TEST. The G-Lab Korp Selenium – Que vaut le dernier casque stéréo de la marque française ?

Voir la note

L’entreprise française continue de proposer de nouveaux accessoires pour les joueurs avec un nouveau casque d’entrée de gamme, le Korp Selenium.

Découvert par notre équipe en début d’année dernière, The G-Lab est une jeune marque française qui souhaite proposer des accessoires abordables sans pour autant lésiner sur les fonctionnalités. On avait pas mal apprécier leurs différents produits et l’entreprise s’apprête à sortir de nombreux nouveaux produits. Parmi ces derniers, on y retrouve le Korp Selenium, le dernier-né côté casque.

L’ADN de la marque est bien là

The G-Lab Korp Selenium

Disponible au prix de 49.99€, le Korp Selenium rejoint bien l’éthique du fabricant français : proposer des produits à bas prix pour de jeunes joueurs qui souhaitent s’équiper tout en gardant des  performances respectables. Et c’est encore plus ou moins réussi pour cette nouvelle sortie. Mais commençons bien sûr avec le déballage du casque. La boîte reprend quasiment trait pour trait les autres produits de l’accessoiriste avec les mêmes couleurs et la même disposition des éléments.

Sur le côté gauche, on a droit à un sample du produit avec les machines compatibles (PC, PlayStation 4, PS Vita, Xbox One) tandis que l’on peut voir en transparence une partie du casque sur la partie droite. Le nom du produit est marqué en lettre grise scintillante au dessus de la prévisualisation du produit tandis que le logo se situe en bas de la boîte. Derrière, sans surprise, les caractéristiques principales se dévoilent avec juste les spécificités les plus importantes.

Une fois déballé, le casque s’annonce comme un produit plutôt correct. On y aperçoit un double arceau avec renforcement en métal pour bien soutenir la structure et le design est plutôt agréable à première vue. Le tout relève du classicisme et ce n’est pas franchement le premier casque que l’on prendra pour son esthétique et reste assez imposant. Là où cela peine un peu, c’est que malgré des courbes plutôt bien de bonne facture, c’est au niveau des finitions en plastique que l’on a un peu peur. Avec une structure comme celle-ci, on a un peu peur pour sa durée de vie et difficile de dire s’il tiendra en longueur.

Un prix respecté sans faire de concession

The G-Lab Korp Selenium

Si au vu de ses matériaux plastiques on pouvait penser qu’il serait léger, il fait tout de même 420 grammes. Fort heureusement, on ne les sent que très peu sur la tête et c’est donc un premier bon point côté confort. Le système de double arceau fonctionne d’ailleurs très bien et permet aux petites comme aux plus grosses têtes de s’adapter parfaitement à l’ergonomie du casque. Néanmoins, le résultat est un peu plus contrasté au niveau des coussinets puisque même si la matière est agréable, leur forme ne correspondra peut-être pas à toutes les morphologies. On pense notamment à ceux qui portent des lunettes qui pourraient sentir une légère gêne au niveau des oreilles.

Côté connectique, on se retrouve avec un casque filaire tout ce qu’il y a de plus classique. Tout comme les autres produits de la marque, la présence d’un câble tressé est une vraie joie puisqu’au moins, on peut être sûr de sa solidité dans le temps. Malgré tout, s’il fait 2,4 m de longueur, ce qui sera suffisant pour des sessions sur PC, on peut tout de même regretter que ledit câble soit trop court. Quand on joue sur PS4, on est rapidement bloqué et l’utilisation d’une rallonge est un passage quasiment obligatoire si vous jouez dans le lit ou dans le canapé. Mais à contrario d’avoir une rallonge, on appréciera quand même d’avoir un double jack avec la possibilité de correspondre à tous les branchements possibles. Quand au micro, il est rétractable, et l’on a également la présence d’un câble USB, uniquement nécessaire pour les autres fonctionnalités du casque.

Mais n’oublions pas l’un des points les plus importants : les performances audio. Si le micro est de bonne facture et remplira son rôle, le bât blesse fortement au niveau du son entrant du casque. Il est limite mauvais : les basses sont omniprésentes au détriment des aigus et pire encore, on a souvent droit à une saturation. Seule qualité à donner au crédit à l’aspect sonore, c’est au niveau de sa spatialisation qui reste plus que correcte. Les bruits environnements sont bien modélisés et s’adapte vraiment bien pour les sessions de jeu.

Enfin, il est bon de noter que le Korp Selenium propose des boutons pour ajuster le réglage sonore avec la possibilité d’activer ou non le micro et les vibrations. Ces vibrations, très gadgets il faut l’avouer, restent un plus sympathique aux côtés du rétro-éclairage de bonne facture que beaucoup de casques à ce prix-là n’ont pas. Pas de RGB cependant, on reste sur un bleu plutôt classique.

En conclusion, le Korp Selenium fait du bon boulot. Ne dépassant pas la cinquantaine d’euros, on a bien là un casque abordable, aux bonnes finitions et au design sympathique. Son plus gros défaut réside malheureusement dans sa première fonction : distribuer un bon rendu sonore. Et c’est loin d’être le cas. Tirant bien trop sur les graves, on se contentera d’une bonne spatialisation du son, mais ce n’est clairement pas ce qui est attendu ici. Dommage, parce qu’il aurait pu être un achat plus que conseillé.

5.5 10

The G-Lab Korp Selenium

Points positifs

  • Prix abordable
  • Quelques fonctionnalités supplémentaires
  • Look agréable

Points négatifs

  • Rendu sonore très peu convaincant
  • Des fonctions gadgets alors qu'une rallonge aurait été parfaite

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation