TEST. Souris Nacon GM-400L – Un produit qui peine à convaincre ?

    Voir la note

    Décidément, on n’arrête plus Nacon qui revient sur le devant de la scène en nous proposant un nouveau produit, la souris GM-400L, au prix indicatif de 60 euros à son lancement, mais désormais disponible pour un peu plus de 40 euros. Le périphérique de Bigben se veut plus « haut de gamme » que sa petite sœur, la GM-350L, en proposant nombre de fonctionnalités bien connues des joueurs PC et d’autres qui se veulent plus accessoires. Remplit-elle ses objectifs ? C’est la question à laquelle nous allons essayer de répondre.

    Une souris aux formes rondelettes

    nacon-souris-laser-gm-400l-5

    Nous avons ici droit à une souris imposante de par ses 8 cm de largeur pour une longeur de 13 cm. Ses formes, bien qu’esthétiquement très simples, offrent une prise en main très agréable pour les grandes mains mais posent plus de difficultés pour celles de petites tailles, demandant de positionner ses mains de façon peu naturelle.

    Une souris qui conviendra aux grandes mains mais peinera à satisfaire les plus petites

    Cependant, malgré les apparences, la souris de Nacon n’excède pas les 114g, lui donnant un aspect très « cheap » après la prise en main, tant sa masse contraste avec son gabarit. Néanmoins, son poids est ajustable à travers l’ajout de quatre poids. Ils sont disponibles au nombre de huit dans le packaging, quatre de 3,19g et quatre autres de 3,79g. Cependant, bien que l’idée soit bonne sur le papier, le fait que la souris soit de grande taille nuit quelque peu à la répartition du poids une fois ces derniers mis en place. Quant à la qualité du revêtement, il donne lui aussi une impression « bas de gamme » dû au fait que le constructeur a opté pour une surface en « soft touch », ce qui n’arrange pas ce constat, ni l’ergonomie.

    Une ergonomie peu reluisante

    nacon-souris-laser-gm-400l-11

    Et en effet, l’ergonomie n’est pas le point fort de ce produit. Faute à son revêtement très lisse, dépourvu de grip, ce qui gênera par exemple les joueurs ayant l’habitude de soulever légèrement leur souris lors de ses déplacements. Ou encore sa forme très ronde qui, même si la main trouve rapidement sa position une fois posée dessus, elle ne facilite pas les déplacements, tant le côté droit manque de renfoncement plus profond, surtout au vu du choix du « soft touch ». La glisse est quant à elle plutôt agréable grâce à ses cinq patins en céramique, matière qu’il n’est plus très courant de voir de nos jours, car elle s’avère être moins résistante que le téflon ou le polytétrafluoroéthylène, mais offre une très bonne fluidité. Quatre patins de rechange sont d’ailleurs disponibles dans le packaging.

    Niveau boutons, elle en possède deux sur le côté gauche (qui auraient pu être mieux placés), trois en dessous de la molette (qui serviront presque exclusivement en macro), la molette et les deux clics. Nous restons une fois de plus dans la même ligne ergonomique, c’est-à-dire un manque d’accessibilité naturelle pendant le jeu. De plus, ils sont faits d’un plastique très « cheap » d’apparence. Les deux clics et la molette, même si elle est un peu dure, sont pour leur part de qualité très correcte. Rappelons que tous ces boutons sont programmables à l’aide d’un logiciel disponible directement dans la boîte de la souris via un CD.

    Pour finir, elle dispose d’un petit écran LED en haut à gauche, qui permet d’afficher le nombre de dpi actuellement en effet. Taux qui est également changeable à la volée à l’aide des boutons « + » et « – » situés en dessous de la molette. Et comme toute souris gaming, elle est dotée d’un rétro-éclairage RGB dont les couleurs sont modifiables directement dans le logiciel.

    Le choix de la précision

    nacon-souris-laser-gm-400l-9

    Mais là où la souris de Nacon brille, c’est encore une fois au niveau de la précision de son capteur laser (point commun avec sa petite sœur, la GM-350L). Car en effet, ce capteur pouvant monter jusqu’à 6000 dpi permet d’effectuer des mouvements d’une vitesse supérieure à 4m/s tout en gardant une précision remarquable. Si 6000 dpi vous semblent faibles par rapport à la concurrence, il est bon de rappeler qu’un tel nombre est totalement suffisant pour tout type de jeu et qu’il ne sert à rien de monter à des scores faramineux si la précision ne suit pas.

    Cliquez ici pour acheter la Souris Nacon GM-400L au meilleur prix

    En conclusion, malgré un capteur laser de qualité, offrant une précision très satisfaisante et une glisse très fluide, la souris GM-400L de Nacon peine à convaincre. Que ce soit au niveau de son aspect global assez « cheap », le choix du plastique de piètre qualité pour ses boutons latéraux, ou son revêtement très lisse et donc peu adapté à son gabarit lors de ses déplacements sur le tapis, il semble que ce périphérique gaming ne réussisse pas à s’élever au panthéon des souris gaming, en restant à quelques marches de son entrée.

    Membre Actugaming.net
    L'avis de l'auteur

    Au-delà de son design et de sa taille qui ne m’ont pas accroché, et en dépit du fait que la pose de la main soit confortable, la combinaison de son gabarit et de son « soft touch » rend les déplacements de cette souris trop imprécis pour les jeux que je pratique. Et malgré la très bonne précision de son capteur laser, elle n’a pas su conquérir le cœur du joueur que je suis.

    Neilzx
    d
    Note du panda
    6 10

      Points positifs

      • Tenue de main confortable à l’arrêt…
      • Dix boutons programmables…
      • Capteur laser très précis
      • Couleur du rétro-éclairage modifiable
      • Une sacoche de transport dans le packaging

      Points négatifs

      • …Mais mauvaise tenue sur les déplacements rapides
      • ,…Mais malheureusement peu ergonomiques
      • Aspect global plutôt « cheap »

      Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

      A propos de notre notation