Le DLC Captain Toad: Treasure Tracker « épisode spécial » est disponible (+ un rapide avis)

Vaut-il son pesant de couronnes ?

Sorti en 2018 sur Nintendo Switch, Captain Toad: Treasure Tracker refait parler de lui avec un DLC payant qui ajoute du contenu supplémentaire. Nous l’avions testé à l’époque, et il est vrai que ce portage était une bonne addition pour les joueurs Switch et 3DS qui n’avaient pas déjà fait le jeu sur Wii U. Toad et Toadette, en plus d’apporter de la bonne humeur à l’écran, proposaient un concept rafraîchissant à base de plateforme et de puzzles à résoudre. Tout ça pour atteindre une étoile et remplir d’autres objectifs secondaires. Malheureusement, l’un des points qui lui faisaient défaut étaient justement son contenu un peu trop léger. Est-ce que cet « épisode spécial » corrige le tir ?

On coupe la poire en deux

Tout d’abord, on rappelle que depuis février, via une mise à jour gratuite, il est possible de parcourir le titre en coopération avec les deux héros à l’écran. Auparavant, le deuxième joueur ne pouvait lancer que des navets en visant l’écran avec le Joy-Con. Cet épisode spécial ajoute un nouveau livre avec 18 nouvelles pages correspondants à différents défis. On regrette toutefois qu’uniquement 5 d’entre eux soient totalement inédits, le reste étant du recyclage de stages déjà vus. Pour autant, le volume est assez raisonnable compte tenu du prix (5.99€) sachant qu’un bundle, contenant le jeu de base + le DLC, est également disponible sur l’eShop pour 45.99€. Le système des couronnes, que l’on doit atteindre successivement avant un temps imparti, est assez rafraîchissant, mais on ne comprend toujours pas pourquoi nous n’avons pas les niveaux inédits de l’opus Wii U inspirés par Super Mario 3D World qui rajouteraient très facilement de la matière en bonus.

En définitive, on peut dire que ce DLC reste très abordable et intéressant si vous avez aimé votre expérience sur le jeu de base, surtout que le mode coopération à redonné de l’intérêt au titre. On regrette seulement le recyclage surtout quand on sait que des stages inédits, évoqués précédemment, existent.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des