TEST. Overcooked 2 – On peut ressortir les couverts !

Voir la note

Presque deux ans après, Overcooked revient pour un deuxième service dans l’univers de la cuisine virtuelle. Véritable révélation en matière de multijoueur fun et amusant, il souffrait cependant d’un gros manque avec l’absence d’un mode en ligne. C’est aujourd’hui réparé mais est-ce que le titre n’en aurait pas profité pour surfer sur la vague sans trop se fouler ? Voyons si Overcooked 2 mérite de garder toutes ses étoiles.

A titre de comparaison, nous vous conseillons notre test de Overcooked premier du nom qui a su appâter les joueurs avec son fumet. Overcooked 2 est attendu le 7 aout 2018 sur PC, PS4, Xbox One, et Nintendo Switch. Le test est réalisé à partir de la version Switch avant l’application du patch day one, c’est pourquoi nous n’avons pas pris en compte quelques petits défauts qui seront corrigés le jour de la sortie.

The Cooking Dead

Il est temps de se remettre aux fourneaux pour sauver de nouveau le royaume Oignon d’une terrible menace. En effet, dans le désir de repousser les limites de la cuisine, le roi utilise un livre maudit appelé le « Necrono-miam-miam » (un dérivé du fameux nécronomicon). En faisant cela, il réveille des « zomb’mies », autrement dit des tranches de pain de mie zombies. On fait donc appel à nos talents de chef cuistot pour rassasier ces créatures affamées, cependant rien ne semble les repaître.

Le souverain décide donc de nous envoyer en roadtrip à bord d’un camion pour parfaire nos capacités en matière de cuisine pour solutionner le problème. Bien évidemment, on ne va pas prendre Overcooked 2 pour son histoire qui sert juste d’excuse délirant pour faire chauffer les casseroles. De plus, ça ne change pas vraiment du précédent qui nous envoyait aussi à bord d’un bus pour voyager à travers le temps.

Cette fois-ci, ce sont des pains de mie zombies sur pattes qui menacent le royaume Oignon, une bonne excuse pour se remettre aux fourneaux

Car ce deuxième volet reprend la même recette que le précédent si ce n’est qu’elle s’enrichit un peu plus. C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleurs soupes me direz-vous. Le concept ayant déjà fait ses preuves, on retrouve alors un gameplay conviviale et particulièrement prenant à plusieurs. Il faut tout de même préciser que le soft est exclusivement taillé pour le multijoueur. Il est possible de jouer en solo mais le plaisir n’est pas vraiment au rendez-vous. En solitaire, nous devons gérer deux chefs. En appuyant sur un bouton, nous pouvons prendre le contrôle de l’un et l’autre. A la limite, c’est une bonne occasion de se familiariser avec les contrôles mais tout le titre doit se parcourir avec des amis pour en profiter pleinement.

« Le rush » en toutes circonstances

Le but est donc de satisfaire tout un tas de clients à différents endroits pour avoir un maximum de trois étoiles dans un niveau afin de débloquer de nouvelles zones sur la carte. En bon pédagogue, le jeu nous fait commencer petit. On démarre avec des petites salades pas trop compliquées à concocter. On prépare la laitue ou la tomate sur la planche à découper puis on le (ou les) dispose sur une assiette pour apporter la commande s’affichant en haut à gauche.

Il faut également bien faire attention aux temps sous chaque commande étant donné que les clients n’attendent pas éternellement qu’on les serve. Si vous avez de l’avance, vous gagnerez un petit pourboire sous forme de points bonus. Par contre, ne pas honorer une demande équivaut à une perte. Les prémices sont plus abordables mais les choses se compliquent rapidement. Les nouvelles recettes demandent plus de préparations. Par exemple, pour un burger, il faut couper la viande en tranche puis la faire cuire à la poêle pour le mettre dans un pain suivi du fromage. Et encore, on ne parle pas de certaines recettes qui utilisent un autocuiseur et un mixeur en plus de tout ça sans oublier la vaisselle dont il faut s’occuper intelligemment.

Overcooked 2 est encore plus chaotique pour notre plus grand plaisir, il devient même une sorte de sport collectif par moment grâce au lancer d’ingrédients

Là où ça se corse encore plus, c’est quand le terrain est dynamique. Certaines plateformes se mettent à bouger, il est donc obligatoire de repenser toute l’organisation qui n’est déjà pas forcément évidente de base. Pourtant, plus il y a de chaos et plus on s’amuse paradoxalement. Ces épreuves sont tout de même surmontables car le titre nous offre une petite nouveauté bien utile. Il est toujours possible de jeter des ingrédients (même si au niveau de l’hygiène on ne préfère pas imaginer) pour fournir ses coéquipiers qui ne peuvent pas faire le trajet à pied mais surtout pour un gain de temps considérable. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais cette composante augmente considérablement le rythme des parties.

Plus de tout, et enfin du online

Globalement, cette suite n’apporte pas vraiment de mécaniques novatrices, en revanche les développeurs ont un peu enrichi le contenu. Il y a plus de cuisines, plus de recettes, et plus de chefs à débloquer. Cependant, on aurait tout de même aimé en avoir un peu plus de ce côté-là avec d’autres choses à collecter. Concernant les graphismes, on retrouve ce design mignon qui fait toujours mouche, rien de bien nouveau sous le soleil toutefois. Même chose concernant les musiques qui sont très plaisantes. Un petit morceau d’harmonica pour arpenter les routes et une musique un peu plus dynamique pour le cauchemar en cuisine avec un tempo qui augmente de plus en plus quand on se rapproche de la fin du temps imparti histoire de bien nous stresser.

Overcooked 2 apporte enfin les parties en ligne que tout le monde attendait sur le premier opus

Alléluia, ce second volet nous propose enfin des parties en ligne. Le local est toujours présent bien sûr, mais il parlera sans doute à plus de monde grâce à cet ajout tant attendu par les fans. Vous pouvez rejoindre des parties en ligne publics, mais gardez en tête qu’il est très pénible de jouer à Overcooked 2 sans communication vocale. Il y a bien une roulette pour donner quelques indications à l’écran mais le temps perdu est conséquent surtout quand on sait que chaque seconde compte si l’on veut atteindre les meilleures scores.

Overcooked 2 se veut un peu mieux et plus complet que son prédécesseur bien qu’il ne chamboule pas non plus ce qui a fait son succès. En tout cas, c’est toujours un plaisir de mettre la main à la pâte avec quelques amis pour concocter de bons petits plats. Que l’on soit des pros de l’organisation ou habitué des plats trop cuits, l’amusement est garanti d’autant que le titre nous donne enfin un mode en ligne tant attendu. 

 
La note de l'auteur

Vraiment sympa cette suite de Overcooked! Objectivement, c'est limite en termes de nouveautés mais le plaisir est toujours là, en particulier à plusieurs. Ayant testé le jeu sur Switch, j'ai pu m'essayer à du local avec les Joy-Con et ça fonctionne admirablement bien. Simple à prendre en main, mais pas forcément évident à maîtriser au niveau de l'organisation, le concept fera sans aucun doute encore mouche. On aurait tout de même aimé du online pour le premier Overcooked!.

Haseo
b
Note du panda
7.5 10

Overcooked 2

EUR 29,90

Acheter

Points positifs

  • Une recette qui a toujours autant de goût
  • De très bons moments à plusieurs
  • La possibilité de lancer les ingrédients
  • Le contenu globalement enrichi
  • Des musiques légères et d'autres plus dynamiques en cuisine

Points négatifs

  • Pas très fun en solo
  • Un petit manque de personnalisation (on aimerait débloquer autre chose que des chefs)
  • Un chouia léger tout de même pour un nouveau volet sorti 2 ans plus tard

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation