Test The Curious Tale of the Stolen Pets – Un conte onirique bien trop court

  • PlayStation VR
  • HTC Vive
  • Oculus Rift
Voir la note

Avant The Curious Tale of the Stolen Pets, les p’tits gars de Fast Travel Games s’étaient essayé à un autre jeu VR et le sympathique Apex Construct. C’est donc après un titre post apocalyptique que les développeurs proposent une production VR sous forme d’un conte enfantin. Le soft, qui nous avait relativement emballé lors de la dernière gamescom, nous laisse finalement un goût amer en bouche un fois terminé.

Conditions de test : Nous avons terminé The Curious Tale of the Stolen Pets en seulement 1h20 de jeu, sans trouver toutes les pièces d’or manquantes. Le jeu a été testé sur PlayStation VR via la PS4 Pro. 

Un conte onirique et charmant qui méritait mieux

The Curious Tale of the Stolen Pets chambre

Après avoir lancé notre première partie, la production de Fast Travel Games nous met directement dans l’ambiance imaginaire de son bébé. Nous arrivons dans une chambre, où le narrateur qui semble être notre grand-père, nous demande de visiter cinq mondes miniatures, afin de résoudre le mystère des animaux volés. Autrement dit, vous devrez tout simplement les retrouver.

Ce que l’on apprécie en premier lieu, c’est la narration. Le jeu VR nous propulse dans un conte interactif d’assez bonne facture, avec un narrateur il faut le dire, assez envoûtant. Seulement voilà, en dépit du twist de fin pas forcément prévisible mais pas transcendant non plus, le jeu manque d’un impact émotionnel fort pour se prendre au jeu. De plus, le message que tentent de faire passer les développeurs est certes touchant, poétique, mais n’en reste pas moins extrêmement trop gentillet à notre goût.

Dommage, Fast Travel Games était à un rien de nous mettre dans leur poche rien que sur cet aspect. Nous serons néanmoins sous le charme de sa direction artistique, originale et agréable. Ce qui frappe tout le long du jeu, c’est cette atmosphère enfantine et mignonne qui nous fera au moins décrocher un sourire. Le chara design des animaux tout mignon est également une réussite incontestable, tout comme les mondes qui ont leur propre habillage artistique soigné.

D’ailleurs, si chaque monde a sa propre personnalité, ceux-ci ont également leur propre level-design. Leur construction est au top, avec un côté interactif totalement différent d’un monde à l’autre. Cet aspect mini-monde est en définitive une sacrée bonne idée, et c’est ce qui rend The Curious Tale of the Stolen Pets unique en son genre.

Une aventure trop courte et facile…

The Curious Tale of the Stolen Pets campagne monde

The Curious Tale of the Stolen Pets est d’une simplicité infantile à prendre en main. Sachez qu’il n’est absolument pas obligatoire d’y jouer avec le PS Move si vous êtes sur PSVR, car la manette Dualshock 4 suffira amplement. Pour le reste, la jouabilité reste basique d’un jeu VR traditionnel, à savoir interagir avec les micro-mondes. Il en va de même avec les nombreux objets via notre petite luciole blanche, que nous devrons utiliser à bon escient dans les micro-mondes afin de résoudre les divers puzzles.

Quel est globalement le but dans chaque micro-monde de The Curious Tale of the Stolen Pets ? Une fois plongé dans l’un des 5 micro-mondes, votre objectif sera toujours de retrouver les animaux cachés. Les coquins sont souvent dissimulés dans certains endroits des niveaux en cliquant un peu partout, tandis que d’autres doivent être retrouvés en résolvant divers puzzles en face de nous. Nous aurons également en guise d’objectif secondaire de récupérer quelques pièces – trop facile à trouver d’ailleurs -, histoire de mettre un peu de collectibles. Le but est quand même original, mais trop facile.

En parlant de facilité, le gros couac viendra des puzzles. Aussi cohérents et intelligents soient-ils en utilisant les éléments du décor et objets à disposition de chaque monde, ceux-ci se révèlent finalement trop simples. Ces derniers se terminent trop rapidement car les énigmes à résoudre se voient trop facilement une fois notre rapide tour de repérage effectué.

En plus, les indications sont beaucoup trop explicites pour résoudre les puzzles en face de nous. Dommage, cet aspect trop facile casse un peu le challenge qu’aurait pu proposer le soft, et aurait dû proposer une difficulté plus crescendo dans l’utilisation des objets et de cet aspect interactif à souhait pour un peu plus se creuser la tête…

Cela dit, le titre arrive à sauver les meuble avec des graphismes relativement jolis avec de très bonnes textures bien propres, et surtout avec une super optimisation sans faille pour un jeu VR. On ne sait pas le résultat sur PS4 standard mais sur PS4 Pro, le jeu est frappant de beauté. On restera aussi pantois devant la maîtrise dont fait preuve le studio en matière d’immersivité comme de calibrage, clairement impeccable.

Par contre, niveau contenu et bande-son, ce ne sera pas ça du tout. En premier lieu pour le contenu, The Curious Tale of the Stolen Pets se finit en 1h20 de jeu montre en main. C’est trop peu pour un titre tarifé à 14,99 €, surtout qu’il n’y a aucun potentiel de rejouabilité en sus… Ensuite pour le sound design, les musiques ne marquent pas bien qu’elles soient dans le thème. Seul le narrateur et son doublage de bonne facture en VO viendra nous consoler un tant soit peu.

Un seul mot nous vient en tête une fois The Curious Tale of the Stolen Pets terminé : rageant. Effectivement, la construction et la direction artistique sont au top du top, le gameplay est vraiment très accessible pour une production VR, les puzzles sont plus qu’intelligents, les mondes ont leur propre cachet… Mais tout est mis en vrac par une narration qui manque beaucoup d’impact, une difficulté d’une facilité déconcertante à souhait, et surtout un contenu bien trop maigre et sans rejouabilité pour 14,99 €, ce qui est un prix excessif. En fait, le vrai problème de The Curious Tale of the Stolen Pets est qu’il s’agit beaucoup plus d’une expérience VR que d’un jeu complet à part entière. Fast Travel Games aurait dû développer d’autres mondes plus tarabiscotés afin de gonfler la durée de vie, quitte à mettre plus de temps à sortir le soft car le potentiel est là, mais pas exploité à son summum. En somme, vous aurez là un jeu honnête avec beaucoup d’idées, mais qui aurait dû proposer quelque chose de plus long et travaillé. Car une fois terminé, vous le rangerez au placard sans plus jamais y toucher.

L'avis de l'auteur

Enjoué à la gamescom, The Curious Tale of the Stolen Pets m'a finalement déçu sur sa finalité. Déjà trop court à mon, j'ai eu un mal fou à ressentir une quelconque émotion sur le message qu'ont voulu faire passer les développeurs via le titre. Les puzzles étaient également beaucoup trop simples, ce qui est tout bonnement hallucinant malgré une bonne idée dans le game design de manière générale. Dommage, c'est rageant de voir un titre qui n'a pas exploité son potentiel qui est énorme à la base. L'acheter à 14,99 € serait une bien belle erreur, et le prendre à 5 € ne serait-ce que pour sa technique et sa direction artistique originale serait une belle affaire vu la rejouabilité nulle et sa durée de vie famélique.

Matheus
c
Note du panda
6.5 10

The Curious Tale of the Stolen Pets

Points positifs

  • Une narration qui part d'une bonne intention...
  • Une direction artistique différente pour chaque monde
  • Des puzzles bien trouvés avec un côté interactif très sympa
  • Un style graphique tout mignon
  • Immersif à souhait et vachement beau pour de la VR
  • Gameplay simpliste et directement intuitif
  • Jouable au Move comme à la manette

Points négatifs

  • ... Mais vraiment trop gentillette
  • Beaucoup trop court
  • Vraiment cher vu vu la durée de vie
  • Des puzzles trop simples
  • Sound design quelconque

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation