TEST. Présentation de Trove – Un F2P à la croisée des MMORPG et de Minecraft ?

Voir la note
Sorti le 9 Juillet 2015 sur PC, Trove est un MMORPG free-to-play de type bac-à-sable édité et développé par Trion Worlds à qui l'on doit les excellents Rift et ArcheAge. Combinant construction et destruction, Trove se veut à la fois classique et évolutif où l'ingéniosité et l'imagination sont de rigueur.

Trove est un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur de type bac-à-sable possédant une infinité d’univers générés aléatoirement. Et oui, c’est ainsi que le MMO cubique entend imposer sa place sur la scène, en permettant au joueur de créer son propre monde et de posséder une aventure qui se renouvelle à chaque monde.

 trove1

Le jeu reprend les classiques du RPG avec onze classes, dont certaines payantes malheureusement, des pets qui nous suivent durant nos aventures ainsi que des montures en tout genre, terrestre et volante. Vous l’aurez compris, tout ressemble à un mmo ordinaire avec des tanks, des dps et des soutiens mais un avantage de taille est de pouvoir changer de classe comme bon vous semble une fois qu’elle a été débloquée.
Chaque classe possède quatre sorts uniques dont un ultime consommant de l’endurance qu’il faudra gérer pour ne pas dépérir face à vos ennemies.
Un système de quêtes est mis à la disposition des joueurs pour progresser et monter en niveau, amenant le joueur dans divers mondes et contrées adaptés à votre personnage. La difficulté est progressive et bien rendue, permettant au plus brave de conquérir les boss et donjons afin d’obtenir XP, objets équipables et matériaux pour les crafts.
Concernant le système de loot, il se trouve être bien pensé, permettant que chaque objet soit adapté à la classe que vous jouez et lié à vous, si vous êtes en équipe, chacun recevra sa part de façon équitable, ne lésant aucun des joueurs.

Voici un petit récapitulatif des différentes classes jouables :

  • Tomb Raiser : invocateur des squelettes et zombies en volant la vie de ses adversaires.
  • Boomranger : un couteau suisse rappelant vaguement un hylien bien connu.
  • Pirate Captain : un pirate peu ordinaire accompagné de son fidèle perroquet.
  • Shadow Hunter : un archer aux flèches magiques.
  • Ice Sage : un mage de glace très cool.
  • Candy Barbarian : un barbare tournoyant fière et musclé.
  • Neon Ninja : un ninja assassin se déplaçant de façon invisible.
  • Dracolyte: un mage maîtrisant le feu et pouvant devenir un dragon.
  • Fae Trickster : un maître illusionniste charmant ses ennemies.
  • Gunslinger : armé de ses deux pistolets, le far-west n’a aucun secret pour lui.
  • Knight : le retour du chevalier sans peur ni reproche.

Chaque classe possède ses forces et ses faiblesses et il vous sera possible d’adapter votre style de jeu en changeant de classe au cours de vos quêtes. Concernant celles-ci, elles s’avèrent nombreuses et diverses et s’adapteront aux mondes que vous visiterez apportant un certain plaisir et évitant la redondance.

Au SandBox visionnaire

trove2

Le point fort de cet opus est bien sûr l’imagination du joueur. En effet, vous aurez la possibilité de construire votre maison ainsi que votre propre monde mais aussi de customiser votre personnage avec des objets de façon quasi-infini. Vêtements, armes, armures, éléments d’équipement, tout y passe pour le plaisir des joueurs. Ce système permet à chacun de posséder un personnage unique avec des possibilités de customisation se limitant simplement aux découvertes lors des quêtes, des coffres et des donjons.

Si vous cherchez un jeu avec un scénario, passez votre chemin. Trove étant un MMO sandbox, il ne possède aucun scénario si ce n’est celui que s’invente le joueur. Entendez bien qu’il y a une certaine trame avec les quêtes mais se limite à la génération de chaque monde et donc aucune réelle histoire n’existe si ce n’est celle que vous vous inventerez seul ou à plusieurs. Le joueur évolue dans un univers de Voxel et donc d’une modélisation de pixels en 3D comme Minecraft, mais ce n’est pourtant pas une simple copie.

Un des autres atouts du jeu – en plus d’être un sanbox – est le multijoueur. En effet le joueur à la possibilité de rejoindre des clubs, au maximum cinq, lui permettant de créer et de combattre aux côtés de ses alliés. La téléportation est un exemple des avantages obtenus lors de la création d’un club, permettant de rallier au plus vite votre ami lorsqu’il est en détresse ou désire vous montrer ses plus belles créations !

Vous avez dit Pixel ?

trove3

Oui, le soft est fait de pixels et si cela ne vous rebute pas, sachez que le soft possède une pâte graphique cartoonesque et cubique. Le jeu est flashy et beau, possédant une palette graphique aux couleurs variées et nettes correspondant parfaitement à l’ambiance du soft.

Trove est fluide et les animations, que ce soit lors des combats avec les monstres ou la création, sont très diversifiées grâce à cette fameuse génération aléatoire des différents donjons et biomes de chaque monde, permettant au joueur de ne pas tomber dans un cycle de redondance lors d’une session de farming intense pour obtenir les objets souhaités.

Le bestiaire est lui aussi très varié et adapté à chaque zone lors de l’exploration. Chaque monstre possède des objets qui leurs sont propres lors du loot, obligeant le joueur à visiter de nombreux endroits, ce qui contribue à découvrir à chaque voyage de nouveaux horizons.

Trove est léger, frais et malgré son design enfantin, il possède un contenu conséquent, permettant d’évoluer et de créer des mondes en tout genre. Ce soft est un bon jeu dans la lignée des MMORPG de type sandbox et saura trouver sa place dans la bibliothèque des joueurs accrochant au style graphique et à ce type de jeu. Nous sommes heureux d’avoir pu tester le titre que nous trouvons bon et espérons que ce test vous permettra de vous faire une idée sur Trove.

7 10

Points positifs

  • Des graphismes enchanteurs
  • Un potentiel infini de création et customisation
  • Difficulté adapté au joueur
  • Une génération aléatoire bien pensée

Points négatifs

  • Communauté principalement Russe et Anglophone
  • Un farm conséquent qui peut rebuter
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp