Test Two Point Hospital – On a besoin d’un docteur !

  • PC
Voir la note

Sorti tout juste le 30 août dernier sur PC, Two Point Hospital va vous en faire voir de toutes les couleurs, et de toutes les maladies !

Développé par Two Point Studio et sorti tout juste ce jeudi 30 août, nous étions beaucoup à attendre ce jeu de simulation d’hôpitaux pas comme les autres, Two Point Hospital. Considéré comme le « frère spirituel » de Theme Hospital sorti en 1997, Two Point Hospital reprend en majeure partie les mécaniques de son aîné, mais avec quelques différences tout de même.

Bienvenue à vous, directeur en herbe !

remise des prix

Qui n’a jamais rêvé d’être radiologue, médecin, chirurgien, ou encore directeur d’un hopital de grande renommée ? C’est désormais possible avec Two Point Hospital. Mais si vous êtes un peu inquiets et que c’est votre première fois, ne paniquez pas ! En effet, dès le début du jeu, nous ne sommes pas lâchés dans la nature comme cela, et heureusement. Nous faisons nos premiers pas avec un premier hôpital que l’on nommera l’hôpital « tutoriel ». Ici on vous apprend les bases du jeu : installer la réception, construire des salles de consultations, engager du personnel et surtout soigner vos premiers patients. Si au début le jeu paraît assez simple avec son menu élémentaire, il y a quand même beaucoup de subtilités que vous devrez savoir maîtriser. Le principe du jeu est plutôt simple : plus vous évoluez dans le jeu et plus vous débloquez d’autres hôpitaux qui se trouvent dans d’autres environnements, et votre réputation et votre prestige seront d’autant plus importants. Et pour cela, formez votre personnel, faites des recherches pour découvrir de nouvelles maladies et de nouveaux remèdes, et à vous les milliers de patients et les bénéfices !

Un jeu aux allures simples mais qui va vous donner du fil à retordre !

L’évolution dans ce jeu est tout de même assez rapide et vous accédez à grande vitesse aux autres hôpitaux. Oui mais… Ce n’est pas sans compter sur la difficulté qui elle aussi augmente. Si Two Point Hospital est tout de même assez répétitif de prime abord, de nouveaux éléments viennent s’ajouter petit à petit. À chaque nouvel hôpital que vous débloquez, vous devez tout recommencer de zéro : réception, médecin généraliste, pharmacie, salle de soins, personnel… Mais il y a toujours une nouveauté. On va prendre pour exemple le second hôpital dans lequel la difficulté augmente d’un cran et dans lequel des nouvelles maladies apparaissent. Fini les petits rhumes, place à du concret ! Et à chaque environnement son petit plus de la maison. En effet, dans le monde Arctique que vous découvrirez assez rapidement soyons francs, vous aurez comme contrainte de garder vos hôpitaux avec une température élevée, et oui, en Arctique il fait froid ! Et même mécanisme, vous reprenez tout depuis le début mais avec des éléments nouveaux et de nouvelles maladies à découvrir, mais on ne vous en dira pas plus !

Un jeu aux apparences simples, oui mais…

gestion des patients

Si pour le moment vous tenez le coup, dans Two Point Hospital nous pouvons être rapidement débordés. Dure la vie de directeur. Et si comme nous l’avons dit précédemment le menu paraît simpliste au premier regard, il y a plein de choses à y découvrir et avec lesquels vous pouvez interagir. En effet, gérez votre personnel à partir de celui-ci : négociez leurs salaires, donnez-leur un temps de pause régulier (ou pas) et jetez un œil sur leur moral.

Il en va de même pour les patients : vous pouvez voir le nombre de patients présents, le nombre de morts, votre réputation et le taux de guérison. Mais que serait un jeu de gestion sans l’aspect financier ! Il en va donc de même pour celui-ci, surveillez vos dépenses de près et regardez vos bénéfices et pertes, le nombre d’emprunts en cours… Et si pour vous ça se complique un peu, ce n’est pas tout…

Gérez vos finances comme bon vous semble, mais attention à ne pas vous endetter, on est vite dépassé dans ce jeu.

Effectivement, qui dit jeu de gestion dit défis à accomplir ! Et vous en aurez à la pelle dans Two Point Hospital, et peut être même un peu trop. Ces derniers vous seront proposés par votre personnel même ou par des hôpitaux adverses. Oui, la concurrence ne vous fera pas de cadeau ! Et si vous les réussissez, vous obtiendrez alors les tant convoités Kudosh qui vous permettront alors de débloquer certains éléments assez sympathiques comme des distributeurs de cacahuètes, distributeurs de boissons énergisantes, ou encore des téléphones, des grands radiateurs, ou des bancs argentés !

Il y a donc d’un côté les petits défis comme ceux-ci, mais vous aurez aussi les défis/objectifs de carrière qui eux sont les plus importants et dont les récompenses sont plus énormes aussi. De plus, vous gagnerez non seulement des Kudoshs mais aussi de la réputation, beaucoup de réputation, et cela vous permettra d’attirer de plus en plus de patients. Et dans votre quête du « meilleur directeur », vous aurez une fois par an une remise de prix, mais attention, la concurrence sera rude et sans pitié !

Un jeu de gestion oui, mais pas comme les autres

défis

Si vous pensez que Two Point Hospital est un jeu de gestion comme parmi tant d’autres avec vos finances, votre personnel, et vos patients à gérer, vous vous trompez. Il se démarque grandement, et en effet, dans cet univers si particulier vous remarquerez que tout est basé sur l’humour. Les maladies de vos patients donnent le sourire, et ne soyez pas surpris si vous devez soigner des malades qui se prennent pour Freddie Mercury, des clowns qui contaminent tout le monde avec leur humour, des personnes aux têtes d’ampoules ou encore des patients atteints de « diarrhée verbale », on vous laisse imaginer ce que cette maladie signifie. D’ailleurs, pas de doublage français, il faudra se contenter de la VO. Et pour chaque maladie à traiter, une salle spécifique est désignée avec tous les engins inimaginables que vous aurez à votre disposition. Un clown rit trop ? Direction une salle équipée d’un « déshumourificateur ». Un patient à une ampoule à la place de la tête ? Pas de problème, rendez-vous dans la salle équipée d’un « luxinator » et le voilà reparti avec une tête toute neuve.

Ne soyez pas étonnés si vous voyez des patients avec des têtes d’ampoule débarquer, c’est normal !

Autant de maladies et de gadgets qui font sourire. Mais ce n’est pas tout, si vous voulez prendre une pause, observez votre personnel et vos patients, et vous vous apercevrez que leurs gestes et leurs réactions sont toujours humoristiques face à des situations parfois pittoresques. Et comment ne pas parler des réactions des personnages sans citer les énormes clins d’œils que le jeu nous fait ! Nous avons eu le plaisir de nous remémorer quelques souvenirs d’enfances face à certaines situations loufoques. Oui, voir Freddie Mercury en plusieurs exemplaires dans un hôpital n’est pas commun ! Ni même de devoir faire appel à des Ghost Buster pour aspirer les fantômes de vos patients décédés qui hantent les hôpitaux.

Et si toutes ces choses nous font rire, ce n’est pas seulement grâce à l’humour du jeu mais aussi et surtout grâce aux graphismes de celui-ci. Avec son univers cartoonesque et ses coloris, les développeurs ont clairement tapé dans le mille. Non sans rappeler quelques grands du nom comme Little Big Adventure, les graphismes de Two Point Hospital se rapprochent clairement de celui-ci, mais en version 2018, avec la vue du jeu qui est la même, l’apparence des personnages avec leurs mâchoires plus grosse que leurs fronts… Et focus sur un point essentiel du jeu selon nous, la bande-son. Vous remarquerez rapidement pendant votre partie que la musique est continuellement présente, et elle a le don de rythmer le jeu et non pas de le nuire, car comme beaucoup le savent, la musique peut rapidement vous prendre la tête plus qu’autre chose, ce qui n’est pas le cas dans Two Point Hospital. Elle le rend tout simplement encore plus vivant. Et bonne nouvelle pour ceux qui n’auraient pas la dernière configuration PC à la pointe de la technologie, le jeu passe clairement sur la plupart des PC et ne demande que 4Go de RAM et seulement 6Go de stockage.

Two Point Hospital s’inscrit, selon nous, dans les jeux de l’année, et tire largement son épingle du jeu grâce à son humour décalé, ses graphismes, et son côté pas prise de tête. Si vous aimez les jeux de gestion, n’hésitez absolument pas pour celui-ci, même si le prix reste assez élevé pour son contenu qui n’est pas vraiment à la hauteur de ce que nous espérions, mais cela n’est qu’un détail quand nous voyons tout le reste. La prise en main est rapide, simple et efficace, et nous évoluons assez rapidement dans le jeu. Si vous voulez vous changer les idées et passer quelques heures à rire, n’hésitez vraiment pas.

L'avis de l'auteur

J'avais vraiment hâte de commencer ce jeu et je n'ai pas été déçue ! Malgré son mécanisme assez répétitif qui peut paraître assez barbant à certains moments, on a toujours envie d'aller plus loin afin de découvrir les nouvelles maladies plus loufoques les unes que les autres. Je trouve les graphismes beaux et son côté cartoon j'adhère totalement ! Et point fort pour les clins d’œils que le jeu nous offre sur quelques grandes références telles que Ghost Buster ou encore Queen ! De plus, la musique du jeu n'est pas trop prise de tête et elle l'ambiance bien. Two Point Hospital m'a donné envie de jouer avec son aîné, Theme Hospital ! Vraiment une belle découverte.

Jeanne
a
Note du panda
8 10

Two Point Hospital

Points positifs

  • Les graphismes sont jolis
  • L'humour du jeu (les maladies plus que louches, la réaction des patients et du personnel)
  • Les nombreux clins d’œils sont plaisants (Freddie Mercury, Ghost Buster...)
  • Prise en main facile et rapide
  • La bande son du jeu qui donne vraiment vit à celui-ci
  • L'évolution dans le jeu est assez rapide

Points négatifs

  • Obligation de suivre la ligne directrice, nous ne sommes pas totalement libres
  • Assez répétitif
  • La variété du contenu de décoration reste assez faible
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp