TEST. The G-Lab Keyz Carbon² – Du clavier mécanique entrée de gamme de qualité

    Voir la note
    G-LAB propose une nouvelle version de son clavier mécanique avec de nouvelles fonctionnalités à un prix attractif. On a passé une semaine avec le KEYZ CARBON².

    Nous vivons à une époque où presque tout le monde joue aux jeux vidéo, et le PC a plus que jamais le vent en poupe. Tout le monde veut s’équiper d’un PC #gaming avec du RGB dans tous les sens et des périphériques de qualité. Le clavier mécanique s’est imposé depuis quelques années comme étant une base pour quiconque veut peser dans le monde du gaming et faire son trou dans l’e-sport. Voilà qui tombe bien, l’offre est plus forte que jamais et pour un objet très souvent onéreux, G-Lab propose une revisite de son clavier mécanique Carbon pour moins de 60€.

    Apparence et présentation

    G-Lab Keyz Carbon²

    Glissé dans un emballage en carton des plus simples et emballé dans un simple film anti poussière, on sent que G-Lab cherche tous les moyens pour faire des économies et investir plutôt sur le produit en lui-même. Celui-ci pèse son poids avec sa base métallique qui lui permet de bien rester en place sur le bureau. Les petits taquets qui permettent de surélever le clavier sont également plutôt robuste et ne céderont pas sur une mauvaise manipulation. En revanche, on est tout de suite plus sceptique sur la typographie des touches très grossière et peu esthétique. C’est heureusement la seule véritable faute de goût du clavier même si on a toujours du mal à s’y faire après une bonne semaine d’utilisation. Les switchs apparents sous les touches risquent aussi de repousser certains intéressés.

    Une fois branché l’animal s’illumine de mille feux. Chaque rangée s’éclaire dans des nuances de couleurs qui devraient satisfaire à peu près tout le monde. Très peu de risques ont été pris sur la palette sélectionnée et heureusement car ne vous attendez pas à pouvoir changer la couleur des touches. Chaque led est fixe, pas question donc de se faire un petit plaisir en faisant tout rayonner d’un bleu uni ou en en mettant un peu de toutes les couleurs. Les seules possibilités de personnalisation sont faibles, il est bien sûr possible de régler l’intensité de l’éclairage avec seulement deux niveaux d’intensité ou en les éteignant complètement. 6 modes d’affichages sont proposés, tous plus inutiles les uns que les autres. Balayage vertical dans les deux sens, fondu, rien de bien utile que l’on ne mettra en marche qu’au moment de la découverte pour laisser un éclairage statique.

    Prise en main

    G-Lab Keyz Carbon²

    Il faudra un petit temps d’adaptation pour se faire à la prise en main de ce Carbon². Les touches sont très hautes ce qui peut surprendre à la première utilisation, mais c’est surtout le bruit de la bête qui vient nous faire un peu mal. Si les claviers mécaniques sont bruyants par nature, même si cela s’améliore vraiment avec les années, celui-ci tient la palme du clavier le plus bruyant que j’ai jamais entendu. Un clique résonne sacrément fort, suivi du bruit de la touche qui se remet sèchement en place pour le prochain coup de doigt. Avec son tarif assez abordable il fallait malheureusement s’y attendre. Néanmoins, à l’utilisation le clavier s’avère finalement très confortable. Réactif et agréable à la frappe une fois la hauteur des touches domptées, il est aussi efficace pour du gaming que sur du traitement de texte.

    Le clavier profite d’un N-key rollover qui assure la possibilité de taper plusieurs touches en simultanées sans soucis et affiche fièrement une résistance de 50 millions de frappes par touches. On a envie de croire que le produit est vraiment taillé pour durer notamment grâce à son robuste châssis et ses grosses touches qui, à défaut d’être élégantes, sont solides. Douze raccourcis multimédias sont intégrés avec contrôle du volume, de la musique, retour au bureau etc. Le clavier propose aussi un Windows lock pour éviter les retours Windows involontaires lors d’une session de jeu, pratique.

    En bref, malgré un premier contact qui nous a laissés sceptiques et des touches très bruyantes, le Carbon² s’avère être une bonne pioche pour le prix auquel il est affiché. Il manque d’option de personnalisation, mais son éclairage, son robuste châssis et son bon feeling de frappe une fois apprivoisés finissent par convaincre. L’objet n’a pas à rougir face à la concurrence et devrait convaincre sans mal ceux qui n’ont pas l’envie ni les moyens d’aligner plus de 100€ pour un clavier tout comme ceux qui veulent investir dans un produit solide sur la durée.

    7 10

      Points positifs

      • Agréable à la frappe
      • Les Led font plaisir
      • Châssis solide et bonne durée de vie
      • Prix aggressif
      • Quelques fonctionnalités plaisantes

      Points négatifs

      • Vraiment bruyant, même pour du mécanique
      • Sérigraphie des touches grossière
      • Manque d'options de personnalisation
      0 Partages
      Partagez
      Tweetez
      WhatsApp