TEST. SteelSeries Rival 310 – Le nouveau modèle de la souris compétitive

Après avoir proposé l’édition Rival 300, SteelSeries revient avec un nouveau modèle pour sa gamme Rival, sobrement estampillé 310.

Réputé pour ces accessoires performants, SteelSeries propose un nouveau modèle pour sa gamme de souris. La Rival, disponible depuis un petit moment, a été rebaptisée Rival 300 et permet ainsi d’accueillir la Rival 310 que l’on vous présente aujourd’hui. Léger changement au niveau du design, amélioration de ses performances, voyons si elle vaut son prix.

Aussi charmante qu’accueillante

lifestyle-product-rival-310.jpg__1850x800_q100_crop-scale_subsampling-2

Une fois notre cher paquet entre les mains, force est de constater que le packaging est plus que correct. De prime abord, cela inspire confiance avec un carton plutôt solide et tout ce qu’il y à savoir est dessus. On a donc un visuel de l’accessoire sur la face avant avec des couleurs que l’on connaît que trop bien pour le constructeur, orné de blanc, orange et gris foncé. Derrière, un court descriptif pour présenter le produit est présent et met en avant les qualités du périphérique mais bien évidemment, on commencera directement à tout ouvrir. L’emballage cartonné est respectueux et la souris est rangée dans un support adéquat.

On ne va pas se le cacher, le design de la souris reprend fortement celui de sa grande sœur. Elle s’inspire largement des traits de la Rival 300 tout en apportant une pointe de modernité. D’ailleurs, si vous êtes comme moins et avez possédé cette dernière, vous serez très vite à l’aise avec la Rival 310. Elle est un peu moins haute et se veut plus compacte. Que ce soit pour les grandes ou petites mains, elle s’adapte assez aisément à votre morphologie et il ne vous faudra pas beaucoup de temps d’adaptation.

Par ailleurs, et c’est l’une des qualités de ce nouveau modèle, la Rival 310 perd en poids. Elle passe ainsi à 88.3 grammes et se veut bien plus légère que son aîné. Son poids est tout à fait respectable et devrait satisfaire la plupart d’entre vous. C’est agréable bien qu’on ne va pas se le cacher, certaines de ses concurrentes proposent à ce tarif, un poids modulable et les personnes qui aimeraient une ossature un peu plus lourde devront donc passer leur chemin.

Au niveau du revêtement, la souris se dote d’une coque en plastique renforcé et des finitions semi-rugueuses. Les sensations sont ainsi très bonnes au toucher et il est vraiment agréable de la sentir dans la paume de sa main. SteelSeries précise également que ce revêtement permet de n’avoir aucune trace de doigt et le résultat est bien là, après plusieurs longues journées d’utilisation, elle reste dénuée de marques et garde son côté sobre en toute propreté. Une certaine sensation de solidité se fait sentir : la SteelSeries Rival 310 n’en dégage pas moins une bonne sensation de confiance et de robustesse.

De l’efficacité à un très bon prix

souris-steelseries-rival-310 (1)

Sans révolutionner sa gamme, le constructeur reprend ainsi les mêmes bases que la Rival 300 avec ses six boutons programmables. Comme à l’accoutumée, on retrouvera les deux clics principaux – gauche et droit, ainsi que le bouton sur la molette. A ces derniers s’ajoutent le bouton de la sensibilité, au-dessus de la souris ainsi que deux boutons supplémentaires sur la face gauche. Bien sûr, tout cela sera paramétrable directement avec un logiciel adéquat. Sur les côtés, les grips ont été améliorés et couvrent une surface plus importante. Le confort est de mise et on accède ainsi facilement aux différents boutons.

D’ailleurs, pour revenir à la molette, il est bon de préciser qu’elle reste silencieuse et fonctionne parfaitement. Elle glisse sans souci et c’est encore dans un souci de qualité que SteelSeries nous propose un produit fini plus que correct. Néanmoins, force est de constater que les deux boutons principaux n’en restent pas moins plus bruyants que sur la Rival 300. La pression des touches fait davantage de bruit au plus grand désarroi des amateurs de silence.

En connectique, on se retrouve avec un port USB assez classique. Le câble est non-tressé mais semble assez solide. Le câble fait 2 mètres, ce qui devrait être suffisant selon votre configuration. D’ailleurs, on remarquera que l’entrée du câble, sur la souris donc, est assez bien centrée, ce qui fait que l’on ne sentira pas de gêne à cause d’un câble qui pourrait frotter contre le support ou le tapis de souris.

Les performances de la souris SteelSeries Rival 310 sont plus que respectables. Avec son capteur optique TrueMove3, elle promet une précision vraiment pointue, et on peut même aller jusqu’au 12.000 DPI pour la sensibilité. Que ce soit en bureautique, en retouche photo ou en jeu, c’est un pur plaisir et on y trouvera facilement son compte. Très honnêtement, c’est sans doute l’un des meilleurs capteurs optiques actuellement et difficile de faire mieux pour ce qui est de la précision.

Enfin, il faut savoir que la Rival 310 propose un rétro-éclairage en RGB. Celui-ci est davantage personnalisable que son aîné encore une fois et l’on pourra alors, à l’aide d’un logiciel dédié, choisir la couleur du logo mais également celle de la roulette qui émane un petit éclairage. On pourra également choisir pour un cycle d’événement, c’est-à-dire opter pour plusieurs nuances de couleur avec un éclairage qui peut passer d’une couleur à une autre tout en jonglant sur la vitesse. Les différents boutons peuvent également être configurés à travers cette interface et l’on peut aussi assigner le nombre de DPI de la souris. Le logiciel est assez simple à prendre en main et ne pose pas de problème de compréhension.

Cliquez ici pour acheter la souris SteelSeries Rival 310 au meilleur prix

En définitif, il est vraiment difficile de trouver quelque chose à redire sur la Rival 310. Puisant sa force sur les solides bases acquises avec les autres modèles, elle reprend la première Rival 300 pour l’améliorer et la rendre davantage compétitive. Proposée à 69.99€, elle semble être le parfait compromis pour mettre à niveau sa gamme de périphériques ou tout simplement opter pour une souris un peu plus haut de gamme. Légèrement bruyante, si vous recherchez une souris pour droitier avec six boutons programmables, vous avez sans doute là, la souris parfaite qu’il vous faut. 

9 10

SteelSeries Rival 310

Points positifs

  • Design simple mais efficace
  • Très bonne prise en main et confortable pour droitier
  • Extrêmement précis

Points négatifs

  • Un peu plus bruyante que son aîné

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur