Test PC Alienware Aurora R8 – Le futur a un prix

    Voir la note
    Alienware revient avec une nouvelle machine au design plus classique, mais pas dénuée de puissance.
    Temps de lecture : 4 min.

    A l’heure où les regards des joueurs consoles sont tournés vers les annonces concernant la prochaine génération, l’Alienware Aurora vient déjà nous montrer à quoi ressemblera le futur. Les grosses machines de la marque ont toujours eu un temps d’avance sur le reste si on est prêt à en mettre le prix, mais cette version Aurora R8 dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer. S’il fera bloquer bon nombre d’entre nous sur son prix, surtout dans sa plus grosse configuration présentée ici, ce PC ne se moque clairement pas du monde en affichant des performances exceptionnelles. Découvrons la bête ensemble.

    Conditions de test : Ce test a été réalisé en utilisant l’écran Dell Ultrasharp 49″ Curved Monitor mis à notre disposition, dont nous vous parlions ici, durant de nombreuses heures et sur des jeux récents comme Metro Exodus.

    Un design plus classique

    Alienware Aurora R8

    Avant de le brancher et de profiter de sa puissance, passons en revue le look de cet Aurora R8. Relativement sobre en comparaison à d’autres PC gamer, son design est plus passe-partout sans forcément être banal. Agrémenté de trois LED sur ses deux côtés, réglables à l’envie et qui changent de couleurs selon les utilisations, cet R8 se veut être élégant bien qu’imposant, et quelque peu lourd. Rien de plus normal lorsque l’on voit ce qu’il contient, mais on pourra s’étonner de ne pas retrouver des matériaux un peu plus « nobles » dans sa conception, puisqu’il arbore pas mal de plastique. A un prix aussi élevé, on aurait pu s’attendre à mieux.

    Néanmoins, ce serait oublier l’aspect pratique dans sa conception. On commence tout d’abord avec la présence d’une poignée, dont on se servira forcément peu mais qui s’avère être relativement pratique pour bouger le mastodonte. Les amateurs de bricolage seront surtout ravis de voir comment l’Aurora R8 a bien été conçu et comment il est simple d’accéder à son cœur.

    En enlevant l’une des plaques et quelques sécurités, il est possible de « déplier » les composants internes pour avoir accès à tous le matériel en un seul coup d’œil, sans forcément risquer un torticolis pour examiner chaque pièce. On remarque alors l’arrangement très réussi des composants, qui permettra aux plus néophytes de savoir aisément où rajouter un peu de RAM ou une nouvelle carte graphique, même s’il y a finalement peu de place.

    Caractéristiques et performances

    Alienware Aurora R8

    Mais il y a peu de risque pour que cela arrive avant un très long moment, puisque le dernier né d’Alienware a de quoi affronter la prochaine génération avec toutes les armes nécessaires. Voici tout d’abord la configuration que nous avons pu avoir entre les mains :

    • Processeur I9-9900K 3,600 Ghz
    • NVIDIA GeForce RTX 2080 Ti
    • 16Go de RAM DDR4 2400Mhz HyperX
    • Disque dur de 1To 7200rpm + 512Go M.2 PCIE SSD
    • Alimentation : 850W
    • Liquid Cooled

    Connectiques :

    • 1 port casque
    • 1 port microphone
    • 1 port USB 3.0 SuperSpeed Type-C
    • 11 ports USB 3.0 SuperSpeed (3 à l’avant, 8 derrière)
    • 1 port USB 3.1 SuperSpeed 10 Gbit/s Type-C
    • 1 port USB 3.1 SuperSpeed 10 Gbit/s Type-A
    • 1 connecteur surround gauche/droite arrière
    • 1 connecteur DisplayPort
    • 1 sortie numérique SPDIF (coaxiale)
    • 1 sortie numérique SPDIF (TOSLINK)
    • 1 port Gigabit Ethernet Killer RJ-45

    Tout cela pour un prix qui excède les 3 000 €. On pourra facilement le comprendre, même si de la RAM supplémentaire n’aurait pas été de trop (il est possible d’en installer bien plus cependant). Ceci étant dit, les performances du Aurora R8 sont tout bonnement incroyables. On passera rapidement sur l’aspect bureautique, qui ne donne aucun mal à ce PC pour se concentrer ici sur ce qui nous intéresse plus particulièrement, à savoir les performances en jeu.

    Autant dire tout de suite qu’il fallait bien un écran dans la veine du Ultrasharp 49″ Curved Monitor pour profiter au mieux de la puissance de cet Aurora R8. Des titres comme Sea of Thieves, Hellblade Senua’s Sacrifice ou encore Forza Horizon 4 n’ont pas fait vaciller à un seul moment le R8, et ce en poussant les différentes configurations au maximum. Sachant que nous avons testé le PC avec l’Ultrasharp, difficile de dire jusqu’à combien de FPS peuvent monter ces jeux-là, mais ils n’ont jamais vraiment donner du fil à retordre au PC.

    C’était un (tout) petit peu moins le cas de Metro Exodus, qui a montré les premières limites (toutes relatives) du R8. En combinant le Ray-Tracing à une configuration maximale partout, le titre descendait parfois en dessous de la barre des 40 fps, ce qui n’est pas réellement gênant tant le résultat graphique est à la hauteur, d’autant plus que le confort de jeu n’est pas véritablement altéré. Reste que les accrocs aux 60 fps pourront tirer la moue s’ils veulent chipoter (ce qui est compréhensible à ce tarif).

    On notera aussi que le PC a tendance à être quelque peu bruyant lors de cette utilisation en particulier, mais c’est la contrepartie pour avoir une machine qui s’aère bien grâce à ces différents ventilateurs et à l’utilisation du water-cooling qui permet au PC de ne pas chauffer.

    Retrouver le PC Alienware Aurora R8 d00awr812 sur le site officiel

    On pourra toujours être sceptique face au prix assez élevé demandé par ce Aurora R8, mais force est de constater qu’il embarque tout ce qu’il faut, ou presque, pour faire de lui l’une des meilleurs machines du moment, et de ces prochaines années. Le manque de RAM ne pose pas véritablement de problème en jeu pour le moment, à moins d’être très exigeant, mais il faudra forcément y remédier dans les années à venir. Cela tombe bien, puisque malgré cet éceuil, ce PC a encore la capacité d’être upgradé le plus facilement du monde. L’alienware Aurora R8 reste donc une valeur sûre dans la catégorie des PC haut de gamme, à condition d’y mettre le prix.

    8 10

      Points positifs

      • Un design plus épuré et simple
      • Une conception bien pensée
      • Beaucoup de connectiques
      • Facilité pour atteindre le coeur de la machine
      • Des performances en jeu très satisfaisantes, même avec le Ray-Tracing

      Points négatifs

      • 16 Go de RAM "seulement"
      • Un peu bruyant en jeu

      Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

      A propos de notre notation

      0 Partages
      Partagez
      Tweetez
      WhatsApp