TEST. Chaos;Child – Un ascenseur émotionnel aussi efficace que Steins;Gate ?

Lorsque l’on est fan des visual novel Steins;Gate, on ne peut être qu’impatient de découvrir ce 13 octobre le nouveau bébé de MAGES : Chaos;Child.

Chaos;Child est développé par MAGES et il est disponible depuis le 13 octobre dans nos contrées européennes sur PS Vita et PlayStation 4 grâce au studio 5pb. Après avoir bouleversé nos esprits avec Steins;Gate et Steins;Gate 0, on émettait quelques doutes par rapport à Chaos;Child et on se demandait vraiment comment ils pouvaient surpasser leur dernière oeuvre…

En réalité, il faut savoir qu’un certain Chaos;Head serait le prequel de Chaos;Child et qu’en plus de cela, l’épisode Child est sorti après le premier Steins;Gate. Autre particularité, les jeux Chaos et Steins;Gate se déroulent dans le même univers (Science Adventure) et forcément, on va trouver des clins d’œil et comprendre certaines références à des moments de l’aventure. Chose à savoir tout de même, Chaos;Child traite les événements se déroulant après Chaos;Head… En gros, toute l’intrigue portera sur le retour des crimes en série portant le nom de New Generation Madness. Personnellement, je n’ai pas eu la chance de pouvoir faire Chaos;Head mais j’ai compris, profité et pris du plaisir sur Chaos;Child. Evidemment, je note tout de même de nombreuses références envers son prédécesseur ! A vous de voir si vous préférez commencer par celui-ci mais au moins, vous êtes prévenu et d’un point de vue personnelle, le fait de ne pas avoir fait l’épisode précédent ne m’a pas empêché de profiter de l’aventure !

MAGES, le retour !

TEST CHAOS;CHILD ascenseur émotionnel Steins;Gate 1

On ne va pas tourner autour du pot et nous avons clairement pris une nouvelle claque… Chaos;Child est un visual novel qui parvient, à nos yeux, à égaler les Steins;Gate ! On a beau se dire que le pari est difficile et être perplexe, le titre saura nous faire comprendre qu’on peut s’attendre à une aventure angoissante, prenante et intéressante dès les premières secondes de jeu… Vous voilà prévenu dès ces premières lignes…

Chaos;Child nous fait donc découvrir une histoire fictive se passant à Tokyo, et plus précisément à Shibuya. Contrairement au premier Steins;Gate, l’ambiance est bien différente… Dès les première minutes de narration, on nous présente les malheurs se déroulant à Shibuya et des scènes de crime pour le moins choquantes… La première est celle d’un streamer qui va mourir en direct live dans des circonstances très étranges… La seconde intervient juste derrière et montre une chanteuse qui meurt sur un trottoir d’une façon inexplicable… Bienvenue dans Chaos;Child !

Ce qu’il faut savoir, c’est que le scénario nous parle également d’un très étrange tremblement de terre qui aurait eu lieu six ans auparavant… Celui-ci aurait épargné peu de vie et aurait fait vivre un enfer aux victimes qui ont survécu… Quoi de plus normal pour un tel drame ? Parmi les survivants, notre héros pour cette aventure qui porte le nom de Takuru Miyashiro. C’est un jeune garçon qui est à la tête du club de presse de son lycée. Celui-ci s’intéresse de très près à la série de meurtres de cette histoire et il comparera celle-ci à une série similaire qui a eu lieu quelques années plus tôt !

Chaos;Child est surprenant et troublant

Voilà dans quoi nous embarque l’histoire de Chaos;Child et pour être tout à fait franc, nous ne sommes pas du tout déçu et on retrouve le même genre de bouleversement que Steins;Gate avait su nous procurer. L’imagination du studio MAGES revient donc avec encore plus d’idées et ce nouveau livre interactif est vraiment incroyablement prenant.

Seulement, il y a un premier hic… Si les voix japonaises sont toujours autant de bonne facture avec une couverture quasi-totale de toutes les lignes de dialogue, on se retrouve une nouvelle fois avec un titre entièrement en anglais ! Quel dommage pour tous les anglophobes ! Ce jeu est un thriller scénaristiquement riche et une fois de plus, nous sommes vraiment frustré de le voir se limiter aux personnes maîtrisant un minimum la langue de Shakespeare. Car oui, il y aura parfois besoin de faire preuve de bon sens et d’un peu de réflexion dans ce visual novel et il vaut mieux bien comprendre chaque subtilité.

Illusion

TEST CHAOS;CHILD ascenseur émotionnel Steins;Gate 4

Cette année, entre Akiba’s Beat et Tokyo Xanadu, il y a eu bon nombre de jeux traitant d’illusions mais avec Chaos;Child, le sujet est bien plus profond et il donne l’impression qu’il n’y a aucune limite… Effectivement, pendant l’aventure, vous pourrez avoir un impact sur le déroulement du titre. Du haut de ses nombreuses fins et des cinquante heures nécessaires pour tout voir, il y aura des moments spéciaux pendant les dialogues où il sera possible de laisser l’imagination de Takuru Miyashiro prendre le dessus…

L2 servira à choisir une illusion positive tandis que R2 déclenchera la négative… Celles-ci peuvent traiter de tout et selon votre choix, cela peut radicalement changer… Pour exemple et dans une scène, la positive pourrait vous faire vivre un fantasme sexuel de notre héros tandis que la négative nous propulsera vers un événement négatif voire plus grave encore, carrément une mort de ce dernier… Bref, chacune de ces scènes peut parfois choquer, surprendre, faire rire et bien d’autres choses encore… Elles interviennent parfois dans des moments très forts du jeu et vous aurez finalement le choix d’essayer d’apporter un peu de positif dans votre esprit ou bien alors… sombrer dans un chaos encore plus total. Que ce soit positif ou négatif, ce sont généralement des scènes permettant de débloquer les somptueux art works du jeu qui permettent de découvrir tous les personnages magnifiquement dessinés. Seul bémol, si vous ne passez pas par les options avant de commencer votre partie, vous n’aurez absolument aucune explication concernant l’utilisation de ces déclencheurs d’illusion. Etant habitué à ce genre de jeu, j’ai tout de suite compris qu’il y avait quelque chose et de ce fait, lors de la deuxième illusion loupée, j’ai décidé de jeter un œil aux options… Ainsi, grâce aux fréquentes sauvegardes automatiques au moment des illusions, j’ai pu recharger ma partie et vivre enfin le jeu pleinement. Au moins, vous êtes prévenu !

Chaos;Child est une nouvelle expérience digne d’un Steins;Gate !

Evidemment et comme on le disait, Chaos;Child dispose de plusieurs fins alternatives et d’une véritable fin. Pour découvrir cette dernière, il faudra choisir les bonnes émotions et faire un parcours parfait. Autant le dire, la durée de vie de 50 heures devient plus que réaliste et si vous êtes autant que moi immergé dans son univers, il sera difficile d’en sortir…

Outre les décisions qui donnent lieu à des scènes de votre imagination, Chaos;Child vous proposera parfois de réfléchir et vous devrez, via le tableau du groupe, reconstituer les différents crimes et rajouter les nouveaux éléments qui interviendront au fil du scénario. Evidemment, si vous faites « de mauvais choix », le jeu ne manque pas de vous rappeler qu’il peut se produire des éléments scénaristiques surprenants.

Que ce soit pour les scènes d’imagination ou le déroulement du scénario, il y aura parfois des scènes choquantes voire même par moment assez gores… Le titre ne lésine en rien et aborde des sujets comme le cannibalisme pour ne citer que lui. On est souvent surpris, choqué ou encore, déstabilisé et pourtant, on sera complètement immergé dans les événements qui se déroulent sous nos yeux. Au final, au fil de l’aventure et jusqu’à la toute fin, les événements s’enchaînent, nous surprennent et parviennent même à être encore autant troublant que ceux de Steins;Gate… Une fois, on ne ressort pas indemne de l’expérience vidéoludique et nous restons en soif de réponse tout en étant troublé… Evidemment, on n’a qu’une envie, découvrir toutes les fins et surtout, la réalité qui se cache derrière la true end

Un livre interactif

TEST CHAOS;CHILD ascenseur émotionnel Steins;Gate 6

En tout cas et comme on le disait, la grande force de Chaos;Child réside dans la manière où il transmet ses émotions et la qualité de son récit. On passera notre temps à appuyer sur la croix jusqu’à découvrir le fin mot de l’histoire mais pendant tout ce temps, on va s’attacher aux différents protagonistes à l’image d’Itou, Serika ou encore, la belle empress Kurusu Nono. On pense également à Kazuki Hana qui est une grosse joueuse d’un célèbre MMO qui est également un clin d’œil envers Phantasy Star Online ! Il y a un nombre incalculable de clins d’œil et vous comprendrez d’ailleurs immédiatement les références visées… Pour conclure sur la profondeur de l’univers, il est clair que les personnages sont très charismatiques et la manière dont MAGES leur donne vie pendant les dialogues sur fond d’illustration est vraiment remarquable. Un savoir-faire indéniable du studio, c’est un fait…

Chaos;Child est prenant, troublant, surprenant et c’est un nouvel effet d’ascenseur émotionnel, on n’en ressort pas indemne !

Celui-ci nous force à jouer à Chaos;Child sans interruption et parvient toujours à nous faire nous accrocher à l’histoire. Celle-ci est extrêmement sombre et ce, comme on le disait, dès les premières minutes de jeu. Le ton est ainsi rapidement donné et on va se sentir oppressé à se demander ce qu’il va bien pouvoir se passer jusqu’à la toute fin. Un sentiment nous plongeant dans une envie inébranlable de le finir d’une traite…

A cela, on rajoute des mélodies et une ambiance vraiment qualitatives et on parvient à reconnaître les créateurs de Steins;Gate sur certains morceaux… En plus de cela, la direction artistique est vraiment immersive et agréable pour les yeux ! On se délectera des différents art works et on appréciera certains décors qui nous permettent d’interpréter et de sentir plus aisément les passages oppressants. Plus on avance dans le jeu, plus on découvre les mystères de ce thriller ainsi que son horreur, le tout, avec des personnages attachants et on pourra difficilement s’empêcher de vouloir découvrir toutes les alternatives ce qui accroît forcément la durée de vie générale du titre.

Le défaut de Chaos;Child ? C’est clairement de le voir localisé chez nous sans une traduction française ! Il est vraiment dommage de voir une partie des joueurs se priver de cette oeuvre vidéoludique. Que ce soit par son ambiance, ses personnages, son récit, sa qualité narrative ou celle de ses artworks, Chaos;Child se dévore clairement sans modération ! Une fois pris dans son piège, on ne le quitte plus et on passe un merveilleux et angoissant moment devant son écran… MAGES revient en force et fait, au final, tout aussi bien que pour son oeuvre précédente.

La note de l'auteur

Je vais être honnête, avec Chaos;Child, je pensais vraiment que l'expérience n'aurait pas autant d'impact que celle de Steins;Gate... Je pensais vraiment avoir droit à un jeu sympathique mais qui ne parviendrait jamais à la cheville du bouleversement émotionnel que m'avait procuré l'oeuvre précédente de MAGES. Dans un certain sens, ce n'est pas complètement faux car Chaos;Child m'a fait vivre quelque chose de différent certes, mais c'était quelque chose de très fort. Pendant tout le récit, j'appuyais sur la croix avec l'envie de toujours savoir, Une multitude de mystères et d'interrogations sont de la partie et vous n'aurez qu'une envie, avoir vos réponses... Pour cela, Chaos;Child fait incroyablement bien le job et il m'est impossible de lâcher la manette... certainement pas avant d'avoir pu explorer toutes les facettes et possibilités scénaristiques ! La fin m'a laissé sans voix et avec une seule envie, découvrir toutes les autres... Par contre, le récit, le rythme et l'acte final m'auront clairement apporté du frisson, c'était excellent et j'ai encore eu droit à l’ascenseur émotionnel que j'avais aimé sur les Steins;Gate !

Alexandre Mistral Play4Fun
s
Note du panda
9.5 10

Points positifs

  • Voix japonaises...
  • Une histoire passionnante et prenante
  • Des personnages attachants
  • De beaux art works
  • Le système de choix des illusions
  • Les nombreuses fins
  • L'univers en général est accrocheur
  • Une pépite du visual novel
  • Bonne durée de vie pour le genre
  • La connexion avec Steins;Gate

Points négatifs

  • ... Mais uniquement des sous-titres en anglais
  • C'est un Visual Novel donc toujours peu de gameplay

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur