Test Life is Strange 2 – Episode 1 : Un début d’aventure plutôt convaincant

  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One
Voir la note

Fera-t-il aussi bien que le premier ?

En janvier 2015, Dontnod Entertainment avait surpris tout le monde avec le premier Life is Strange. Fort d’une direction artistique soignée et d’une histoire riche en émotion, ce premier volet était un peu sorti de nulle part, captivant de nombreux joueurs. Mais reproduire le même engouement n’est pas chose aisée, surtout une fois passée la découverte. Pourtant, cela n’empêche pas le studio français de retenter l’expérience en nous proposant Life is Strange 2, le premier épisode étant fraîchement disponible. On vous en parle, sans spoil évidemment.

C’est l’histoire de deux frères

Life is Strange 2 episode 1

Mettons les choses au clair tout de suite : non, il ne s’agit pas d’une suite directe à Life is Strange. Il n’est d’ailleurs pas question non plus de continuité avec Life is Strange Before the Storm, qui n’était même pas développé par le même studio. Non, le seul rapprochement que l’on peut faire, c’est avec Captain Spirit, la courte aventure sortie gratuitement cet été qui servait de préquel à ce second épisode (et qui sera étroitement lié au jeu). On va donc partir dans une toute nouvelle histoire mettant en scène de nouveaux personnages, de nouveaux lieux et une intrigue complètement inédite.

Adieu Max et Chloé, cette nouvelle aventure nous fera suivre l’histoire de deux frères Sean, 16 ans et Daniel, 9 ans. L’aventure prend place à Seattle où nos deux jeunes hommes habitent avec leur père, Esteban. L’introduction nous conte l’histoire d’une famille monoparentale et atypique. En pleine période d’adolescence, le grand frère se construit et se pose des questions de son âge, comme savoir comment il va pouvoir plaire à une fille ou s’il doit embarquer avec lui des préservatifs à une soirée, tandis que le second rêve d’aventures et de fêter Halloween. Mais finalement, un tragique événement survient et va forcer nos deux héros à prendre la route.

Très rapidement, la relation entre nos deux protagonistes devient la pierre angulaire de l’histoire. Si l’on avait émis quelques réserves quant à notre affect pour Sean et Daniel à cause de notre attachement évident pour Max & Chloé, la fraternité entre eux devient vite l’élément central du jeu et touche notre corde sensible. Un véritable travail de profondeur a été réalisé sur les personnages, tout comme les portraits qui sont dressés pour les autres visages croisés (Lyla, meilleure amie de Sean, Esteban, leur père…). Finalement, là où on ne pensait pas accrocher, le studio apporte son savoir-faire pour nous saisir et nous faire apprécier le voyage dès les premiers instants. On se sent impliqué dans la petite vie de notre duo et cela ne présage que du bon pour la suite. Autant vous le dire d’emblée, Life is Stange 2 saura jouer avec vos émotions. Un ressenti aidé par une bande-son réussie et particulièrement mielleuse à écouter.

C’est sans compter sur une narration réussie et une qualité d’écriture presque impeccable. Certains dialogues sont cependant un peu moins travaillés avec quelques maladresses et un manque de finesse, notamment quand on aborde les thèmes sociaux, mais la plupart des échanges donne de l’ampleur à nos relations. Le tout étant d’ailleurs aidé par des doublages très justes et de qualité. On voit que Dontnod accorde de l’importance à chaque personnage, chacun ayant ses traits de caractère, ses peurs et ses motivations. C’est l’une des raisons pour lesquelles on s’attache rapidement à l’univers de Life is Strange et qui fait la force de son récit global et du développement de chaque personnage.

Un road trip initiatique

Life is Strange 2

Avec Life is Strange 2, Dontnod poursuit sa représentation de l’adolescence comme ce fût le cas dans le premier Life is Strange. Il n’est donc guère étonnant que l’on se retrouve avec cette idée de construction de soi-même, une recherche d’épanouissement et un développement personnel. C’est aussi sur ça que vont jouer nos décisions : en tant que grand frère, Sean va devoir veiller sur Daniel et lui inculquer certaines notions. C’est pourquoi la plupart de nos actions, même basiques, auront une influence sur lui. On se retrouvera alors dans notre rôle de mentor et l’on pourra aussi bien faire le grand frère bienveillant et diplomatique ou se la jouer autrement.

Cette mécanique est particulièrement intéressante. On se sent vraiment important et pour le peu que l’on accorde de l’importance à cette relation fraternelle, on se sent directement impliqué dans l’éducation de notre petit frère. C’est une autre qualité du titre pour nous attacher aux personnages et rendre l’aventure encore un peu plus importante. Dommage cependant que pour le moment, aucune véritable répercussion ne se fait ressentir. On voit bien qu’il peut y avoir des conséquences sur le comportement de Daniel mais ce premier épisode est encore bien trop léger sur cet aspect, tout comme nos choix qui restent pour l’instant sans incidence majeure.

Les interactions ne s’arrêtent cependant pas qu’aux dialogues entre les personnages. On aura toujours ces phases d’exploration où l’on pourra interagir avec les éléments du décor, essayer de dénicher quelques secrets ou parcourir les lieux aux alentours. Les environnements de Life is Strange 2 se veulent plus vastes, plus grands qu’auparavant. C’est vraiment agréable à parcourir, surtout que l’on a tout de même beaucoup de détails qui fourmillent et tout autant d’interactions à réaliser, même si certaines ne servent pas à grand chose et ne sont là que pour satisfaire notre curiosité.

Ceci dit, hormis l’importance de nos actions sur notre frère et la possibilité de réaliser quelques croquis dans un cahier de dessins (une bonne idée quelque peu brouillonne), rien de bien innovant dans cette suite. Le jeu ne réinvente rien et reste extrêmement classique. Si cela n’entache absolument pas la production qui garde son savoir-faire, il ne faut pas s’attendre à une réinterprétation du genre narratif comme a pu le faire The Council par exemple. La production de Dontnod Entertainment reprend toutes les bonnes idées du premier Life is Strange en les perfectionnant mais n’apporte aucune spécificité, préférant rester dans le classicisme.

Life is Strange 2 part du bon pied et s’annonce déjà comme une aventure touchante. Malgré une certaine réticence à l’idée de s’attacher à des personnages autres que Max et Chloé, on finit par apprécier énormément Sean et Daniel, nos deux héros. Cette relation fraternelle, forte et émouvante, met en avant une composante intéressante : l’éducation du petit frère. Une implication directe qui se traduit par des choix moraux parfois difficiles à réaliser, même si l’on regrette pour le moment l’absence quasi-totale de répercussions. Life is Strange 2 doit encore concrétiser ses bonnes idées et devra faire ses preuves dans les épisodes futurs, mais ce voyage promet d’être marquant.

L'avis de l'auteur

Plutôt agréablement rassuré par ce premier épisode. J'étais tout de même assez sceptique pour le moment : reproduire le même attachement à l'univers après avoir bouclé le premier Life is Strange me faisait peur, tout comme le fait de devoir dire adieu à Max et Chloé. Pourtant, ce nouveau duo fonctionne très bien et nous ferait presque oublier nos deux héroïnes. Les bases sont bien posées avec ce premier épisode et l'on en ressort avec quelques questions qui nous donnent envie d'en savoir plus à travers les futurs épisodes. Maintenant, si l'aventure part plutôt bien, il faudra voir ce qu'il en retourne dans sa globalité.

Julien
b
Note du panda
7.5 10

Life is Strange 2

Points positifs

  • Un régal aussi bien pour les yeux que pour les oreilles
  • Une narration maîtrisée et une qualité d'écriture propre et soignée...
  • Des choix particulièrement durs à faire...
  • Sean et Daniel, un duo attachant
  • Un certain mystère est alimenté
  • Nos décisions impactent l'éducation du petit frère
  • Des environnements plus ouverts

Points négatifs

  • Journal intime et mécanique du dessin sous-exploitée
  • ... malgré des dialogues parfois en manque de subtilité
  • .. sans véritables répercussions pour le moment
  • Reste tout de même hyper classique
  • Quelques bâts qui blessent techniquement et graphiquement

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

23 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp