Test Mortal Shell – Un bon Souls-like ou une carcasse vide ?

6
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Après une phase de bêta ouverte, la totalité de Fallgrim et de ses alentours se sont finalement ouverts aux joueurs ce 18 août. Puisqu’un Elden Ring tarde à donner des nouvelles, l’annonce de Mortal Shell a suscité l’engouement de pas mal de joueurs d’autant plus que les premiers trailers montraient un Souls-like plutôt ambitieux surtout si l’on prenait en compte le nombre de personnes derrière le projet.

Suite à la bêta du jeu, vous pouvez retrouver notre preview à ce lien, plusieurs questions étaient tout de même restées en suspens mais maintenant qu’il est possible de parcourir l’intégralité du titre, il est temps de faire le bilan sur cet action-RPG.

Conditions de test : Nous avons terminé le mode histoire de Mortal Shell en un peu moins de 10 heures de jeu et en explorant un minimum les zones du titre. Par la suite, nous avons lancé le mode New Game+, totalisant l’expérience pour ce test à environ 12-13 heures afin d’avoir un aperçu sur la rejouabilité du jeu. Le titre a été testé sur PS4 standard avec une version éditeur.

Une enveloppe soignée

mortal-shell-image-test-1

Si le bilan était déjà favorable pendant la bêta, il est nécessaire de rappeler le soin qui a été apporté au titre. L’aspect graphique est poussé et un soin particulier est apporté au monde de Mortal Shell. On a plaisir à parcourir les zones du jeu, et certaines mises en scène sont plutôt appréciables. On peut également citer la grande qualité des modèles 3D et des animations. On a alors un monde et des personnages mis en scène à travers une esthétique et des animations de très bonnes factures.

Cependant, une certaine zone d’ombre planait sur le jeu même après la bêta ouverte. Celle-ci concernait l’ouverture et la complexité des zones du jeu. On peut maintenant statuer sur cette question. En effet, Mortal Shell affiche des zones semi-ouvertes avec quelques embranchements, mais ces zones restent au final assez dirigistes et récompensent a minima l’exploration. Toutefois, on dénote une exception sur la zone centrale du jeu, à savoir le marais de Fallgrim, qui reste dense, complexe et qui recèle quelques secrets assez sympathiques.

Du côté de sa narration, là aussi le titre de Cold Symmetry se montre à la hauteur de ses inspirations. Même si le contenu du jeu est moins dense qu’un Souls classique, chaque élément du monde permet d’en apprendre plus sur ce dernier. Que ce soit les stèles éparpillées un peu partout, les dialogues avec les rares npc ou les objets du jeu, chaque petite pièce prend place dans le puzzle qu’est le lore du jeu. Cet aspect encourage alors le joueur à explorer tous les recoins de Fallgrim et ses alentours.

Gageons également qu’à plusieurs moments de l’aventure, le monde de Mortal Shell répond à l’avancée du joueur en changeant un tant soit peu l’agencement de ses niveaux ou en faisant intervenir différents types de monstre. De plus le système de familiarité des objets est assez bien pensé, car ce système accompagne la progression du joueur.

En effet, plus on avance dans le jeu, plus on devient familier avec ses systèmes, et le fait de se familiariser avec les objets nous livre aussi bien des informations supplémentaires sur les effets de ce dernier que sur sa signification dans le jeu. Enfin, citons également les musiques du jeu qui, bien qu’elles soient un minimum en retrait, arrivent tout de même à souligner les quelques moments forts du jeu.

Voir la carcasse à moitié vide

mortal-shell-image-test-2

On attaque ici le plus gros défaut du jeu, son manque de contenu. Commençons par la durée de vie qui, bien qu’annoncée à 20-30 heures de jeu, se résume à moitié moins avec environ 10 heures de jeu. Comptez moins si vous êtes un vétéran du genre, environ 7-8 heures, ou plus si vous êtes un novice, jusqu’à 15 heures de jeu. Ce qui est un bilan assez mince pour un Souls-like.

Mais cela ne s’arrête cependant pas là. On remarque la présence de très peu de PNJ, une diversité sur les semi-boss inexistante, un bestiaire peu garni avec environ 5 types de monstres différents par zone, 4 territoires à explorer et pas beaucoup de boss. Le constat est vraiment sévère de ce côté, et ceux qui ne souhaitent par revivre l’aventure plusieurs fois auront du mal à justifier leur achat de ce jeu, même à 30 €.

De plus, l’histoire de Mortal Shell se résume à une seule mission qui est présentée au joueur dès le début. Un peu plus d’interactions et d’objectifs différents auraient contribué à l’expérience de jeu. D’autant plus que ce choix souligne la courte durée de vie du titre.

On peut tout de même retirer quelques petits avantages de l’expérience plutôt courte du titre. La première est le NG+ qui n’est alors plus aussi imposant et chronophage que sur les autres jeux de genre. La taille humaine du monde peut aussi encourager le joueur à rechercher les différents secrets des lieux par lui-même, surtout dans le marais de Fallgrim qui profite d’un level design assez poussé, ce qui donne du plaisir à le parcourir.

Enfin, les 4 shells et les 4 armes du jeu qui sont améliorables offrent aussi de la rejouabilité au titre. L’expérience est alors très courte mais bon nombre d’éléments nous poussent à rejouer l’aventure. Cela reste cependant de petits avantages qui ne compensent que très peu le manque de densité du jeu.

Les combats, bien ou bien ?

mortal-shell-image-test-8

Passons maintenant aux combats. Le bilan était déjà positif pour la bêta et l’est toujours aujourd’hui. Les combats sont nerveux, assez précis, même si quelques mécaniques comme la parade ou l’extirpation de la Shell manquent parfois de justesse. L’arsenal est pas mal garni entre les compétences actives et passives des shells et les aptitudes des armes. Il est alors vraiment agréable d’utiliser cet arsenal dans son entièreté pour terrasser ses adversaires, même si on peut questionner la pertinence de l’ajout d’une arme à distance dans le jeu.

Les affrontements sont exigeants, les enchaînements sont rodés, le feeling est bon et le sound design en combat est travaillé en plus de permettre d’anticiper les attaques des ennemis situés en dehors du champ de vision de la caméra.

Par contre, nous avons parfois eu du mal à localiser une créature alors qu’elle faisait un boucan monstre du fait que cette dernière se retrouvait coincée derrière un obstacle. L’IA serait donc aussi un point intéressant à améliorer, et s’il était possible d’arrêter de mettre des créatures sur les côtés d’une ouverture à tout bout de champ pour surprendre le joueur, ça serait pas mal. Un peu c’est bien, mais trop c’est trop !

Enfin, finissons avec la monnaie du jeu qui permet d’améliorer ses shells et ses armes. Celle-ci est répartie en deux catégories, les tars qui reprennent le fonctionnement des âmes dans Dark Souls, et les glimpses. Pour cette dernière catégorie, la monnaie ne disparaît pas quand vous mourrez et est liée à une shell précise et servira principalement à son amélioration. Ce système de monnaie est plutôt bien pensé et demandera au joueur de planifier un minimum l’utilisation de ces deux types de monnaie.

L’amélioration des shells est aussi un excellent moyen d’en apprendre plus sur le lore du jeu et sur les relations qu’entretiennent les carcasses avec le monde de Mortal Shell. Une récompense supplémentaire qui fait mouche lorsque l’on augmente les capacités de notre avatar.

Fallgrim est le foyer de quelques problèmes

mortal-shell-image-test-7

Tout au long de l’expérience du jeu, il sera possible d’être confronté à des problèmes parfois grisants. Entre quelques bugs de collisions, des lags au moment de la perte d’une shell, ou même des baisses de FPS assez rares mais qui peuvent être continues, il serait agréable qu’une mise à jour apporte un correctif sur ces problèmes mineurs.

Du côté des petits désagréments du jeu, on peut également parler des chargements du jeu qui peuvent parfois paraître long. L’occasion est alors bonne pour rappeler que le jeu a été testé sur une PS4 standard (pas la version Pro), on ne témoignera pas de la présence de ces problèmes sur la version PC pendant ce test, ou même de la longévité de ces temps de chargements sur la PS4 Pro, même si le résultat devrait être presque similaire pour ce dernier cas.

Enfin, l’attribution des touches pour un cas spécifique pose aussi problème. En effet, la deuxième compétence d’une arme s’active en appuyant conjointement sur les deux gâchettes de la manette. Or, la plupart du temps cette combinaison de touches entraînera le durcissement du corps de votre personnage puisque cette capacité passe apparemment en priorité et s’active en appuyant sur la gâchette gauche.

L’activation de cette compétence d’arme devient alors tendue et assez complexe. Ce problème mineur en apparence viendra tout de même poser problème puisque Mortal Shell livrent des combats réactifs et nerveux où l’on aimerait bien que notre personnage réponde comme on le veut à nos commandes.

Pour conclure, Mortal Shell présente un monde d’une grande qualité visuelle avec des modèles 3D et des animations soignés, d’autant plus que le jeu se vend à 30 €. Ces qualités se font cependant au détriment d’un contenu bien trop limité, que ce soit au niveau de la durée de vie, de son bestiaire et de bien d’autres critères. Avant de l’acheter, demandez-vous d’abord ce que vous appréciez de ce genre de jeu. Si l’absence d’un mode multijoueur, d’un contenu varié et d’une durée de vie correcte ne vous effraie pas, et si vous aimez rejouer à une aventure plusieurs fois, alors peut-être que vous trouverez votre compte avec ce jeu.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Un monde à la sauce dark fantasy très joli...
  • Des zones semi-ouvertes et pas totalement linéaires...
  • Les animations et les modèles des personnages travaillés
  • Un lore et une narration qui rend Fallgrim et ses environs vivants
  • Un arsenal sympathique et des combats nerveux et réussis
  • Une bonne rejouabilité...
  • Des musiques agréables et un sound design correct durant les combats
  • Quelques idées uniques qui s'intègrent bien (Shells, familiarité d'objets etc.)
  • ... Mais avec des zones, pour la plupart, pas très originales dans leurs thèmes
  • ... Mais qui auraient mérité à être plus complexes pour la plupart
  • Un bestiaire bien maigre
  • Une IA perfectible
  • Quelques bugs de collision et autres problèmes
  • Des chargements plutôt longs sur PS4
  • ... Mais qui ne compense pas la durée de vie vraiment trop courte du titre
6
  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One

Mortal Shell

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Pour moi, ce jeu est vraiment une bonne expérience. Il y a beaucoup d'aspects que j'aime dans les Souls-like et même si ce jeu ne vient pas cocher toutes les cases, j'ai plaisir à essayer de découvrir tous les secrets de Mortal Shell. Le fait que le jeu se finisse vite m'enlève en plus cette pression de savoir que, si je recommence, j'en ai pour un paquet d'heures et que beaucoup d'éléments risquent encore de m'échapper. J'en viendrais presque à dire que je tire plutôt bonne partie de la courte expérience du jeu. J'ajoute que l’absence d'un mode multijoueur ne me dérange pas, puisque j'en ai rarement profité dans les Souls. J'espère cependant très sincèrement que le jeu bénéficiera de contenus additionnels avec des zones plus garnies et complexes.

JoeJohns
a
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.