Test Penny-Punching Princess – Capitalisme quand tu nous tiens

Voir la note
Chaque année, les productions Nippon Ichi se ressemblent et s’assemblent, mais de temps en temps, des nouveautés sortent de leur studio. Penny-Puching Princess se présente comme un action-RPG plutôt original !

Difficile de ne pas parler de Nippon Ichi Software lorsque l’on parle de jeu vidéo japonais. En effet, le studio, avec plus de 25 ans au compteur, est un des studios les plus réputés dans le milieu, notamment en Europe pour la série des Disgaea. Mais leur activité ne se limite pas qu’à cette série, puisque pas moins de 10 jeux développés par le studio sont sortis en 2017. Aujourd’hui le studio nous propose un jeu d’une excentricité rare, Penny-Punching Princess. Reprenant le style visuel que l’on connaît du studio, le jeu adopte quant à lui une vue en 3D isométrique, plutôt pratique pour frapper des dizaines de monstres.

Capitalisme, une amie qui nous est chère

Test Penny-Punching Princess – Capitalisme quand tu nous tiens 1

Penny-Punching Princess prend place dans un monde… capitaliste. Oui, nous parlons de capitalisme dans un jeu vidéo. Mais ne vous en faites pas, ce sera la seule fois que l’on parlera sérieusement dans cette critique. En effet, comme vous le voyez en terme de visuel, nous ne sommes pas vraiment dans une vision sérieuse du sujet. Donc rangez vos livres et vos fiches comptables, vous n’aurez besoin que de vos doigts sur votre console.

Dans Penny-puching Princess, vous incarnerez une princesse venant de se faire destituer de son royaume, pour cause de magouille financière. Elle aura donc pour objectif de reconquérir son royaume et le financer entièrement. Pour cela, elle devra voguer dans l’ensemble du royaume des dragons et de taper un maximum de monstres possible, ou de les engager à ses côtés grâce à sa calculatrice. Comme vous le voyez, le scénario est un prétexte pour justifier un système de jeu, aussi original qu’il peut être. Néanmoins, on ne pourra pas reprocher au titre son humour, que l’on peut voir lors des joutes verbales de notre princesse avec différents dialogues prenant place avant chaque mission. Si l’on parle d’humour d’ailleurs, on peut voir que c’est une constante omniprésente dans le titre de Nippon Ichi car même lors des phases in-game, de nombreuses animations et sprites de notre personnage ou des monstres.

Visuellement d’ailleurs, le jeu prend le parti pris de proposer une vue isométrique en 3D tout en utilisant un style graphique pixel art qui quant à lui tend vers la seconde dimension. Il est alors amusant dès le départ de voir des personnages et monstres sur un plan différent de celui du décor. Nous avons l’impression ainsi de jouer avec des petits personnages sur un plateau de jeu ce qui reste plutôt cohérent dans l’humour du jeu.

Le pouvoir de la calculatrice

Test Penny-Punching Princess – Capitalisme quand tu nous tiens 2

Penny-puching Princess est un jeu difficile à aborder et à maîtriser. Le jeu propose un grand nombre de mécaniques qui, mixés à l’ensemble, seront difficiles à utiliser pleinement lors de vos premières sessions de jeu. Votre princesse pourra tout d’abord effectuer des combats de façon plutôt classique : coup de poing rapide, coup de poing puissant ou encore une attaque de blocage. Cette attaque sera d’ailleurs très utile et servira de véritable tampon pour rythmer vos attaques, et notamment l’utilisation de la plus grosse partie du game design du titre, la calculatrice.

Cette calculatrice, vous sera d’une importance capitale. Vous permettant d’utiliser la monnaie récupérée lors de vos éliminations de monstres, vous pourrez effectuer plusieurs taches. Vous pourrez tout d’abord acheter un monstre, qui se rangera à vos côtés. Vous pourrez ainsi par la suite invoquer cesdits monstres pour qu’ils effectuent une attaque dévastatrice sur vos ennemis. Vous pourrez également acheter un des nombreux pièges disséminés sur le terrain pour pouvoir les utiliser contre vos adversaires. A noter que chaque monstre aura un effet totalement différent, certains auront un effet immédiat sur votre personnage comme un soin pour les monstres cœurs, tandis que d’autres monstres effectueront des attaques variées : au corps à corps, à distance, via une charge…

Vous pourrez également avec cette calculatrice utiliser une de ses nombreuses capacités spéciales, en dépensant la somme que vous souhaitez. Cela vous permettra par exemple d’effectuer une invocation de météorites ou un soin de votre personnage. Il sera donc important de calculer exactement le montant à dépenser pour chaque aspect de votre mission. Pour récupérer davantage d’argent, vous pourrez également effectuer une rotation de votre stick droit lorsque l’onomatopée « Break » est visible à l’écran. Cette onomatopée arrive lorsque vous effectuez un enchaînement d’attaque sur un même ennemi jusqu’à ce qu’il se freeze pendant quelques moments.

Une progression assez classique

Test Penny-Punching Princess – Capitalisme quand tu nous tiens 3

Concernant la progression générale du titre, Penny-puching Princess reste pour le coup assez sage par rapport au reste de son contenu. La progression est divisée en missions, elles-mêmes rangées par chapitres. Chaque avancée vous permettra de découvrir petit à petit de nouvelles fonctionnalité de gameplay. Un des soucis de cette progression et qu’étant par palier, le premier chapitre sera pour le coup très difficile d’accès. Le jeu nécessite un vrai apprentissage, notamment en terme d’enchaînement de différents inputs afin d’alterner avec facilité entre les attaques de base et la calculatrice. Dommage d’ailleurs que le titre ne propose pas de véritable diversité en terme de conception de niveau. Malgré tout, il sera possible pour les plus motivés de refaire les différents niveaux du jeu, chaque combat étant noté par un score et une lettre.

Au-delà de cet aspect, le jeu reste pour le coup assez complet. Vous pourrez par exemple développer de nouvelles attaques à distance, de nouveaux équipements. Vous pourrez également augmenter vos statistiques telles que vos dégâts ou vos points de vie. Dommage que la progression en début de partie soit si lente car peut décourager les personnes ayant du mal à s’adapter au système de jeu.

Penny-Puching Princess est un bon jeu arcade qui, avec ses touches de RPG, propose un titre fonctionnant principalement dans la durée. Peu accessible, le jeu ne cherche pas à nous prendre par la main et passé la première phase de tutoriel, tout sera à apprendre. Un jeu de niche que les amateurs du genre apprécieront.

La note de l'auteur

Si le jeu est plutôt sympa, mignon, rigolo, j’ai vraiment eu du mal à m’accrocher au reste du titre. Le gameplay est vraiment dur à apprivoiser et le rythme du jeu et de progression ne m’a pas convenu.

Antoinerp
c
Note du panda
7 10

Penny-Punching Princess

Points positifs

  • Un système de jeu original…
  • Plutôt mignon
  • Du contenu
  • L’humour sympa

Points négatifs

  • ... Mais dur à apprivoiser
  • Rythme de progression très lent
  • Très répétitif

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

7 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp