TEST. The Crew 2 – Après un tour d’essai, il revient dans une version améliorée

Voir la note

Annoncé comme un MMO version jeu de course, le titre souhaite révolutionner le genre à l'aide d'une carte à la taille titanesque. Seulement, le premier épisode a rencontré quelques soucis techniques et s'est malgré tout imposé auprès d'une grande communauté de joueurs. Le retour de la licence est attendu par de nombreux pilotes et cette fois-ci le virage s'annonce serré. Les développeurs continuent de prendre des risques en faisant le choix d'implanter d'autres véhicules comme les avions et les bateaux. Le titre se veut fun et arcade avant tout, reste à voir si les fans souhaiteront monter à bord de ce The Crew 2.

La révolution des jeux de course est en marche, le titre d’Ubisoft compte bien changer les règles. La licence revient faire un tour de piste quelques années plus tard en signant son retour avec ce second épisode. The Crew 2 débarque fraîchement avant l’été avec dans ses bagages quelques nouveautés et améliorations. Le premier opus, malgré son originalité, n’était pas exempt de tout reproche et compte bien corriger le tir avec son retour sur la ligne de départ. Cette fois-ci, il n’est plus question d’être seulement le roi du bitume mais il faudra aussi prouver sa valeur dans les airs comme sur l’eau. A noter tout de même que le jeu demandera une connexion internet obligatoire. Ce test a été réalisé sur PlayStation 4 Pro à l’aide d’une version fournie par l’éditeur.

Attachez bien vos ceintures !

The Crew 2

Nous sommes de retour dans les terres sacrées de cette grande Amérique, au sein même des Etats-Unis. Comme dans le premier épisode, nous sommes lancés pleine vitesse dans une vaste étendue à travers les différents Etats du pays. En passant par des villes telles que New-York, Las Vegas, Los Angeles ou même San Francisco. Les différents endroits clés sont reproduits avec le plus de réalisme possible et certains sont repensés pour accueillir les nouvelles activités. L’environnement qui nous entoure est vivant et plutôt bien rempli et le ressenti de vide est minime en comparaison avec le premier opus de la licence ou même face à ses concurrents directs. Le monde est peuplé d’êtres vivants, que ce soit humains ou animaux, chacun vaguant à son occupation.

Cet ajout augmente grandement l’immersion même s’il arrive de voir un cerf affolé et traverser une foule en délire. Un vrai travail a été effectué sur ces nombreux points et c’est plutôt réussi. Malheureusement tout n’est pas rose concernant les magnifiques paysages que l’on traverse tout au long de notre aventure. Un point noir revient souvent au sein de ce nouvel épisode et cela concerne le clipping ; le temps d’affichage de certaines textures met encore du temps à apparaître. Cela dit, c’est nettement moins évident que sur The Crew premier du nom et cela s’explique par la taille du terrain de jeu. Le jeu se dote notamment d’une carte dynamique permettant rapidement de passer du jeu au plan virtuel et ce, en temps réel.

Parlons un peu du scénario, qui finalement n’existe pas ou très peu. Au diable la trame scénaristique avec une légère mise en scène afin de servir de simple contexte. Le pays est pris d’assaut par les différents sports extrêmes autour de la mécanique et l’entreprise LIVE permet aux pilotes de diffuser au grand jour leurs exploits. Votre but sera de devenir le pilote multi-fonctions le plus populaire de toute la nation. C’est à l’aide de mentors que vous prenez place aux différentes disciplines présentes dans le jeu. Autant dire qu’elles sont nombreuses et c’est une vraie force du titre : on passe de courses automobiles à des courses nautiques endiablées. Une diversité qui permet à la licence de se démarquer de la concurrence et peut-être d’y trouver son public. Chaque catégorie propose des défis différents comme l’avion qui demandera aux joueurs de réaliser de nombreuses acrobaties durant un temps limité afin d’obtenir le meilleur score. Le bateau proposera quant à lui de naviguer en pleine mer comme en plein port avec des couloirs réduits, c’est extrêmement varié.

Malheureusement, certaines activités deviennent un peu trop môles pour ne pas dire sans intérêt. Prenons comme exemple les bateaux : les courses en mer sont plates et d’un ennui mortel à s’endormir au volant, alors que les défis nommés Jetsprint sont nettement plus nerveux et intéressants. Une chose est sûre, The Crew 2 propose une palette de défis assez importante pour que tout le monde y trouve chaussure à son pied. Il est important aussi à noter que les Live Xtrem Series sous forme d’épisodes sont simplement jouissifs. Ces épreuves se débloquent tout au long de votre aventure au fur et à mesure que vous gagnez en popularité. Elles proposent aux joueurs d’effectuer une course sous forme de décathlon, vous allez devoir au sein d’une même course passer d’un bolide à un autre. La formule fonctionne parfaitement et lors d’un parcours complètement dingue, vous serez alors amené à piloter une moto puis un bateau avant de finir par une course de street race.

Le fun avant tout !

The Crew 2

Au démarrage du jeu, il vous sera demandé de choisir un personnage prédéfini et non personnalisable physiquement. C’est bien dommage même si cela n’est pas important ici, cela aurait été un petit plus sympathique. Quatre familles sont disponibles au sein du terrain de jeu sous forme de QG et chacune dispose d’une couleur différente. Celles-ci vous permettront de débloquer les nouvelles disciplines en fonction de votre rang. Il existe donc le Street Racing, le Freestyle, le Offroad et le Pro Racing et chaque famille dispose d’un catalogue de véhicules. En effet, il n’est pas possible de participer avec n’importe quel bolide sur n’importe quel type de courses. Pour le drift par exemple, seuls les véhicules préparés pour cette épreuve pourront y participer.

Le titre est tiraillé entre arcade et simulation ou même réalisme et fantasme.

Il est rapidement possible de se rendre compte que chaque véhicule possède une façon de piloter bien différente des autres. The Crew 2 se veut arcade avec une rapide prise en main mais n’en oublie pas de rester réaliste. La sensation manette en main n’est pas parfaite mais reste très appréciable. Une voiture dite Touring Car, c’est-à-dire prévue pour tourner sur circuit fermé n’offre pas la même maniabilité qu’un véhicule Street Race. Un bolide fait pour les courses de rue aura tendance à chasser du derrière tandis qu’une voiture prévue pour circuit fermé sera nettement meilleure en tenue de route. Tout cela se ressent et malgré son côté très arcade, le jeu se veut quelque peu pointilleux et demandera un rapide temps d’adaptation. Cependant, une réelle amélioration serait à prévoir du côté des collisions. Lorsque nous percutons un adversaire, aucune conséquence n’en survient. Au-delà d’une physique à revoir, nos voitures subissent quelques rayures mais aucun dégât visuel majeur. Il aurait été apprécié de voir un pare-chocs tomber et même pourquoi pas infliger quelque maigres malus sur notre conduite.

The Crou Two

The Crew 2

Techniquement, le jeu s’est clairement amélioré que ce soit graphiquement ou dans son gameplay. Il suffit de regarder autour de nous, les effets de l’eau réalisés avec grand soin par exemple. Une nouveauté débarque dans ce nouvel épisode, c’est la météo dynamique et elle ne vient pas juste pour faire la pluie et le beau temps. En effet, ce nouvel ajout est très complet, car on pourra piloter sous différentes météos comme le brouillard, un ciel orageux, des averses ou même accompagné d’un décor enneigé. Celle-ci aura une légère conséquence sur la conduite et pourra intervenir à tout moment. Autre caractéristique à souligner, c’est la bande-son parfaitement composée de morceaux complètement en raccord avec le thème. Les différentes radios nous motivent et poussent à aller toujours plus vite, une vraie réussite pour l’ambiance sonore du jeu. Concernant l’IA, elle reste très aléatoire et réagit de façon étrange. Celle-ci aura tendance à vous coller au train même lors d’une conduite exemplaire, à contrario, lorsque vous serez complètement largué, nos adversaires auront limite tendance à nous attendre. La difficulté ressemble à celle de Mario Kart pour faire court et facilite la remontée lorsque vous êtes complètement à la ramasse.

Puisque nous sommes sur la technique, il faut savoir que le jeu possède des temps de chargement plutôt courts une fois le jeu lancé. Sauf pour le mode photo qui sait se faire attendre mais qui reste un des points forts du titre. On le sait, le mode photo est devenu un incontournable ces derniers temps (voyons celui-ci de God of War par exemple) et souvent disponible par la suite sous forme de mise à jour. Il est en tout cas disponible dès son lancement et il est plus que complet. Il suffit d’actionner une simple touche pour l’activer afin d’immortaliser vos meilleurs figures ou les plus beaux paysages. Mais ce n’est pas tout, car il offre une immense gamme de possibilités en passant par des filtres, la possibilité de changer la météo, de bouger la caméra dans tous les sens et tout un tas d’autres options. Par ailleurs, ce mode photo fait partie intégrante du jeu dans le sens où vous en aurez besoin lors de vos balades, car certains défis demanderont par exemple de photographier l’animal à corne du coin. Ce défi est un moyen comme un autre pour engranger de la réputation et de l’argent.

Les Live Xtrem Series sous forme d’épisode sont simplement jouissifs.

Le titre est tiraillé entre arcade et simulation ou même réalisme et fantasme. Les circuits offrent parfois la possibilité de prendre son envol de toit en toit ou même à l’aide de rampes disposées sur la route. Seulement, notre bolide semble aimanté au sol et cela donne un rendu quelque peu bizarre, une drôle de sensation et voire même de frustration. Notre véhicule ne se retourne jamais et retombera toujours sur ses roues. Autre exemple frappant, l’intérieur des véhicules est presque reproduit à l’identique, un plaisir pour les joueurs adeptes du pilotage à la première personne. Seulement, les rétroviseurs sont flous et cela retire grandement à l’immersion du jeu.

The Crew 2 – Un MMO, vraiment ?

The Crew 2

The Crew s’est annoncé comme un jeu ultra communautaire et plus précisément comme un MMO. Alors certes, il possède certains aspects d’un MMO comme le fait de se retrouver à plusieurs au sein d’un même serveur. Cependant, il est très loin d’obliger les joueurs à coopérer, car le jeu pourrait facilement se parcourir seul. Le jeu offre la possibilité d’inviter des amis ou simplement votre Crew afin de relever un défi. L’avantage, c’est que si vous finissez dernier et votre ami est en première place, alors la victoire vous revient aussi. Mais à part cela, il est compliqué de trouver un quelconque intérêt à jouer en équipe.

Cette fois-ci, il n’est plus question d’être seulement le roi du bitume mais il faudra aussi prouver dans les airs comme sur l’eau.

La grosse déception provient de l’absence totale d’un mode PvP. Comment un jeu de ce genre peut se passer d’un mode comme celui-ci, c’est impensable. Alors certes, son arrivée a été annoncée pour le mois de décembre mais c’est quand même une grosse déception pour le titre à sa sortie. Le mode PvP est une valeur ajoutée à la durée de vie du jeu et dans ce cas, beaucoup de joueurs auront sûrement lâché l’affaire avant l’arrivée de celui-ci. Néanmoins, les équipes de développement ont annoncé que le jeu accueillera de nouveaux contenus de façon régulière. Tous les mois arriveront l’ajout de deux nouveaux véhicules ainsi que de mises à jour majeures tous les trois mois. Une bonne nouvelle pour le titre concernant sa durée de vie.

On ressent la ferme intention des développeurs de vouloir offrir aux joueurs une impressionnante liste de possibilités. Le studio a clairement dit lors du développement que leur but était de réinventer le genre et c’est clairement réussi. Reste à savoir si le titre parviendra à garder de sa superbe dans les années à venir. En attendant l’arrivée du mode PvP, le jeu possède tout de même un contenu plus que correct en matière de défis et de bolides. Dommage que certains aspects lui fassent défaut tels que les collisions ou un manque de profondeur sur certains aspects. Ceci dit, les fans du premier opus seront sans doute comblés par les nouveautés qu’apporte ce nouvel épisode et qui réussit finalement plusieurs de ses paris. The Crew progresse à tous les niveaux et même s’il reste perfectible, c’est encourageant pour la suite de la série.

L'avis de l'auteur

Je trouve que The Crew remplit avec succès tous les critères que l'on attendait de lui. Il est fun dès le premier instant et on ne voit pas le temps passé au volant de tous les véhicules proposés par le titre. Le système de loot est convaincant et reste simple d'accès afin d'améliorer nos véhicules. Il est difficile de s'ennuyer avec toutes les activités proposées même si certaines sont nettement moins intéressantes que d'autres. Je suis certain que l'évolution de la série roule dans le bon sens. Une véritable prise de risque avec l'ajout des avions et bateaux, pari réussi.

DubZ
a
Note du panda
7 10

Points positifs

  • Un terrain de jeu toujours aussi grand
  • Graphiquement joli
  • Un environnement vivant
  • Un contenu imposant et qui continuera d'être étoffé
  • L'ajout des avions et bateaux
  • Fun et accessible dès les premiers instants
  • Le système de loot
  • Un large choix de personnalisation pour les véhicules
  • Sensation plutôt bonne aux volants des différents véhicules
  • Une bande-son au top du top

Points négatifs

  • Absence du PvP à sa sortie
  • Quelques détails encore perfectibles
  • Un clipping toujours présent
  • Une trame scénaristique n'aurait pas fait de mal
  • Manque un véritable système coopératif
  • Une IA mal jaugée

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

43 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp