Test MSI Immerse GH50 – Un casque à la stéréo excellente mais à la 7.1 absente

7.5
Membre Actugaming.net

Par

La société taiwainaise Micro Star International plus communément connue sous le nom de MSI nous présente son dernier périphérique audio en date, à savoir le casque Immerse GH50 qui nous promet un son surround 7.1 virtualisé à prix correct. Le pari est-il tenu ? Après avoir testé le GXT Zamak Premium dans la même gamme de prix, c’est ce que nous allons tenter de découvrir ensemble.

Packaging

Immerse GH50

Le constructeur d’ordinateurs et de composants PC nous propose un packaging plutôt classique et assez sobre dans l’ensemble. On y voit le casque avec sa référence ainsi que les caractéristiques techniques de ce dernier, sans oublier le petit logo RGB qui vous rappellera que le casque s’illumine si jamais vous aviez oublié ce détail.

A l’intérieur, c’est le strict minimum sans superflu ce qui est assez appréciable d’un point de vue écologique. Le casque est bien en place dans une structure en carton qui épouse parfaitement sa forme et qui semble recyclable. Les habituels feuillets de garantie ainsi qu’un guide de démarrage rapide sont également fournis avec la bête.

Plutôt sympathique, un dernier ajout vient se greffer à l’ensemble et vous permettra de transporter votre casque facilement ou de le protéger de la poussière. Il s’agit d’une petite housse en tissu dans sur laquelle est brodée le célèbre dragon de la marque.

Design

Immerse GH50

Le casque est assez sobre visuellement ce qui n’est pas pour nous déplaire. Tout de noir vêtu, l’ensemble de l’objet est en plastique dur et rigide mais qui semble assez solide. Il suffit de le tordre un peu dans tous les sens pour remarquer qu’il ne souffre d’aucun craquement et que la qualité de fabrication semble respirer la solidité.

L’arceau est bien entendu réglable et dispose d’une amplitude correcte qui vous fera vous sentir à votre aise. Le côté des oreillettes est en forme de diamant avec le logo de la marque qui s’illuminera de tous ses feux une fois branché et alimenté à votre périphérique. En parlant de branchement, le casque est relié par un câble tressé de bonne facture qui devrait une nouvelle fois assurer une certaine longévité à l’appareil.

La connexion se fait de manière filaire avec un embout USB qu’il est possible de connecter à un PC ou une console de jeux et un micro détachable se trouve sur le côté gauche. Un côté gauche bien fourni car c’est là que se trouve donc le fameux fil tressé muni d’une molette qui vous permettra d’effectuer quelques réglages basiques comme on a l’habitue de voir sur les casques de cette gamme.

Nous vous mentionnons plus haut dans le packaging que la boîte disposait d’une housse de transport car le casque est entièrement repliable sur lui-même. Des charnières pliables sur les côtés du casque permettent de diminuer son volume de manière significative et de voyager avec facilement.

Confort d’utilisation

Immerse GH50

Malgré un poids annoncé de 300 grammes, l’Immerse GH50 se fait très facilement oublier une fois posé sur les oreilles. Grâce notamment à des coussinets particulièrement mous sur l’arceau ainsi que sur les oreillettes qui épouse correctement la forme de votre crâne. Ainsi il est facile de garder le casque pendant plus de deux heures sans s’en rendre compte ni ressentir une quelconque gêne ni sentiment de pression exagérée.

Le micro détachable est un plus car il vous sera facile d’enlever celui-ci et de le ranger afin de gagner en poids et en confort d’utilisation, cependant on regrettera sa rigidité bien trop importante qui nous empêche de le rapprocher de notre bouche afin de capter notre voix plus facilement. Le fil du casque est suffisamment long pour une utilisation quotidienne même si l’on aurait pas dit non à 20/30cm supplémentaire lors du branchement à une console pour un recul correct par rapport aux écrans TV qui sont bien plus grands que les moniteurs.

La télécommande est à portée de main et profite des principales fonctionnalités dont on a généralement besoin : molette pour le contrôle du volume, gérer l’activation et la désactivation du micro, enclencher le mode 7.1 ainsi que le « principal » bouton de contrôle des vibrations qui donne tout le sens à l’appellation du casque Immerse.

Le gros point noir de ce casque et clairement son logiciel « Dragon Center ». Si celui-ci n’est pas obligatoire pour faire fonctionner le casque en stéréo, il est en revanche obligatoire pour régler la couleur des rétro-éclairages du RGB ou encore profiter de la spatialisation 7.1 et le programme est littéralement d’un autre monde. Ce dernier est plutôt invasif pour une logiciel de contrôle car il est commun à tous les appareils de la marque (carte mère, carte graphique, etc.) et va donc vous installer des DLL dont vous n’aurez absolument pas besoin vis-à-vis du casque.

En plus de cela, le logiciel a tendance à planter une fois sur deux dès que l’on veut enregistrer les modifications apportées, ce qui est assez énervant et qui vous fait vite désinstaller le programme. Vraiment étonnant d’avoir une partie logicielle aussi archaïque quand on voit la qualité des produits MSI en général, c’est dommage car ça gâche vraiment l’expérience.

Performances

Immerse GH50

Venons en enfin au plus important : les performances au quotidien. Car c’est bien là le point fort de ce casque qui se situe, on le rappelle, dans une tranche de prix moyenne haute (80/85 €). Je n’ai pas d’appareil de mesure pour vérifier si les caractéristiques données par le constructeur sont exactes mais j’ai de très bonnes oreilles qui pourront vous donner un ressenti d’utilisateur réel.

Et force est de constater que cet Immerse GH50 est vraiment agréable à utiliser au quotidien. En musique et en film, le casque fait clairement le café bien que MSI ait choisi de privilégier les basses à des aigus assez timides. L’équilibre n’en reste pas moins assez bon et cela dépannera bien pour une utilisation multimédia occasionnelle lorsque vous aurez besoin d’une bulle de calme ou de ne pas déranger votre entourage.

En jeu c’est également du très bon boulot avec une immersion immédiate. On appréciera d’avantages les jeux de voitures ou de tir où les basses dévoilent tout leur potentiel même si la qualité audio reste excellente pour tout autre type de jeux. L’un des arguments du casque est son bouton « Immerse » qui permet à celui-ci de « vibrer » à certaines occasions. Ce mode se résume plus à un boost des basses mais c’est très réussi !

En effet, lors de l’activation de ce fameux mode « Immerse » vous allez ressentir des petites vibrations sur les oreilles. Alors que l’on se comprenne bien, il ne s’agit pas de moteurs présents dans les transducteurs mais bien ces derniers qui « propagent » ces vibrations à travers le casque. La restitution est vraiment bonne et ne souffre pas d’une saturation que l’on aurait pu craindre avec une présence déjà importante des basses.

Enfin terminons avec la qualité générale du micro qui si elle correcte est un peu en dessous de ce que l’on serait en droit d’attendre d’un produit de cette gamme de prix. Votre voix ne subit aucunes coupures et reste intelligible malgré la relative distance qui sépare votre bouche du micro (qui n’est pas réglable on le rappelle) mais on a l’impression d’une voix étouffée, comme enfermée dans une cave ou une grotte.

Tant qu’on est dans les pièces de la maison, j’allais oublier de vous parler de cette spatialisation 7.1 présente sur la fiche produit. Sincèrement oubliez cette fonctionnalité sauf si vous voulez avoir l’impression d’être dans votre salle de bain avec un écho désagréable au possible. L’immersion promise n’est pas au rendez-vous même avec des réglages sur « petite pièce » qui vont faire résonner creux le son qui sort et ce peu importe la source (JV, film, musique).

Résumé des caractéristiques

  • Deux transducteurs en néodyme de 40 mm avec son surround 7.1 virtuel
  • Système de vibrations
  • Microphone détachable
  • Technologie de rétroéclairage LED RGB réglable
  • Connexion en USB uniquement
  • Télécommande intégrée
  • Étui de rangement fourni
  • Prix d’environ 80/85 €

Cet MSI Immerse GH50 est un bon casque dans son ensemble. On apprécie le sentiment de solidité qui se dégage du produit ainsi que son confort pendant de longues sessions d’utilisation. Il s’en sort très bien en utilisation multimédia ainsi qu’en mode jeu et le mode « Immerse » est un bon ajout qui ajoute une vraie plus-value à l’ensemble avec une immersion renforcée. Le micro est quant à lui correct sans plus pour cette gamme de prix mais ne cherchez pas une bonne spatialisation 7.1, qui est tout simplement mauvaise. Le logiciel Dragon Center mérite également d’être revu par le constructeur pour être moins invasif et plus ergonomique.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Léger
  • Confortable
  • Qualité sonore en stéréo
  • Câble tressé gage de meilleure longévité
  • Facilement transportable avec sa housse et ses charnières pliables
  • Mode Immerse agréable
  • Logiciel Dragon Center archaique et invasif
  • 7.1 pas convaincante
  • Connexion uniquement en USB

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Le casque est vraiment agréable à porter et ses qualités sonores sont telles que je regrette presque qu'il ne soit connectable qu'en USB ! Je me serai bien vu écouter ma musique sur mon téléphone avec une prise jack. Étant porteur de lunettes, je n'ai jamais ressenti de gêne lors de mes sessions de jeu et c'est un point positif dont devraient s'inspirer d'autres casques du genre. Je l'utiliserai volontiers tous les jours malgré son logiciel Dragon Center d'un autre temps.

Majestiktheone
b
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.