TEST. Demon’s Souls – Entrez dans le royaume dangereux de Boletaria

Voir la note

Sorti en 2009 au Japon et au USA avant d’arriver en Mars 2010 sur nos bonnes vieilles PS3 Européenne, Demon’s Souls était LE Action/RPG que les fans attendaient avec une grande impatience à l’époque. Avec un design des plus gothiques et avec une difficulté totalement ahurissante voire exigeante, Demon’s Souls est-il la perle rare que tout bon hardcore gamer doit posséder encore aujourd’hui ?

Si vous jouez à Demon’s Souls, ce n’est certainement pas pour son scénario. Le titre vous place dans le royaume fictif de Bolétaria, où le roi Allant XII, par soif de puissance, va libérer un brouillard épais sur le royaume. Et justement, ce brouillard menaçant va aussi libérer des démons aussi puissant qu’hideux. En tant que brave guerrier (c’est à dire vous même), vous aurez le devoir de tuer ces démons un par un, et ainsi ramener la paix au sein du royaume de Bolétaria.

demon's souls 2

Vous l’aurez compris, le scénario ne sera juste qu’un prétexte, en plus du fait que la plupart des cinématiques ne feront juste qu’introduire les boss que vous affronterez. En revanche, il faudra saluer les équipes de From Software pour tout ce travail en terme de level-design, tout simplement bien amené, fichtrement bien foutu, et surtout bourrés de pièges sadiques. De plus, l’aspect artistique est aussi réussi avec cette ambiance gothique totalement angoissante et sombre de Demon’s Souls, qui montre le ton et l’ambiance du titre d’emblée. On pourra juste d’ailleurs pester sur les quelques ambiances musicales parfois inexistantes dans certains niveaux, bien que les quelques musiques présentes sont de qualités et nous plonge d’entrée dans le monde très crade et cauchemardesque de Demon’s Souls.

On en parle des classes et de la personnalisation du personnage ?

demon's souls 3

L’une des choses dont on doit parler tout d’abord, ce sont les classes disponibles dans Demon’s Souls. Pour ainsi dire, le choix est assez large dans le sens où vous avez 10 classes disponibles. Vous pourrez donc choisir entre le Soldat, le Chevalier, le Chasseur, le Prêtre, le Magicien, le Rôdeur, le Barbare, le Voleur, le Chevalier du temple et le Noble. La chose intéressante dans Demon’s Souls, c’est que ces chaque classes auront des compétences pré acquises, avec un chemin plus au moins déjà tracé. Par exemple, si vous prenez un magicien, vous aurez déjà des compétences assez élevées en magie et intelligence, ce qui est logique. Du coup, vous prendrez forcément votre classe en fonction de votre façon de jouer, et d’ailleurs, le style de jeu est sensiblement différent en fonction de la classe choisie. Le seul truc que l’on pourra reprocher, c’est le fait que certaines classes ne sont pas forcément très utiles, comme le Chevalier du temple, ou encore le noble…

Concernant la personnalisation de votre personnage, c’est très léger. En effet, avant de vous lancer dans l’aventure, vous pouvez créer un personnage à votre goût, via un éditeur de personnage. Malheureusement, on est forcé de constater que ce dernier est plutôt très simpliste, et vous n’arriverez jamais à vous créer un personnage à votre propre image. Vous pouvez certes modifier le teint du personnage, son origines et tout le tralala, mais on est très loin d’un éditeur de personnage digne de ce nom, dommage…

Demon’s Souls, ça pique un peu…

TEST. Demon's Souls - Entrez dans le royaume dangereux de Boletaria 1

Oh oui, Demon’s Souls, ce n’est pas un jeu pour les gamers qui s’énervent assez vite. La difficulté du ce jeu est totalement abusée, dans le sens où la moindre erreur face à un adversaire, un boss ou un piège vous plonge dans le game over assuré. Et vu que ce n’est pas drôle, une fois mort, non seulement vous réapparaitrez sous forme d’âme (et donc vous aurez la moitié de votre vie) , mais en plus vous devrez recommencer le niveau du tout début. Et en sus, tous les ennemis seront réapparus, vous rendant la tâche de nouveau corsée. De plus, toutes les âmes que vous aurez ramassées (les âmes c’est la monnaie du jeu pour ceux qui ne le savaient pas encore), vous les aurez perdues, et pour les récupérer, il faudra retoucher votre tâche de sang à l’endroit où vous êtes mort pour les récupérer. En somme, Demon’s Souls utilise la progression par l’échec, rendant le jeu terriblement jouissif une fois que vous avez fini un monde entier, sur les 5 disponibles et découpés chacun en quatre niveaux.

Vous avez un nouveau message…

TEST. Demon's Souls - Entrez dans le royaume dangereux de Boletaria 2

Demon’s Souls ce n’est pas qu’une difficulté très élevée, c’est aussi une dimension online intéressante. Car le but de Demon’s Souls, c’est aussi de permettre aux joueurs de s’affronter en PvP, et aussi de s’entraider. En effet, dans les niveaux présents, vous aurez souvent des messages au sol laissés par les joueurs pour vous conseiller où vous prévenir d’un piège arrivant, mais également des tâches de sang, qui vous montreront via une petite aura rouge comment ledit joueur est mort. Il y a bien évidemment une chose sadique dans ce online, comme le fait de pouvoir envahir la partie d’un joueur pour lui chercher des noises ou bien carrément invoquer un joueur dans votre partie pour qu’il vous aide dans le jeu. Cette dimension online est encore une fois très originale et sympathique, d’autant plus que beaucoup de joueurs jouent encore dessus à l’heure actuelle.

L’inventaire dans un jeu de rôle, c’est important.

demon's souls 7

La chose que l’on pourrait sûrement appréhender dans un jeu de rôle / action sur consoles c’est bien l’inventaire. Et il faut avouer que pour le coup, From Software nous a réalisé un inventaire au final plutôt intuitif, même si on se perd un peu sur les divers raccourcis mis à disposition pour utiliser un objet, dégainer votre arme ou bouclier etc… Mais globalement à part ça, tout est cohérent, avec chaque objets rangés dans chaque catégories (les clés avec les clés, et les pierres pour la forge avec les pierres et ainsi de suite…). En résumé, la seule chose qu’on pourra reprocher, c’est le manque de clarté de l’inventaire, même si il a été très bien pensé pour les consoleux. Notez au passage que le système de poids est aussi de la partie dans Demon’s Souls, c’est à dire que plus vous porterez trop de choses, plus votre personnage sera lent.

Petite parenthèse avant de terminer ce test, sachez bien évidemment que lors de votre périple, vous serez amener à croiser une palanquées de PNJs, plus ou moins méchants, et ce sera à vous de les identifier au premier coup d’oeil. Aussi, vous rencontrerez évidemment des forgerons, des vendeurs, et également des prêtres et ou magiciens pour vous achetez respectivement vos miracles et sorts. D’ailleurs, il faut avouer que les PNJs manquent parfois de vivacité…

Au final, on aurait pu encore en dire des choses sur Demon’s Souls mais le résultat est là : c’est un action / RPG clairement à posséder de nos jours sur nos chères PS3. Avec un gameplay très tendu, mais surtout affreusement tactique dans certaines situations et des heures de jeux à ne plus savoir quoi en faire (à peu près une trentaine d’heure voire plus), le titre de From Software dégage au final très peu de défauts. Ah si, il serait peut être temps que From Software se mette à nous pondre un scénario digne de ce nom…

La note de l'auteur

Demon's Souls est incontestablement un pur bonheur - ou malheur étant donné sa difficulté tarabiscotée - à jouer. Bien avant qu'il sorte enfin en Europe je l'attendais comme un p'tit fou car son ambiance glauque m'avait diablement attirée, et il faut dire que je n'ai pas été déçu de la qualité du titre. Que ce soit son gameplay passablement dur voir même son aspect action/RPG totalement aux petits oignons, la bébé de From Software est un titre à faire absolument sur PS3. Car oui, le soft n'est sorti que sur PS3, et je vous le recommande fortement, histoire de souffrir face à des boss gigantesques dans le royaume de Boletaria !

Matheus
s
Note du panda
8.5 10

Demon's Souls

Points positifs

  • La difficulté aberrante mais assumée
  • Le système de forge pour forger nos épées
  • Le gameplay, entre du réalisme et de la tension permanente
  • La direction artistique gothique
  • La bande-son, un régal
  • L'inventaire bien pensé
  • Le mode online, ingénieux
  • IA assez agressive

Points négatifs

  • Quelques ralentissements...
  • Le gameplay un peu rigide
  • Quelques niveaux où la musique est inexistante
  • Scénario tenant sur un timbre poste

Ce test a été réalisé à partir d'une version commerciale

A propos de notre notation