Test Call of Duty : Black Ops Cold War – Complet, sans être exceptionnel…

7
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

C’est au tour de Treyarch cette année de proposer son cru avec ce Call of Duty : Black Ops Cold War. En cette année particulière, le studio aura été bien plus sage concernant les promesses, avec un épisode dans les clous sans non plus annoncer vouloir renouveler toute la série. Les joueurs savent à quoi s’attendre, un titre aux bases solides avec toute la formule qui continue de fonctionner à merveille d’année en année. Contrairement à l’année dernière où Infinity Ward avec Modern Warfare déployait un tout nouveau moteur accompagné d’un reboot de la série, cette fois-ci c’est sous le signe de la continuité.

On rappelle aussi que le mode Warzone a réussi à s’imposer dans le paysage des Battles Royales, là où pour d’autres licences se fut plus compliqué. À tel point que celui-ci est maintenant devenu un mode à part et continuera d’évoluer en parallèle des épisodes annuels. Un véritable atout donc pour accompagner la sortie de ce nouveau Call of Duty : Black Ops Cold War. Une sorte de mode à part donnant tout de même l’impression de gonfler le contenu de cet opus.

Les fans de la série des Black Ops sont donc aux anges cette année, mais reste à savoir si celui-ci coche toutes les cases. Quelles sont donc finalement les attentes des joueurs désormais dans un genre qui semble prendre une toute nouvelle forme ces derniers temps et où la concurrence est agressive. Pour se défendre, le studio décide donc de nous servir l’habituelle recette avec le mode multijoueur compétitif, le mode zombie et le retour d’une campagne solo. Reste-t-il de la place dans le ventre des joueurs ?

Conditions de test : Nous avons terminé la campagne solo dans son entièreté. Nous avons ensuite parcouru les différents modes de jeu multijoueur, à savoir le mode compétitif et zombie durant plus d’une dizaine d’heures. Le mode Warzone n’ayant pas encore été mis à jour, celui-ci aura le droit à son test lors du déploiement de celle-ci. Nous le considérons comme un mode à part désormais. L’ensemble du test a été effectué sur une PlayStation 4 Pro.

Call of Duty : Black Ops Cold War, une bonne pioche ?

Call of duty black ops cold war

De la place, il en faudra de toute manière pour pouvoir se mettre à table… Car en effet, on nous sert un titre pesant plus d’une 100ne de Go au total, sans compter le mode Warzone. Et c’est déjà une bien mauvaise nouvelle avant même son lancement. Les joueurs ne possédant pas une bonne connexion vont sans doute rager à devoir installer le titre durant plusieurs heures. Alors petite compensation, il vous sera possible de télécharger seulement la campagne ou le mode de votre choix pour pouvoir y jouer en attendant le téléchargement complet du titre.

Après être sorti indemne de ce premier combat, vous allez pouvoir vous lancer dans le mode de votre choix. Et autant le dire tout de suite, cet épisode est complet en ce qui concerne son contenu. Nous avons une campagne jouable uniquement en solo, l’habituel mode multijoueur compétitif avec quelques petites nouveautés, le retour du classique mode zombie et le mode Warzone qui reste lui jouable en complément.

Commençons sans nous attarder trop dessus sur le BR, à savoir Warzone. On rappelle que celui-ci est disponible gratuitement sans l’achat du jeu. Seulement, il reste tout de même connecté à cet épisode car ce mode devrait être mis à jour très bientôt et il est possible de débloquer des récompenses au sein du jeu pour votre expérience sur Warzone, malin.

L’un des gros morceaux du jeu, c’est bien évidemment la campagne scénarisée. Un morceau bien plus important que ce qu’aurait pu imaginer le studio. En effet, Treyarch avait dénué complètement son titre précédent de cette partie-là, en pensant tout simplement que la campagne était très peu jouée par ses joueurs et qu’il était plutôt nécessaire de se concentrer sur la partie multijoueur uniquement. Quelques années plus tard, nous avons donc un rétropédalage pour notre plus grand plaisir.

Plus c’est court, plus c’est bon ?

Call of duty black ops cold war

Et quelle agréable surprise nous avons eu lors de la découverte de ce mode scénarisé. Une campagne sur une ambiance des années 80 et de guerre froide parfaitement retransmise. L’univers est vraiment agréable à parcourir et son intrigue nous plonge dans les coups bas et la traitrise de cette guerre sous le tapis. Les développeurs ne se sont pas simplement contentés de nous servir une campagne en couloir avec des explosions de partout, et non, vous n’allez pas en croire ses lignes mais les joueurs vont devoir réfléchir.

Alors bien loin l’idée de penser que les joueurs de la série ne se servent pas de leur matière grise, mais c’est pour appuyer l’arrivée de ces nouvelles possibilités. Pour la première fois dans la licence, vous allez devoir faire des choix, enquêter et prendre des décisions ayant pour le moment très peu d’impact, mais un impact tout de même. Impensable il y a encore des années de voir arriver ce genre de fonctionnalités au sein de la série. Une nouvelle voie pour le mode campagne ? Réponse l’année prochaine.

En attendant pour une première, nous sommes obligés d’admettre que c’est parfaitement intégré. Là où habituellement vous allez passer d’une mission à une autre en suivant simplement un fil conducteur, cette année Call of Duty : Black Ops Cold War va vous proposer de souffler entre deux missions en prenant le temps de parler aux autres personnages afin d’approfondir un peu l’univers. Vous allez même devoir enquêter grâce aux preuves trouvées durant vos missions.

C’est enfin la fin des collectibles et des renseignements à trouver sans aucun but durant les missions. Cette fois-ci c’est dans votre intérêt. Une fois les preuves ramassées vous allez devoir les relier entre elles pour atteindre votre objectif au sein de missions secondaires, oui vous avez bien lu secondaires. Alors malheureusement, cette campagne est bien trop courte avec seulement deux missions secondaires, au total il vous faudra pas plus de 5 à 6 heures pour en venir à bout.

Quelques mots concernant l’emballage général du titre, car celui-ci est vraiment appréciable. Le moteur graphique renouvelé depuis l’épisode de l’année dernière continue de faire de l’effet et fait beaucoup de bien à la série. Nous avons un jeu magnifique graphiquement et techniquement solide et fluide. L’ambiance des années 70 et 80 fonctionne à merveille, et notamment grâce à une bande-son toujours aussi bonne. Même si elle n’est pas au niveau de celle de l’année dernière livrée par Sarah Schachner, elle n’en reste pas moins une réussite.

Le multi, une formule à court d’idées…

Call of duty black ops cold war

Et si le fer de lance de la licence commençait à s’émousser ? Le multijoueur compétitif, si attendu chaque année par des millions de joueurs ne semble plus faire l’unanimité au fur et à mesure des épisodes. Un aspect encore plus criant sur le dernier opus Modern Warfare complètement dominé par son mode Warzone. Et cette année encore, Treyarch peine à renouveler la recette qui a pourtant fait les belles années de la licence phare d’Activision.

Pour tenter d’apporter un peu de nouveautés à cette branche du jeu, les développeurs ont décidé d’importer deux nouveaux modes de jeu, à savoir le mode Escorte de VIP et Equipe d’assaut: Bombe sale. Le premier étant un mode un peu plus stratégique que la moyenne, demandant à l’un des membres désigné comme VIP à être extrait sur l’un des deux points d’extraction. Alors c’est sympathique mais cela ne fera clairement pas vos soirées. Pour le second, c’est celui qui vient remplacer le précédent mode Guerre Terrestre. Un combat à grande échelle où il faudra récolter de l’uranium afin de le déposer à l’objectif. Des variantes qui sont certainement les bienvenues mais qui ne renouvellent en rien l’expérience.

Malheureusement pour le reste, c’est du déjà-vu et si vous êtes un habitué de la licence alors vous ne serez pas surpris. Les maps sont diverses et plutôt bien équilibrées, offrant ainsi toutes formes de situations. L’essence même de la série est bien présente, des combats nerveux et explosifs avec tout un tas de possibilités et de classes. Les sensations sont bonnes, comme dans chaque Black Ops finalement. On remarque tout de même certains choix vraiment surprenants au niveau des classes et plus précisément des atouts. Dans la catégorie 3, on y retrouve Fantôme, Ninja et même Sang froid qui sont habituellement répartis dans différentes catégories.

Il sera possible de sélectionner un joker afin de pouvoir vous équiper au mieux selon vos préférences. Mais il est évident que le studio souhaite mettre en avant les combats nerveux et dynamiques, car même le brouilleur de drone se débloque au-delà du niveau 40. Autre détail qui a son importance, c’est celui concernant l’équilibrage des armes. Il est désormais possible d’accéder à tout un tas de statistiques, là où avant il fallait simplement se fier à des jauges, les fans des chiffres vont se régaler. Cependant, lors de nos sessions, certaines armes étaient clairement au-dessus des autres et il est évident que le jeu mériterait un correctif concernant l’équilibrage.

Pour ce qui est du mode zombie, c’est un grand classique dans l’ensemble. Sa présence ne fait nul doute qu’elle sera appréciée, cependant pas vraiment de nouveautés à se mettre sous la dent. On y retrouve tout de même l’excellent mode Dead Ops, très apprécié des joueurs. Mode qui est encore une réussite ici, et qui répond à toutes nos attentes.

Sans y jouer, on aurait pu déjà écrire cette conclusion. On parle bien évidemment d’un épisode solide et complet qui peine à trouver un nouveau chemin. Les équipes de développement maîtrisent parfaitement le sujet et la formule continue de fonctionner, alors pourquoi changer ? On découvre chaque année un nouvel épisode dans nos chaussons bien chauds et on se sent comme à la maison, quelle agréable sensation. Malheureusement, le mode Warzone commence à éclipser la partie multijoueur et cela reflète encore plus le manque d’idées de ce côté-là. Alors bien évidemment le mode zombie vient combler le manque et permet d’offrir un jeu généreux en matière de contenu. La seule véritable surprise dans cet épisode, c’est le retour d’une campagne très soignée accompagnée de quelques nouveautés vraiment très intéressantes pour la suite.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Une campagne réussie avec quelques nouveautés très intéressantes
  • Un mode zombie complet et solide
  • Un moteur graphique qui fait du bon boulot
  • Une ambiance des années 70-80 au top
  • Une bande originale agréable...
  • La formule multijoueur à bout de souffle
  • Equilibrage à la peine (armes, classes, maps...)
  • Campagne trop courte (5-6h maximum)
  • Une VF peu convaincante
  • ... Mais vite répétitive
7
  • PC
  • PlayStation 4
  • PlayStation 5
  • Xbox One
  • Xbox Series X | S

Call of Duty : Black Ops Cold War

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Comme chaque année, je suis l'un des premiers à attendre mon épisode annuel avec une dose de hype. Call of Duty : Black Ops Cold War n'est pas une déception, mais ce n'est pas non plus une grosse surprise. C'est d'ailleurs loin d'être un épisode marquant dans la chronologie de la licence. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir sur la campagne scénarisée, et je suis très surpris des ajouts apportés à ce pan du jeu. J'espère même que c'est une piste qui sera encore plus travaillée lors des prochains opus. En ce qui concerne la partie multijoueur, c'est très classique. Je vais passer quelques heures sur le compétitif, passer des soirées entières sur le mode zombie, et bien évidemment attendre la nouvelle saison de Warzone. Il faudra vraiment renouveler la formule dès les prochaines années.

DubZ
c
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.