Test MSI Trident 3 Arctic – Un console killer complètement givré

    Voir la note
    MSI lance à la concurrence un regard glacial avec la dernière version en date de son PC console killer.
    Temps de lecture : 3 min.

    Les consoles killer sont une branche particulière des PC gaming. Ils cherchent à s’approcher au maximum des consoles dans leur format tout en s’offrant une puissance de calcul bien supérieure. Le Trident 3 Arctic de MSI se place directement dans cette gamme avec des dimensions réduites et des performances élevées. Équipé d’une carte graphique Nvidia GeForce GTX 1070 et d’un processeur Intel Core i7-7700, on est dans la moyenne haute des PC gaming classiques du moment.

    Trident 3

    MSI Trident 3 en vertical

    Comme expliqué précédemment, le Trident 3 a pour objectif de concurrencer les consoles dans le domaine du gaming sur TV. Sur le plan du design, le pari est plutôt réussi. Son format compact lui permet de passer relativement inaperçu au milieu des décodeurs et autres lecteurs de blu-ray, tout en se démarquant suffisamment pour ne pas tomber dans l’ennuyant. Il est possible de placer l’ordinateur verticalement ou horizontalement sans compromis, en fonction de l’envie ou du besoin. Le logo MSI Gaming sur le côté et le MSI à l’avant permettent de toujours garder un rappel de la marque en vue, ce qui plaira forcément aux aficionados de la marque.

    Une fois allumée, la bête dispose d’une zone de LEDs placées au-dessus du boitier. Pour les pointilleux et ceux qui n’aiment pas les petites lumières, il est possible de contrôler et d’éteindre les LEDs via le logiciel propriétaire de MSI. L’accès au cœur du PC se fait assez facilement avec seulement un tournevis et il est possible d’upgrader l’engin sous couvert de prendre des composants de bonne taille, notamment dans le cas de la carte graphique. Il est cependant important de préciser que l’une des vis d’accès à l’intérieur se trouve sous le sticker de garantie, garantie qui est donc nulle à l’ouverture de l’ordinateur. A réserver aux habitués donc.

    Couch gaming

    MSI Trident 3 avec manette

    Si le but d’un PC est d’être utilisé sur une TV, avoir des câbles qui traînent n’est pas très intéressant. Heureusement, le PC est équipé du Wi-Fi et du Bluetooth, ce qui permet de l’utiliser avec souris, clavier, casque et manette sans fil sans aucun soucis et sans récepteur additionnel pour les périphériques compatibles. Pour les adeptes du filaire, les ports USB et jack de façade permettent de connecter les périphériques nécessaires sans trop de soucis. Un port USB supplémentaire aurait pu être ajouté pour permettre de connecter clavier, souris et manette. Pour finir sur les Entrées/Sorties de façade, la présence d’un port HDMI pour la VR est également bienvenue pour les personnes souhaitant ranger le Trident dans un espace étroit.

    Pour ce qui est de la puissance, on est bien au-dessus de ce que proposent les consoles du moment avec une Nvidia GeForce GTX 1070 sous le capot. Le PC permet de jouer tranquillement jusqu’en 2k mais commencera à s’essouffler en 4k et, victime de son format réduit, pourra souffrir de quelques bouffées de chaleur lors d’intenses sessions de jeu. Les titres récents tourneront sans soucis en 1080p à 60fps et plus, atteignant 80 voir 100 fps en qualité maximale selon l’optimisation du jeu. Pour la liste précise des composants, MSI est resté sur du très classique et orienté gaming uniquement :

    • Intel Core i7-7700 (3,6GHz, quad-core)
    • Nvidia GeForce GTX 1070 (8GB DRAM GDDR5)
    • 16Go de RAM (DDR4)
    • SSD de 256Go
    • HDD de 1To

    En conclusion, le Trident 3 de MSI se veut une console très premium pour un prix premium également, tournant à 1800 € avec une manette de Xbox One. On est un peu en-dessous du prix d’un PC portable équipé d’une GTX 1070 et au-dessus d’un PC acheté en pièces détachées équipé d’une 1070. On sait cependant que l’on paye cet « extra » pour la marque et la garantie qui va avec. Le PC se situe dans les prix du marché pour ce niveau de performances. Pour les amoureux de la 4k à 60fps en ultra dans un format compact, il faudra cependant attendre le Trident X qui risque bien de s’imposer comme le console killer de référence dans les années à venir.

    La note de l'auteur

    Si une partie de mes jeux PC favoris sont injouables sur TV (League of Legends par exemple), d'autres comme Forza Horizon 4 prennent une toute autre dimension sur un grand écran. Mon PC est un peu lourd pour être déplacé vers la télé et ce Trident 3 s'est révélé vraiment pratique pour cet usage. Ma seule déception est au niveau de la 1070 : Avec les écrans 4k qui sont de plus en plus rependus, la 1070 pourra paraître un peu faible pour les habitués des 60fps en ultra mais pour le prix payé, c'est tout à fait normal et le Trident X est en chemin pour répondre aux attentes des gamers TV exigeants.

    Albert
    a
    Note du panda
    8 10

      Points positifs

      • Performances au rendez-vous
      • A peine plus large qu'une Xbox One S
      • De bonnes entrées/sorties
      • Design efficace

      Points négatifs

      • Chauffe sous charge importante
      • Prix de vente assez élevé

      Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

      A propos de notre notation

      1 Partages
      Partagez
      Tweetez
      WhatsApp