Test Roccat Vulcan II Mini – Un clavier 65% correct mais non sans défauts

6.5
Membre Actugaming.net

Par

De plus en plus de marques gaming se lancent dans la production de claviers « mini », souvent en déclinant des modèles qui ont déjà fait leurs preuves. Aujourd’hui, c’est au tour de Roccat d’entrer dans la danse avec son Roccat Vulcan II Mini, un clavier 65% qui se veut performant et compact. Étant donné que l’offre s’étoffe de plus en plus, il pourra peut-être vous convaincre grâce à ses particularités. Voici donc notre avis après quelques semaines d’utilisation.

Packaging et design

Roccat vulcan ii mini test 02 1

Comme l’indique son nom, nous sommes vraiment sur un petit format pour ce Roccat Vulcan II Mini. Cela se reflète ainsi sur le packaging du produit qui reste relativement simple avec un carton tout juste plus grand que le clavier. À l’intérieur, nous avons donc la bête et un fil USB-C vers USB-A.

Premier point qui pourra sans doute vous refroidir, ce clavier est uniquement filaire. Par contre, il est effectivement très compact avec ses 32 cm de largeur et ses 11,6 cm de hauteur. Sans oublier un poids assez léger de 500 grammes. Au prix où il est vendu, on regrette tout de même l’absence d’une house de transport étant donné que l’aspect nomade est l’un des avantages de ces formats compacts.

Au niveau du design, nous sommes devant un rendu assez sobre avec des lignes très épurées. Il est aussi dans la lignée des claviers agréables au toucher et solides, grâce à son revêtement en plastique et son châssis en aluminium.

Les touches exposées et qui ressortent beaucoup donnent tout de même un look assez moderne, un côté qui se voit renforcé par l’éclairage RGB. Enfin, pour plus de confort, on dispose de patins qui permettent de l’incliner dans deux positions différentes.

Confort et performances

Roccat vulcan ii mini test 06 2

Ce ne sera pas au goût de tout le monde, mais ce clavier 65% offre un gain de place considérable, toutefois contrairement aux claviers 60% (plus répandus), il intègre quelques touches supplémentaires : suppr, fin et les touches pour scroller en haut et en bas. Cela a au moins le mérite de le démarquer des autres d’autant que la présence de certaines touches peut faire la différence selon vos habitudes et combinaisons privilégiées.

Le Vulcan II dispose des switchs optiques Titan II uniques à la marque et il faut avouer que c’est l’une de ses plus grandes forces. La presse est fluide et le temps de réponse est impeccable (taux de rapport de 1000Hz). Nous sommes donc devant un clavier très performant pour le jeu compétitif, mais encore une fois si bien sûr l’absence de certaines touches ne vous gêne pas.

L’autre point agréable, c’est l’espace entre les touches. Roccat a trouvé ici un très bon équilibre sans que l’on ait des touches trop espacées, mais pas non plus trop serrées afin d’éviter de toucher une touche voisine par inadvertance dans le feu de l’action. Roccat promet d’ailleurs une bonne durée de vie avec 100 millions de pressions.

Par contre, nous sommes bien moins convaincus par la promesse de touches silencieuses puisque le clavier est en effet très bruyant par rapport aux autres claviers mécaniques de la même trempe. On ne le conseillera donc pas pour de la bureautique si vous avez des personnes autour de vous.

Logiciel et RGB

Roccat vulcan ii mini test 05 3

Entre son prix élevé (150€) et les nombreux manques sur certains détails, le Vulcan II Mini de Roccat se ressent vraiment comme un premier essai qui n’a pas pris le temps d’être fignolé. D’autant que certains s’en sortent bien mieux chez la concurrence comme MSI ou Corsair. C’est dommage car la marque possède des bases solides, mais à l’image du logiciel Swarm il a besoin d’un bon coup de balai.

En effet, ce dernier se révèle assez compliqué d’usage surtout lorsque l’on a vu bien mieux chez les concurrents encore une fois. Pas de souci pour paramétrer des fonctionnalités ou des maccros assez simples. En revanche, cela est un peu plus pénible lorsque l’on veut personnaliser les combinaisons de touches (ce qui est en plus le cœur de l’utilisation de ce type de clavier).

On finit tout de même sur une note positive puisque le rétro-éclairage est de très bonne facture. La double LED sur chaque touche vous permet de faire des combinaisons lumineuses assez jolies (personnalisables avec le logiciel). En bref, nous avons un niveau d’éclairage très satisfaisant et des couleurs qui tapent dans l’œil. Un vrai sapin de noël pour votre bureau.

Au bout du compte, le Roccat Vulcan II Mini n’est pas un mauvais clavier, bien au contraire, mais il manque du peaufinage pour en faire un incontournable des claviers compacts. La qualité des switchs est au rendez-vous de même que la réactivité en jeu, en bref il a tout d’un bon produit haut de gamme. Par contre, son prix élevé ou encore son logiciel vieillot ne le place pas dans les meilleurs de la catégorie. Il pourra être intéressant uniquement si cette configuration vous parle vraiment.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Un forme compact pratique et un joli design
  • Des switchs des très bonne qualité
  • Des touches bien placées et réactives pour le jeu
  • Le rétro-éclairage de bonne facture
  • Un logiciel un peu viellot
  • Clavier bruyant
  • Pas de mode sans-fil
  • Assez coûteux
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.