Test Kingdom Two Crowns – Belle rencontre de cette fin d’année

Voir la note

Au beau milieu des mastodontes de cette fin d'année se dresse un titre: Kingdom Two Crowns et nous allons partir immédiatement à sa rencontre.

Malgré le temps qui passe, quel joueur des années 90 n’a pas de temps en temps une petite pointe de nostalgie en repensant à cette belle époque ? Qui n’a jamais eu l’envie de relancer Dune II ou encore Chrono Trigger ? Dans la rédaction, cela nous arrive de temps à autres. Fort heureusement, certains studios s’attellent à nous proposer quelques titres qui sentent bon cette décennie déjà loin derrière nous. Avec Kingdom Two Crowns dont nous allons parler aujourd’hui, c’est d’une production qui sent bon cette belle époque qu’il va être question. Mais attention, ce sera sans jamais bouder l’héritage de ces dernières années pour autant !

Kingdom Two Crowns, le silence et la découverte avant tout

Kingdom Two Crowns

Pour commencer, sachez que Kingdom Two Crowns fait partie de ces jeux qui vous lancent dans le grand bain sans trop vous expliquer quoi que ce soit. Vous passez par le choix de votre personnage et directement après, vous vous retrouvez sur la carte, à jouer comme si votre vie en dépendait. Vous aurez très rapidement la responsabilité de votre campement et vous pourrez alors partir faire vos premières explorations à la recherche de ressources et des bras pour vous aider à ériger les fondations d’un village prospère et bien protégé.

Bien entendu, les choses ne s’arrêtent pas qu’à cela puisque vous devrez choisir entre transformer vos nouvelles recrues en soldats ou en bâtisseurs. Dans le premier cas, ils défendront vos bâtisses corps et âme, tandis que dans le second ils aideront à dresser de nouveaux bâtiments. D’ailleurs, ces bâtiments seront à construire sur les différents espaces entourant votre camp actuel. Cela vous permettra de vous étendre et d’agrandir petit à petit la parcelle de terre sur laquelle vous vous situez. Les premières bâtisses seront souvent des murs, afin de défendre les quelques habitants que vous avez déjà.

Kingdom Two Crowns fait partie de ces jeux qui vous lancent dans le grand bain sans trop vous expliquez quoi que ce soit. Vous passez par le choix de votre personnage et directement après, vous vous retrouvez sur la carte, à jouer comme si votre vie en dépendait.

Mais pourquoi construire des murs ? Tout simplement car, à la nuit tombée, des hordes de monstres se jetteront à l’assaut de votre havre de paix. Kidnapper vos travailleurs et détruire ce que vous avez mis si longtemps à construire, voilà leur but. C’est bien pour cela qu’il faudra rapidement chercher à vous protéger, ainsi que vos serviteurs, en dressant de belles et fortes défenses et en entraînant quelques archers à tuer tout ce qui peut bien approcher de non-humain.

En outre, le jeu ne s’arrête pas qu’à une succession de terribles nuits puisque vous aurez également le jour. Un cycle jour/nuit très bien pensé et où vos personnages auront moult occupations lorsque les créatures de l’obscurité seront parties se reposer. En effet, vos archers passeront le plus clair de leur temps à vous rapporter plus de piécettes en attaquant les animaux qui vivent dans les alentours. Les bâtisseurs eux pourront partir couper des arbres afin de nettoyer un peu plus les zones avoisinantes et ainsi permettre à vos archers d’aller explorer plus loin. A vous donc de toujours bien gérer l’aspect « grossir ses défenses » tout en gardant suffisamment d’argent sur le côté au cas où un pépin arriverait.

A mesure que vous avancerez dans le jeu, vous aurez également la possibilité d’utiliser votre argent pour améliorer vos personnages déjà présents, vos bâtisses ou encore pour débloquer des nouvelles professions et capacités. Il y a donc largement de quoi faire dans ce petit monde qui n’attend que vous pour s’étendre.

Une aventure originale qui a encore quelques petites choses à régler

Kingdom Two Crowns

Malgré tout, le jeu continuera de rester silencieux et il sera de votre ressort de trouver chaque chose par vous-même. Ainsi, certains bâtiments pouvant sembler inutiles finiront par vous offrir le meilleur des bonus possibles une fois que vous aurez découvert comment et quand vous en servir. C’est en quelque sorte ce qui rend le jeu si spécial et aussi si plaisant. Sans compter la multitude de nouveaux objets que vous pouvez découvrir pendant vos nombreuses explorations à l’aveugle.

Par contre, s’il faut bien être au clair sur une chose dans Kingdom Two Crowns, c’est que vous ne contrôlez qu’un et un seul personnage. Pas question de commencer à jouer les archers et à partir en forêt. Ces derniers seront totalement indépendants. Vous pourrez voyager, explorer et dire où construire tel bâtiment, quel arbre faire tomber ou encore tenter de trouver quelques grottes à visiter mais ça s’arrêtera là. Il s’agira donc ici de l’une des raisons qui feront que les vrais amateurs de gestion ou de stratégie pourraient tourner les talons. Surtout que du fait de votre totale nécessité de vous reposer sur les capacités de vos soldats, vos sorties durant la nuit seront presque inexistantes et vous devrez rester enfermé dans votre village. Pas de quoi vraiment vous donner envie. Malgré tout, cela reste assez plaisant de voir les ennemis se faire empaler par les flèches de vos soldats.

Il s’agit ici d’un jeu qui demande de prendre son temps et de ne pas vouloir brûler les étapes. C’est donc avec une envie de se relaxer et de voir le monde évoluer petit à petit qu’il faut se lancer dans une aventure comme celle-ci.

Pour briser cette forme de monotonie qui pourrait s’installer, le titre propose une expérience à deux joueurs, qui pourrait très bien suffire pour vous redonner l’envie d’explorer ces innombrables terres dépeuplées. Sans compter sur l’ambiance old-school instaurée par la direction artistique en 16-bit qui est véritable enchantement. Même les petits ajouts comme la pluie ou les orages sont parfaitement réalisés. La bande-son, très harmonisée avec ce qui se déroule sous vos yeux ou la présence d’une parcelle d’eau en bas de l’écran pour refléter vos actions sont des petits plus qui font que le jeu vaut vraiment la peine d’être joué. Et, puisqu’il n’existe pas de voix dans ce jeu, les quelques bruitages et autres effets sonores présents seront les bienvenus pour ponctuer une ambiance sonore déjà très enivrantes.

Le temps passera rapidement sur ce titre, sans même que vous ne vous en rendiez compte. Bien qu’il faille quelques petites améliorations, comme une interface utilisateur plus lisible, l’ensemble de la copie est suffisamment bon que pour dire que Kingdom Two Crowns est une belle réussite, peut-être est-il même meilleur que son prédécesseur : Kingdom. Et, il ne faut pas oublier de le dire, il s’agit ici d’un jeu qui demande de prendre son temps et de ne pas vouloir brûler les étapes. C’est donc avec une envie de se relaxer et de voir le monde évoluer petit à petit qu’il faut se lancer dans une aventure comme celle-ci.

Malgré une direction artistique qui ne plaira pas à tout le monde, Kingdom Two Crowns parvient à enchanter grâce à une bande-son très bien orchestrée et des mécaniques de jeu qui se laissent découvrir petit à petit. Pas question d’assommer le joueur avec pléthores de mécaniques complexes et qui n’apparaîtront que bien plus tard. Non, c’est au joueur de découvrir les choses par lui-même et ainsi de faire les choses comme il l’entend. Et c’est là LA force de ce titre : permettre au joueur de réaliser sa propre aventure seul (ou à deux) et d’apprendre, découvrir par ses propres moyens. Une expérience à vivre au moins une fois mais nous parions que vous ne saurez pas vous retenir d’y retourner par la suite!

L'avis de l'auteur

Lorsque certains joueurs ont pu dévorer les dernières nouveautés AAA, j'avais l'opportunité de jouer à l'un de ces plus petites productions qu'il faut absolument tester une fois dans sa vie. Kingdom Two Crowns aura été un vrai régal et je ne peux que le conseiller à tous.

Ludvig Auvens
a
Note du panda
8 10

Points positifs

  • Graphismes old-school bien réalisés
  • Bande-son fort plaisante
  • Intuitif dès le début du jeu
  • Un aspect gestion intéressant
  • Occupe de longues heures

Points négatifs

  • Peut devenir répétitif
  • Menus pas forcément bien pensés

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp