Test Skate City – Un portage minimaliste pour un jeu sympathique

6
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Si vous aimez les sorties underground et la glisse sur les rails, nous avons trouvé le jeu qu’il vous fallait. Sorti il y a maintenant plus d’un an et demi sur les appareils recevant Apple Arcade, Skate City est sorti ce 6 mai sur PC, PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et sur consoles de nouvelle génération via la rétrocompatibilité. Développé par le studio Agens Games basé à Oslo, en Norvège et édité par Snowman, le jeu nous embarque dans un road-trip mondial pour tenter le meilleur grind possible dans un jeu en 2,5D au design chatoyant. Nous nous sommes laissés tenter par ce portage plein de promesses, mais que vaut-il réellement ?

Conditions de test : Nous avons parcouru les 3 villes proposées par le titre en long en large et en travers, débloqué les améliorations et avons accompli plus de 60 défis proposés dans l’expérience avec 3 étoiles chacun, et une très grande partie des buts proposés en mode sans fin, pour un total de 5h30 de jeu sur PlayStation 5 (via une copie PS4 fournie par l’éditeur n’incluant donc pas d’améliorations next-gen).

Grinder, toujours grinder

test skate city 2 1

Qui n’a pas passé des heures sur les premiers opus de la licence Tony Hawk’s Pro Skater ? Sans avoir la prétention de vouloir le surpasser, Skate City se propose de nous plonger aux commandes d’un jeune skater en proie au meilleur score dans plusieurs villes autour du globe. Après un bref tutoriel vous montrant les bases des commandes du jeu, vous voilà débarqués dans Los Angeles, première ville qui accueillera votre street-art. Pour passer à la suite, il vous faudra réussir une tonne de défis (près de 60 toutes catégories confondues par ville) afin de récupérer suffisamment de points afin d’acheter les autres villes disponibles : Oslo et Barcelone.

Ne vous attendez pas à un quelconque scénario dans Skate City, il n’y en a pas. Vous incarnez ce jeune skater et c’est tout. Le jeu propose deux modes de jeu au choix : un mode sans fin où les villes peuvent être parcourues en illimité sans interruption, et des défis précis. Les défis proposés sont de plusieurs types : courses contre d’autres skaters, fuite de policiers à vos trousses, réalisation du meilleur score possible ou encore enchainement de plusieurs figures imposées.

Chaque défi propose 3 paliers différents vous octroyant 3 récompenses sous forme de points (ou d’argent) vous permettant d’acheter éléments cosmétiques anecdotiques, compétences et autres figures spéciales dans une boutique optionnelle (et trop dissimulée) mais utile notamment pour les compétences une fois qu’on l’a trouvée.

Quel challenge de tenter les trois étoiles pour chacun de ces défis et c’est un des points forts du jeu. Le jeu vous pousse à vous surpasser en vous promettant d’augmenter votre récompense si vous réussissez à obtenir une étoile supplémentaire dans chaque défi, quitte à frustrer le joueur pour des défis où échapper à la police et réussir un très bon score relève parfois du miracle.

Car attention, malgré son allure pastel et son accessibilité apparente, Skate City n’en est pas moins exigent et demandera un sacré temps d’apprentissage avant de se révéler à vous entièrement. Les chutes seront nombreuses et renforceront le côté réaliste du titre. En bref, sur les consoles PlayStation, les joysticks serviront à effectuer des figures selon leur inclinaison, la touche X permettra d’accélérer et les gâchettes permettant d’apporter une variation sur vos figures ou d’autres types de figures. Et c’est à peu près tout. On aurait cependant aimé que d’autres touches soient utilisées pour réaliser les figures.

On pense notamment à la touche X, utilisée pour accélérer mais positionnée juste à côté du joystick droit, utilisé pour des figures spécifiques. Pas évident alors d’allier les deux pour ne pas perdre de vitesse mais également pour ne pas rater ses figures imposées. Passé ce blocage initial, quelle joie d’accomplir des rotations, des Ollies, des Pop-Shove it et autres grinds et manuals dans des panoramas vraiment réussis.

Une direction artistique aux petits oignons

test skate city 3 2

Un des points forts de Skate City réside en ses paysages urbains aux couleurs pastels. La météo dynamique alliée au cycle jour/nuit dans le mode sans fin sont vraiment réussis et immergent immédiatement le joueur. Les animations de notre personnage sont également réussies pour un ensemble très solide et auquel on ne peut rien reprocher. Les trois villes dépeintes possèdent des éléments caractéristiques. On pense notamment au MACBA, le Musée d’Art Contemporain de Barcelone, dont la devanture est accompagnée d’un long rail parfait pour les grinds de légende.

Si vous souhaitez immortaliser certaines de vos plus belles séquences, sachez qu’un mode enregistrement existe, où vous pourrez régler zoom, ralenti et autre filtre. Ces séquences, une fois capturées, peuvent être enregistrées puis partagées ou même envoyées à vos « sponsors » pour récolter des points supplémentaires. Une belle trouvaille qui peut parfois valoir très cher selon les figures réalisées. Un mode localisation permet également de positionner votre joueur là où vous le souhaitez dans les villes pour recommencer un spot précis si vous avez loupé la figure demandée par exemple. Une liberté bienvenue et qui évite toute frustration d’un moment raté.

A noter que sur notre version testée, Skate City tournait de manière très fluide, sans bug, freeze ou autre aliasing tout en proposant des temps de chargement quasi inexistants. De plus, les contrôles répondent bien (la plupart du temps) et promettent plusieurs dizaines de figures différentes à découvrir par vous-même en fonction de votre curiosité. Pour vous aider, un guide d’une trentaine de figures est disponible dans le menu vous expliquant les prémices de ce que vous pouvez accomplir.

Globalement, le feeling en jeu est réellement bon. On apprécie de jouer quelques dizaines de minutes à ce Skate City sans prétention entre deux sessions de gros jeux. Mais le constat reste le même que pour les autres jeux de sa catégorie : on en fait vite le tour. Avec une durée de vie avoisinant les 6-7h si vous voulez tout compléter, l’ensemble se prêtera plutôt à de petites sessions reposantes accompagnées d’une bande-son chic, rythmée, remarquable mais sans être exceptionnelle, plutôt qu’à du try-hard où l’ennui pourra rapidement pointer le bout de son nez.

Skate City nous laisse finalement une impression mitigée. Il impressionne d’abord par sa direction artistique en 2,5D minimaliste, très satisfaisante, son accessibilité aux plus débutants, sa bande-son sympathique (bien que répétitive), son goût du défi ou encore son hommage aux anciens jeux de skateboard. On lui reprochera cependant de trop coller à l’ADN des jeux du genre : la course au scoring absolue, une rejouabilité qui s’amenuise au fur et à mesure que l’on remplit les objectifs, une personnalisation présente mais franchement anecdotique et un contenu faible qui se résume à choisir entre visite sans fin des villes mais qui ne présente pas d’intérêt particulier hormis réussir des accomplissements, et la réalisation de défis précis en un temps imparti. Les contrôles, bien qu’adaptés à la prise en main d’une manette, auraient mérité d’utiliser encore plus les autres touches disponibles. On saluera néanmoins l’efficacité de son scrolling horizontal, la réalisation de ses décors à la météo dynamique et sa fluidité remarquable. Tout cela pour un petit prix (14,99€) et un poids léger. De quoi passer de belles sessions chill en fin de journée si vous êtes amateur ou amatrice de score et de dépassement de soi. Néanmoins pour les autres, l’ennui risque de vous happer rapidement.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Une direction artistique au poil
  • Un gameplay très complet et exigent...
  • La multitude d'objectifs et buts à réaliser poussant la rejouabilité...
  • Une bande-son rythmée et impeccable
  • Un scrolling horizontal qui fonctionne très bien
  • Aucun bug à déclarer et une fluidité exemplaire
  • Parfait pour de petites séances détente
  • Un peu trop de répétition dans les défis
  • ... Parfois même un peu trop pour les néophytes
  • ... Même si on aurait préféré plus de contenu scénarisé
  • Une durée de vie raccourcie dès l'obtention de toutes les étoiles
6
  • PC
  • iOS
  • PlayStation 4
  • Switch
  • Xbox One

Skate City

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Si je devais résumer mon expérience sur Skate City, ce serait mitigé. Le jeu est très propre, fluide, joli et assez technique pour plaire aux fans du genre. Je regrette simplement que les touches accessibles sur manettes n'aient pas été plus utilisées et surtout un manque de contenu qui fait un peu tourner le joueur en rond une fois les défis accomplis. Un jeu à lancer entre deux parties de shooter ou d'un FPS pour se détendre ou rager selon son niveau.

FloRizzo
c
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.