Une alpha maigre en contenu mais prometteuse

Le petit bémol actuellement, c’est que le jeu n’a littéralement aucun contenu et compte énormément sur les interactions entre joueurs pour créer ce dernier. Pas de panique cependant puisqu’on rappelle qu’il ne s’agit que d’une version alpha lancée pour détecter des bugs et tester/faire découvrir le concept. Ainsi, Brian (qui développe le jeu) a pu nous confier quelques informations quant au futur de Idyll et ce qu’on est en droit d’attendre sur le court et le moyen terme.

Tout d’abord, les corrections de bugs seront évidemment de la partie. Nous avons pu en constater deux ou trois (notamment le fait de passer à travers certains murs) mais s’agissant d’une version peu avancée, il n’y a rien d’alarmant pour le moment. Des mises à jours incrémentales ponctueront l’aventure à raison d’une par mois au moins, si tout se passe bien. Au programme, de nouvelles fonctionnalités comme un cycle jour/nuit, de nouvelles recettes de craft et plus de personnalisation de personnage. Des interactions supplémentaires comme l’ajout de la pêche sont également à l’étude.

De manière plus concrète, une petite road map a été partagée par le développeur du jeu et nous apprend que d’ici la mi-avril une mise à jour devrait apporter des modifications aux graphismes tout en apportant de nouvelles fabrications, de nouvelles musiques, des options de mapping des touches et plus encore. Bien qu’aucune date de sortie complète ne soit encore donnée, Brian espère qu’Idyll aura une base vraiment très solide d’ici la fin de l’année.

Derrière chaque jeu, il y a une personne

Brian, dont on vous parlait précédemment, est l’unique développeur du soft (bien qu’il a reçu un peu d’aide pour les graphismes de la part d’un certain LimeZu). Après avoir échangé avec ce cher Brian, nous avons pu apprendre qu’il développait Idyll depuis seulement quelques semaines en utilisant le logiciel GameMaker Studio.

L’idée derrière ce concept était de réussir à designer un jeu multijoueur. La base de ce projet est donc une sorte de défi personnel. Au fur et à mesure de ces tentatives, Brian a vu germer l’idée d’un jeu dans lequel il serait facile de se plonger juste pour s’amuser et où les joueurs pourraient interagir entre eux dans un espace presque confiné, pour voir ce qui en ressortirait. Le côté crafting/construction vient d’inspirations telles que Cities: Skylines ou encore Minecraft qui représentent un genre qui tient à cœur à notre développeur du jour.

Idyll est le premier vrai projet concret de Brian qui n’a jusqu’ici fait que de petits jeux de Game Jam par-ci par-là ou d’autres projets jamais terminés car lancés alors qu’il était encore jeune. Ce qui est sûr, c’est qu’avec ce jeu-ci, Brian propose une formule assez inédite et prometteuse qu’il serait dommage de bouder, d’autant plus que le titre est gratuit et devrait le rester ! Pour rester au courant de l’avancée du projet, vous pouvez passer par la page itch.io, où il est d’ailleurs possible de télécharger le jeu dès maintenant. Le concept est là, le contenu arrive, tout ce qu’il manque, ce sont des joueurs pour rejoindre la partie.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.