Test Castlevania Advance Collection – Une compilation entre excellence et simple flemmardise

7.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (1)

Konami continue son bonhomme de chemin sur les compilations de Castlevania. Après Castlevania Anniversary Collection, c’est Castlevania Advance Collection qui est disponible depuis le 23 septembre dernier, et regroupe ainsi les trois volets de la Game Boy Advance, en sus d’un autre titre sorti quant à lui sur Super Nes en 1995. Autant dire que ces jeux ne datent pas d’hier. Si l’excellence est de mise sur les titres choisis – ou presque -, la flemmardise est aussi de la partie chez Konami.

Conditions de test : Cette compilation a été testée sur PS5 pendant un peu plus de 10h, le temps de redécouvrir ces quatre jeux et d’en finir quelques uns.

Trois jeux excellents, le quatrième un peu moins

Castlevania Advance Collection test 1 1

Comme vous avez pu le lire, Castlevania Advance Collection vous propose la bagatelle de quatre jeux pour seulement 19.99 €, ce qui reste un prix très convenable vu le contenu proposé. Au programme, vous retrouverez :

  • Castlevania : Circle of the Moon
  • Castlevania : Harmony of Dissonance
  • Castlevania : Aria of Sorrow
  • Castlevania Vampire’s Kiss

Si nous n’allons pas nous étaler trop longtemps sur ces quatre productions, sachez que les épisodes GBA restent encore largement jouables aujourd’hui. Il y a effectivement Castlevania : Circle of Moon dans un premier temps. Si celui-ci s’avère pour le moins lourd dans son gameplay en dépit des pouvoirs que glane Nathan Drives au fil de sa progression, le soft reste aujourd’hui assez compliqué à négocier par moments au niveau de sa précision. Toutefois, on reste sur une disposition à la Symphony of the Night en matière de progression ou encore de levelling.

Les cartes de pouvoirs à récupérer permettent des combinaisons sympathiques en matière de magie, ce qui complète finalement le gameplay au fouet, assez traditionnel d’un Castlevania. Quant à Harmony of Dissonance, il reste une nouvelle fois un pur plaisir à jouer. Avec sa disposition jeu de rôle plaisante et peaufinée en passant par son esthétique faisant aussi penser encore à Symphony of the Night ou les nombreuses magies à récolter via les livres et les nombreux pouvoirs à dégoter au fil du jeu, le sentiment de montée en puissance de Just Belmont est jouissif au possible, et avec un feeling beaucoup plus péchu dans les mouvements que dans Circle of the Moon.

D’ailleurs, ce volet est ici moins dirigiste, et vous prend moins par la main. Comparé à Circle of the Moon, le titre a la bonne idée de proposer une version alternative du château, offrant de ce fait deux facettes très intéressantes du château de Dracula, pour une mécanique au service de la progression. Il y a certes quelques soucis de rigidité étant donné l’âge du jeu mais dans l’ensemble, le soft est bien ficelé et avec quelques boss immenses à combattre.

Evidemment, que dire d’Aria of Sorrow, qui reste à notre sens l’un des meilleurs épisode GBA de la licence, et de loin. Ici, le soft s’offre un aspect jeu de rôle encore plus fourni avec une tripotée d’armes à acheter via un vendeur ou à trouver, ainsi que la possibilité notamment pour Soma Cruz d’absorber l’âme des différents monstres de Dracula afin d’y récupérer leurs capacités. Rien qu’avec cette mécanique, le titre s’enrichit considérablement et offre encore à ce jour un épisode GBA très équilibré de A à Z et avec un lore encore plus excitant que les deux précédents volets. On n’oublie toujours pas le mode Julius Belmont, absolument divin.

Reste le vilain petit canard, avec Castlevania Vampire’s Kiss. Sorti sur Super NES en 1995, le soft est bien plus difficile à rejouer que les trois précédents titres. Le soft accuse logiquement les ravages du temps avec un gameplay rigide et lourd qui ne pardonne pas, et une progression par niveau qui s’éloigne assez logiquement de la disposition des trois volets de Castlevania sur Game Boy Advance. On a l’impression que Konami a voulu dans cette compilation ajouter un jeu « bonus », mais ce n’est pas celui-ci qui vous fera sauter au plafond, loin de là.

Des ajouts gadget mais une émulation satisfaisante

Castlevania Advance Collection test 4 2

Au-delà de la qualité des jeux, Konami y a ajouté assez logiquement quelques éléments en plus, à commencer par un menu de sélection. Ici, il est donc possible d’y choisir les quatre jeux, mais aussi la playlist musicale pour y écouter l’OST des quatre titres. Une belle galerie d’artworks est aussi à disposition afin d’admirer les divers dessins ou croquis des quatre volets. Egalement, on y retrouvera avec plaisir les versions américaines et Japonaises des jeux, ce qui reste un plus non négligeable et bougrement bienvenu. Toutefois, force est de constater que certains ajouts font gadget.

Mais qu’à cela ne tienne, il faut bien admettre que les diverses options ajoutées comme la sauvegarde à tout moment, le rewind ou encore la possibilité de choisir la taille de l’écran restent bien utiles, et arrivent à créer l’illusion parfaite de jouer sur un émulateur. Pour en venir à l’émulation justement, cette dernière est clairement aux petits oignons. Effectivement, l’émulation globale des diverses ROM est soignée, et sans le moindre bug ou crash à signaler. Il y aura parfois quelques petits freezes sur certains tableaux plus précisément sur Harmony of Dissonance voire Aria of Sorrow mais en globalité, l’émulation proposée est clairement somptueuse.

Les seuls vrais points noirs à souligner résideront en fait sur le lissage et la localisation des titres, qui n’ont pas été touchés. En effet, si les jeux sont dans une disposition 4/3 voire plein écran en fonction de vos options choisies, on regrettera l’absence d’un vrai lissage pour rendre les quatre jeux encore plus propres. Rien de bien méchant cela dit, les quatre opus étant toujours visuellement sympathiques et dotés d’une direction artistique gothique du feu de dieu. Toutefois, il est dommage de n’avoir qu’Aria of Sorrow traduit intégralement en français a contrario des trois autres, restant malheureusement dans la langue de Shakespeare comme à l’époque de leur sortie…

Dans l’absolu, Castlevania Advance Collection est une compilation qui prône l’excellence avec quatre jeux pour 19,99 €, ce qui reste un prix correct. La plupart des options proposées dans les titres sont bienvenues dont les ROM américaines et japonaises. Qui plus est, l’émulation qu’offre cette compilation est divine. Toutefois, certaines features sont assez gadgets, trois jeux sur quatre sont en anglais uniquement, et le lissage des titres auraient pu être un peu plus flagrant. Le Castlevania Vampire’s Kiss fait aussi un peu tâche dans cette compilation, qui regroupe quand même derrière les trois sublimissimes Castlevania de la GBA, dont Aria of Sorrow qui aura su marquer les joueurs, indéniablement. Pour 20 €, vous auriez tort de passer à côté de cette compilation qui propose tout de même de petits bonus sympathiques, bien qu’assez anecdotiques dans le fond.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • La mise à disposition d'artworks et de l'OST des titres via un menu...
  • Les trois volets GBA de Castlevania, toujours un très bon cru
  • Emulation excellente
  • Les versions américaines, européennes et japonaises présentes sur chaque jeu
  • Quatre jeux pour 19,99 €, ce qui reste un prix décent tout en proposant une bonne durée de vie
  • Possibilité de sauvegarder à n'importe quel moment
  • ... Cependant assez gadget
  • Tous en anglais sauf Aria of Sorrow, affligeant pour une compilation
  • Un lissage plus convaincant sur la résolution n'aurait pas été de refus, surtout pour des jeux GBA
  • Castlevania Vampire's Kiss et Circle of the Moon, c'est compliqué de revenir dessus...
7.5
  • PC
  • PlayStation 4
  • Switch
  • Xbox One

Castlevania Advance Collection

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

J'ai été bercé dès mon plus jeune âge aux trois Castlevania de la Game Boy Advance, et quel pur plaisir de les retrouver dans cette compilation ! L'émulation proposée est juste géniale, les bonus tels que les artworks et la playlist de la soundtrack des quatre jeux sont clairement cool et il est toujours aussi plaisant de retourner sur Harmony of Dissonnance ou encore Aria of Sorrow, qui sont clairement les deux titres que j'ai le plus appréciés à l'époque. Franchement, foncez si vous ne les avez jamais faits et puis 20 € pour quatre jeux - même si le Vampire's Kiss est ok mais sans plus -, c'est largement honnête surtout avec la présence des ROM japonaises et américaines !

Matheus
s
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Cyiel
Cyiel
4 jours plus tôt

Oui enfin vu la qualité dégueulasse de la VF de Aria of Sorrow je suis pas sur si c’était une si bonne chose d’avoir une VF pour les 3 autres. :/

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.