Test Under Night In-Birth Exe : Late[cl-r] – Grand jeu de baston, petit prix

7.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Il y a deux ans sortait Under Night In-Birth Exe : Late[st], réédition au contenu étoffé de Under Night In-Birth Exe : Late. Un jeu de baston décomplexé, au gameplay 2D ultra dynamique et accessible. Ce mois-ci, French Bread et Arc System Works nous font parvenir Under Night In-Birth Exe : Late[cl-r], version améliorée de la version améliorée, proposée une quarantaine d’euros sur Switch et PlayStation 4… Et autant vous dire qu’avec un nom pareil, nous n’allons pas nous gêner pour utiliser un diminutif tout le long de cet article !

Under Night In-Birth Exe : Late[cl-r], tour d’horizon

Under Night In-Birth EXE : Late[cl-r]

Sous ce nom à rallonge, très japonais, UNIEL[cl-r] est donc une réédition au contenu quelque peu étoffé de UNIEL[st]. De ce fait, il s’agit d’un jeu de combat 2D qui a pas mal de similitudes avec les célèbres séries Guilty Gear et BlazBlue, développées toutes deux par Arc System Works. Mais pas que, puisque dans sa volonté d’être accessible et ultra dynamique, le titre se rapproche, sous certains aspects, du travail effectué sur l’excellent Dragon Ball FighterZ. Avec autant de références qualitatives citées en si peu de lignes, la suite ne peut qu’être élogieuse.

Et effectivement, il n’y a pas vraiment de mal à dire de cette nouvelle édition, comme des deux précédentes en somme. Si UNIEL péchait, en quelque sorte, au travers de son roster un peu restreint, UNIEL[st] rattrapait ce petit défaut en y ajoutant quatre nouvelles têtes au gameplay et au background réussis. Quant à UNIEL[cl-r], on notera avant toute chose qu’il signe l’arrivée d’un tout nouveau combattant, nommé Londrekia, dont nous saluerons le design une fois encore. Un personnage qui utilise, ce coup-ci, un sceptre et de la glace pour se défendre.

Le roster s’élève donc, désormais, à 21 combattants, ce qui n’est certes pas dans le haut du panier des jeux de baston actuels, mais reste tout à fait satisfaisant. D’autant que, bien que les combos soient volontairement faciles à sortir, pour beaucoup en tout cas, il faudra un gros temps de jeu pour connaître pleinement les capacités de chacune des têtes présentes sur l’écran d’accueil. Notez cependant que l’IA n’a toujours pas été revue et corrigée, de sorte qu’elle n’oppose jamais vraiment de résistance farouche. On se tournera plutôt vers du multi pour du challenge, évidemment.

Quid du contenu ?

Under Night In-Birth EXE : Late[cl-r]

Du coté du multijoueur, justement, petite déception, puisque UNIEL[cl-r], comme ses prédécesseurs, n’est pourvu que d’un unique mode Versus, tout ce qui se fait de plus classique, ou d’un mode online, dans la même veine. Les perfectionnistes noteront toutefois la présence de parties classées, au concept là encore simpliste, mais efficace. En réalité, le contenu du titre se concentre plutôt sur sa partie solo, avec le retour de tous les modes présents sur le précédent opus. De quoi faire, en terme de durée de vie, pour sûr, mais il aurait été bienvenu de trouver là une petite surprise.

Enfin, cette « surprise », les amateurs d’aventures textuelles la trouveront dans son mode Chronicles, faisant office d’histoire, qui s’étoffe de quelques portions de scénario inédites. Sous la forme d’un Visual Novel très classique, et sans fioriture, cet enchaînement de discussions met en lumière des personnages au design brillant, et leur offre une trame de fond très nippone et captivante. Comme précédemment, il n’y a malheureusement aucune interaction avec le joueur lors de ces phases de lecture. Mais on regrettera surtout l’absence prévisible de traduction depuis l’anglais.

Enfin on notera que Under Night In-Birth Exe : Late[cl-r] a des allures de version « complète », en cela qu’il apporte, en plus des ajouts susnommés, des modifications profondes dans le gameplay. Rien qui sautera aux yeux dans un premier temps, si vous n’avez pas touché aux précédents dans un passé très proche. Cela dit, il embarque tout de même de nouvelles attaques pour chacun des 21 combattants du roster. Mais c’est principalement sa centaine d’ajustements qui valent le coup d’œil. Le résultat est en effet plus fluide, mais toujours aussi accessible et jouissif.

Sous ses airs de mise à jour à l’intérêt contestable, Under Night In-Birth Exe : Late[cl-r] embarque finalement un contenu fort conséquent, et dispose par ailleurs d’une jouabilité plus abordable, dynamique et jouissive que les éditions précédentes. Bien entendu, puisqu’il porte en étendard son nouveau personnage et ses ajustements divers, accessibles aux possesseurs de UNIEL[st], ces derniers n’auront que peu d’intérêt à passer à la caisse pour une nouvelle itération, si ce n’est aucun. Néanmoins, pour ceux qui n’auraient pas encore craqué pour la série, cette « mise à jour » est l’occasion rêvée pour sauter le pas. Encore plus pour les joueurs Switch, qui se dotent là d’un jeu de combat exceptionnel, à la durée de vie énorme.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Son prix (environ 40 euros)
  • De nombreux ajustements de gameplay
  • Nouvelles attaques pour tout le roster
  • Un nouveau perso plutôt cool
  • Le scénario encore étoffé
  • Contenu global énorme
  • Pas de traduction depuis l'anglais
  • Peu d'ajouts depuis Late[st] finalement
  • Le mode histoire en Visual Novel très linéaire
7.5
  • PlayStation 4
  • PC
  • Switch

Under Night In-Birth Exe : Late[cl-r]

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

J'avais déjà réalisé le test de UNIEL[st] il y a deux ans de ça, que je découvrais pour l'occasion, et j'étais à l'époque particulièrement emballé. Cette "nouvelle" itération n'est pas moins excellente, et me réjouit ne serait-ce que via ses nouvelles attaques. Ses ajouts me semblent seulement un poil minces, bien que son prix reste, à mon sens, plutôt attractif.

Nathan Champion
a
Note du panda
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des