Test Age of Empires III: Definitive Edition – Quinze ans et pas une ride ?

7.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Cela fait maintenant trois ans que la mythique licence Age of Empires retrouve sa place dans le paysage vidéoludique. Alors qu’un quatrième épisode est en développement et que les deux premiers opus ont eu droit à des versions remasterisées en 2018 et 2019, c’est au tour d’Age of Empires III de s’offrir sa « Definitive Edition ». Objectif : moderniser ce titre lancé il y a déjà quinze ans. Le résultat est-il à la hauteur de ses prédécesseurs ? Réponse dans ce test.

Conditions de test : Test réalisé sur un PC possédant une mémoire vive de 8 Go de RAM et équipé d’un processeur Intel Core i5-9400F (2,9 GHz) et d’une NVIDA GeForce RTX 2060. Le jeu a tourné en configuration Ultra durant toute la phase d’essai. Celle-ci a duré environ treize heures, temps nécessaire pour faire le tour des nouveautés apportées par ce remaster, essentiellement en mode de difficulté « Normal ». Notez que cet article ne tient pas compte du mode multijoueur qui n’est pas disponible au moment de sa publication. Il sera mis à jour ultérieurement.

Cap sur le Nouveau Monde !

Age of Empires III  Definitive Edition 11 10 2020 12 52 25 1

Couvrant près de 400 ans d’histoire et se déroulant en grande partie dans ce que l’on appelait autrefois le Nouveau Monde, Age of Empires III: Definitive Edition reprend la totalité du contenu du STR commercialisé il y a 15 ans et des extensions The WarChiefs et The Asian Dynasties. Comme pour les remasters des deux premiers opus, Tantalus Media et Forgotten Empires n’ont pas oublié d’inclure quelques nouveautés prolongeant un peu plus sa durée de vie qui était déjà colossale.

Deux nouvelles civilisations jouables, les Incas et les Suédois, qui bénéficient de leurs propres avantages en jeu ainsi que d’unités et de bâtiments uniques ont été intégrées. De plus, le titre s’étoffe de deux modes inédits. Présent dans Age of Empires II: Definitive Edition, « l’Art de la Guerre » est de retour et vous propose dix défis limités dans le temps qui ressemblent fortement à des tutoriels avancés. Quant à « Batailles Historiques », comme son nom l’indique, il vous propose de participer à six combats entièrement scénarisés qui ont réellement eu lieu par le passé tels que la bataille d’Alger en 1516 ou l’affrontement opposant la flotte britannique menée par Sir Francis Drake et les Espagnols dans les Caraïbes au 16ème siècle.

Les développeurs ont aussi tenu à corriger certaines libertés historiques prises lors de la création du DLC The WarChiefs. Les Iroquois et les Sioux ont été remplacées par les nations Haudenosaunee et Lakota tandis que le Feu de camp a été supprimée au profit de la Place communautaire. Le second acte de la campagne solo de ce contenu additionnel (« Ombre »), dans lequel nous suivons les aventures de Chayton Black, a également été légèrement retravaillé. Cependant, les dialogues français ont été implémentés n’importe comment, ce qui rend la mise en scène extrêmement confuse. Heureusement qu’il y a l’image et les sous-titres ! D’une manière générale, sachez que la VF peut même être complètement absente de certaines cinématiques ou autres éléments scénaristiques dans plusieurs modes de jeu pour des raisons inconnues. Espérons qu’un gros patch vienne corriger rapidement tout ça.

Plus beau, plus intelligent et toujours aussi agréable à jouer

Age of Empires III  Definitive Edition 11 10 2020 14 58 32 2

En plus d’ajouter du contenu inédit, Age of Empires III: Definitive Edition possède d’autres atouts pour donner une seconde vie au jeu original. Déjà très joli à l’époque, les graphismes profitent de nouvelles textures 4K Ultra HD et d’un gros travail fait sur l’éclairage, les ombres et les animations, notamment lors de la destruction d’un bâtiment. En revanche, la plupart des cinématiques in-game ont moins bien vieilli et auraient mérité d’être mise de côté au profit de vraies cinématiques.

L’intelligence artificielle a été améliorée afin qu’elle agisse de manière plus intelligente. Résultat, elle n’hésitera pas à fuir un combat tournant en sa défaveur ou à vous attaquer avec ardeur si elle détecte des failles dans vos défenses ou votre stratégie. Le challenge est au rendez-vous et, si les niveaux de difficulté classiques ne vous suffisent pas, vous pouvez toujours vous frotter au mode « Extrême ».

Les développeurs ont aussi ajouté de nouveaux politiciens et révolutionnaires (personnages octroyant des bonus en jeu lors du passage d’un Âge à un autre) pour les civilisations européennes de base afin d’apporter un peu plus de profondeur au gameplay. Quant au système de chargements entre la métropole et votre colonie qui peut vous fournir un appui économique, militaire ou technologique durant une escarmouche, toutes les cartes sont désormais accessibles avant même d’avoir lancé votre première partie et des decks ont été conçus pour les débutants.

L’expérience acquise en jouant avec les différentes nations ne sert donc plus qu’à débloquer des points pour personnaliser les capitales dans le cas où cela est possible. Même s’il s’agit d’un détail, on regrettera que les civilisations ne soient pas toutes logées à la même enseigne dans ce domaine.

L’interface a également été repensée afin d’afficher plus d’informations intéressantes à l’écran tout en évitant de le surcharger comme le tableau des scores actualisé en temps réel, le nombre de villageois(es) affecté(e)s à la récolte des ressources ou encore la portée offensive des bâtiments qui bénéficie à cette option.

Terminons ce tour d’horizon du titre en faisant un rapide point sur certains défauts récurrents présents au cours du test. En plus d’avoir eu affaire à quelques bugs visuels, nous avons constaté que l’IA alliée souffre encore et toujours de problèmes de pathfinding. Il faudra donc faire assez régulièrement attention à ce que vos soldats ne se retrouvent pas coincés bêtement par un quelconque obstacle ou qu’ils ne fassent pas de détours inutiles pour atteindre l’endroit précis où ils sont censés aller. Enfin, il se peut que vous subissiez de très courtes mais néanmoins grosses chutes de framerate lors d’une partie avec huit joueurs/joueuses sur la même carte ou quand de trop nombreuses animations se déclenchent en même temps.

A l’image des épisodes sortis en 2018 et 2019, Age of Empires III: Definitive Edition est un remaster de qualité qui satisfera autant les fans du titre original que les nouveaux joueurs grâce à plusieurs améliorations apportées aux graphismes, aux animations, au contenu et à l’IA. Dommage que certaines imperfections concernant la VF, le pathfinding et le manque d’optimisation du titre ne viennent ternir une copie qui méritaient qu’on y apporte un meilleur soin.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Gameplay toujours aussi riche
  • Deux nouvelles civilisations et deux modes de jeu inédits
  • Gros contenu et grosse durée de vie pour un très bon rapport qualité-prix
  • Des améliorations graphiques qui donnent une seconde vie au STR de 2005
  • IA plus intelligente
  • Des modifications apportées aux civilisations amérindiennes qui feront plaisir aux fans d'Histoire
  • Interface plus lisible
  • L'OST remise au goût du jour est un réel plaisir pour les oreilles
  • Encore et toujours des problèmes de pathfinding
  • Une VF mal intégrée dans le second acte de la campagne solo de The WarChiefs et absente dans de nombreuses situations
  • Des cinématiques in-game qui n'ont pas très bien vieilli
  • Personnalisation des bâtiments des métropoles disponibles uniquement pour les civilisations présentes dans le jeu de base
  • Quelques chutes de framerate et bugs visuels
7.5
  • PC

Age of Empires III: Definitive Edition

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Etant encore un peu trop jeune au moment de la sortie d'Age of Empires II à l'époque, c'est avec le troisième opus de cette série mythique (et aussi Age of Mythology) que j'ai véritablement commencé à faire mes armes sur les STR. Le fait de jouer à cette Definitive Edition m'a procuré une très agréable sensation de nostalgie, et ce dès le début de la cinématique d'introduction. Pouvoir profiter du jeu de l'époque et des ajouts apportés par ce remaster était très plaisant malgré des défauts bien visibles et je pense que les fans de cet opus, et pourquoi pas aussi les joueurs/joueuses qui aimeraient se lancer une bonne fois pour toute à la découverte de la licence, seront très satisfaits du résultat.

PikaDocMaster78
a
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.