Test Redragon Pegasus – Le silence à petit prix

    Voir la note

    Aujourd'hui nous allons vous proposer un clavier créé par la marque Redragon avec le silencieux à membranes Pegasus.

    Si de nombreux gamers cherchent des claviers mécaniques, d’autre cherchent plutôt un matériel silencieux. Redragon a pris en compte ce besoin des joueurs en proposant aujourd’hui le Pegasus, un clavier à membranes que l’on retrouve pour une trentaine d’euros.

    Design et fonctionnalités

    Test Redragon Pegasus - Le silence à petit prix 1

    Dès le premier coup d’œil, difficile de s’y tromper, le Redragon Pegasus a pour volonté de plaire aux gamers. Avec son aspect rétroéclairé et ses couleurs vives, on voit dès l’ouverture et au toucher un aspect très cosy, assez soft, notamment avec cette avancée permettant de poser ses poignets. En terme de rétroéclairage, on retrouve ici la possibilité de choisir la couleur. Dommage cependant de ne pas pouvoir régler la puissance du rétroéclairage. En terme de taille, le Pegasus reste pas trop gros, notamment en comparaison au Elite K-20 que nous avions testé. Il y a une volonté avec son aspect plat également d’un clavier un peu passe-partout, qui fonctionne plutôt bien.

    Si on parle maintenant de la frappe, le rendu est plutôt réussi. Ce clavier réussit son pari de proposer un ensemble plutôt ergonomique et silencieux. Dommage cependant de ne retrouver ici aucune touche programmable. Nous aurions aimé avoir ainsi un peu plus de personnalisation sur l’ensemble, et nous avons par moments plus l’impression de nous retrouver devant un clavier classique à membranes où nous aurions juste accolé une thématique gaming. On retrouve la fonctionnalité Windows Lock, une autre fonctionnalité bien pratique permettant de pouvoir jouer sans se soucier d’un retour inopiné.

    Utilisation et Confort

    Test Redragon Pegasus - Le silence à petit prix 2

    Le clavier propose donc comme nous vous l’avons dit un repose-poignets qui vous permettra une utilisation poussée du clavier. Nous l’avons notamment utilisée pour de longue sessions, que ce soit de gameplay ou d’écriture. On retrouve ici un bon confort au niveau de la frappe, mais on pourra par contre pester que quelques touches pourront se coincer de temps à autres. Rien de bien grave, c’est quelque chose auquel on peut s’attendre de part l’aspect membrane du clavier. Pour améliorer cet aspect, il aurait fallu avoir des touches plus robustes comme ce qui est proposé dans le Spirit of Gamer que nous avions testé également sur le site. On retrouve par contre la possibilité d’ajuster la vitesse d’input, ce qui est assez pratique notamment en bureautique ou dans des jeux tels que des fast-fps.

    Dans tous les cas, le clavier semble robuste, au vu du nombre de frappes effectuées, et de l’intention d’aller jusqu’au bout en effectuant de grosses sessions de gameplay. Il y a avec ce Redragon Pegasus une volonté de proposer quelque chose de purement plat. Et concernant cet aspect, c’est une plutôt belle réussite car on ne ressent pas de véritable différence de hauteur particulière au niveau des touches. A voir si c’est quelque chose qui vous plaira, mais cela en fait un clavier très efficace en bureautique pour ça.

    Pour le prix affiché, Le Pegasus de Redragon est un clavier qui fait plutôt bien le travail et répond à nos exigences. Que ce soit en jeu mais surtout en bureautique, notamment avec la présence du repose-poignets ici bien pensé. On reprochera par contre l’absence de touches programmables et le fait que le clavier étant pensé plat, cela ne pourra pas plaire à tout le monde.

    6.5 10

      Points positifs

      • Petit prix
      • Confortable
      • Assez rapide
      • Agréable lors de longues sessions...

      Points négatifs

      • ... Mais son aspect plat pourra déplaire
      • Pas de touches programmables
      • Les touches peuvent se coincer

      Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

      A propos de notre notation

      0 Partages
      Partagez
      Tweetez
      WhatsApp