Test Dell Alienware M17 – Un gros alien sur le marché

    Voir la note

    Les PC portables haut de gamme se ressemblent tous de plus en plus, que ce soit dans le matériel et même en terme de conception à proprement parler. Chacun essaie tout de même de se développer et de se démarquer. Cela fait d’ailleurs plusieurs années que Dell à mis en place sa gamme Gaming Alienware. Nous avons eu l’occasion de recevoir sur notre banc d’essai le Dell Alienware M17. Voyons ce que l’alien a sous son capot.

    Conditions de test : A l’occasion de ce test, nous avons eu pendant plusieurs semaine le Dell Alienware M17. Il a été testé avec un écran Acer de 24″ et un écran Iiyama de 27″, une souris Lexip Pu94 et un clavier Razer Blackwidow en plus du clavier de l’ordinateur et de son pavé. Concernant la partie son, l’ensemble a été principalement utilisé avec des enceintes stéréo classiques et un casque Plantronics Backbeat 2 Pro. Pour les manettes, nous avons utilisé principalement la Nacon Revolution Unlimited.

    Un PC portable tout luxe

    Dell Alienware M17 6 scaled 1

    Dès l’ouverture, on voit que ce Alienware M17 respire la solidité. On s’étonne par ailleurs de la petite épaisseur de l’ensemble du PC, notamment lorsque l’on sait ce qui se trouve à l’intérieur. On retrouve de façon assez étonnante jusqu’à un i9 et une 2080 dans les configurations les plus poussées, ce qui questionne concernant la capacité de l’ordinateur à ventiler tout cela. Quand on regarde à côté ce que fait Acer avec ses Predator qui font le double d’épaisseur uniquement pour la ventilation, on est en droit de se poser des questions.

    Visuellement, le Dell Alienware M17 reste tout de même plutôt séduisant. Si le logo de la division gaming de Dell reste très présent, que ce soit au dos de l’ordinateur, ou en tant que bouton d’allumage, la volonté de ce M17 est de ne pas trop en faire. Exit le rouge déjà très présent partout, et bonjour au bleu et au blanc. On appréciera d’ailleurs, la grille au dessus de l’écran en alvéole plutôt sympathique visuellement.

    Le PC propose, par son nom, un écran de 17″ semblant au premier abord de plutôt bonne qualité. On remarquera de plus que le Alienware M17 propose une avancée vers l’arrière, avec à la fois la partie ventilation et branchement de l’ensemble. A noter que le contour est rétroéclairé, dépendant de votre niveau de batterie et s’il est branché ou non en secteur.

    Les spécification du Alienware M17

    • Processeur Intel Core i7-9750H (pouvant varier entre une Intel Core i5-9300H et une Intel Core Intel Core i9-9980HK)
    • Carte graphique NVIDIA GeForce RTX 2060 8 Go (pouvant varier entre une Nvidia GeForce GTX 1650, 4 Go et une NVIDIA GeForce RTX 2080 Max-Q, 8 Go)
    • 2 x 8 Go de RAM en DDR4 (pouvant être upgradé jusqu’à 2×32 Gb)
    • SSD 500 Go + 1 To en HDD (avec un second port SSD disponible)
    • Touchpad
    • Clavier intégré avec les touches fléchées reculées par rapport au reste du clavier.

    Ajoutons à cela les ports disponibles :

    • 3 USB Type-A USB 3.1
    • 1 USB Type-C Thunderbolt 3
    • 1 Ethernet RJ45
    • 1 HDMI 2.0b
    • 1 miniDP 1.4
    • 1 jack 3,5 mm

    Un ordinateur confortable mais chauffant

    Dell Alienware M17 2 scaled 2

    En utilisation, le Alienware M17 fonctionne plutôt au poil et réagit bien. On se retrouve de façon assez classique avec un ordinateur portable actuel doté d’une configuration assez puissante, et un Windows 10 assez classique. Comme vous vous en doutez donc, en terme de performance, tout marche bien et on a rien de véritablement spécifique à noter.

    L’originalité au niveau de la marque, c’est le logiciel Alienware qui accompagne l’ensemble. Plutôt fonctionnel, avec des outils vraiment bien pensés, on retrouve toutes les informations facilement, la possibilité de personnaliser la partie rétroéclairée de l’ordinateur ou de suivre également la température de l’ensemble. C’est classique, mais efficace et doté d’une belle interface.

    En parlant d’ailleurs de chaleur, le gros point d’interrogation que nous avions, le Dell Alienware M17 chauffe malheureusement assez vite dès que l’on lance un jeu un poil gourmand. La dissipation peut bien entendu être boostée comme dans une bonne partie des configurations actuelle, mais au prix d’un bruit de ventilation trop présent. Prévoyez donc un casque anti-bruit si vous jouez ainsi. Nous avons pu voir que sur un Forza Horizon 4 poussé en ultra, on remarquait une température entre 75 et 80° en moyenne.

    Le clavier est quant à lui vraiment agréable, avec des touches assez grosses et bien espacées, tandis que le pavé tactile, s’approchant de la taille de celui que l’on retrouve du côté de la marque à la pomme, est parfait en navigation et bureautique. Reste qu’il faut aimer avoir les clics non séparé du pavé.

    L’ultime question, celle de la transportabilité et de la batterie, reste aujourd’hui une question que l’on se pose de plus en plus, lorsque l’on parle notamment de PC portable gaming. Très clairement, ce Alienware M17 se classe dans la catégorie des PC non pas portable mais plutôt sédentaire. Le PC est tout de même gros et lourd, l’alimentation qui va avec est imposante. En terme de batterie d’ailleurs, ne vous attendez pas à de grosses performances, même si on arrive tout de même aux alentours des 5h de batterie en bureautique, et environ 2h de charge complète. Le Alienware est clairement utile et utilisé chez soi, branché sur secteur.

    Ce Alienware n’est pas la grosse claque à laquelle on pouvait s’attendre. Un PC portable gaming haut de gamme plutôt classique mais efficace dans ce qu’il propose. En terme de confort et de performance, il se trouve dans le bon axe, mais pas renversant non plus.

    7 10

      Points positifs

      • Grosse configuration bien utilisée
      • Un command panel maison réussi
      • Autonomie présente...
      • Pavé tactile plutôt grand

      Points négatifs

      • ... Mais PC tout de même sédentaire
      • On aime ou pas le tout plastique
      • Ventilation bruyante
      • Un poil trop cher par rapport à d'autres dans la catégorie

      Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

      A propos de notre notation