Test Child of Light – De la poésie façon RPG

Voir la note
Petite perle d'Ubisoft Montreal, Child of Light est un jeu comme on en voit que trop rarement. Un jeu qui s'approche des Indies, développé par un studio de grande envergure, le jeu d'Ubisoft, vrai diamant graphique & sonore, va venir éveiller chacun de nos sens et notre part enfantin qui sommeille en chacun de nous. Et pourtant, ce jeu n'a pas été conçu pour les enfants. Entre son côté RPG bestial, et son histoire qui fera naître de la nostalgie chez les plus grands, Child of Light a décidemment tout pour plaire.

Nous l’avions dit, Child of Light n’a rien de semblable, et Ubisoft a mis le paquet. Une fois l’écran principal passé, nous sommes directement plongé dans un univers complètement à part. Ne cherchez pas de repère, vous n’en aurez pas. Rappelez-vous le monde de la poésie que vous aviez étudié à l’école, ou encore les histoires que l’on vous racontait pour vous endormir. Si vous avez encore ne serait-ce qu’une part enfantine en vous, vous sentirez la nostalgie vous envahir.

Tous les dialogues du jeu sont en rimes
Et peu importe à quel moment du jeu vous êtes
Dès qu’il y a de la narration ou qu’Aurora n’est pas muette
Dialogue, texte, c’est comme ça qu’on anime !

Enivré par une douce musique dès le lancement du jeu, le monde de Child of Light a quelque chose de fascinant, et même les dialogues vous emporterons dans un autre monde.

« Parce que l’art ne se limite pas à la poésie… »

child of light

Les développeurs de Child of Light, il faut bien l’avouer, ont mit le paquet pour faire un jeu tout bonnement magnifique. Les graphismes ont été entièrement dessinés à la main, en passant par les personnages et les décors. Le jeu nous fait voyager dans des lieux tous aussi jolies les uns que les autres, nous laissant voguer entre nos rêves et la réalité. Cette impression de dépaysement est d’autant plus forte de part sa bande son : C’est à la jeune artiste de Cœur de Pirates que l’on doit ces mélodies et celles-ci viennent insister sur l’aspect évasion du jeu.

Chef d’oeuvre musical et orchestral
Viens avec nous te faire hypnotiser
Dans ce vaste monde où tout est théâtral
Douce mélodie et monde magique, tu vas en redemander !

Et derrière l’aspect ?

child of light1

Child of Light est beau, il est poétique et agréable à écouter, mais qu’en est-il du gameplay ? Et de sa façon de jouer ? Derrière l’allure du conte de fée, Child of Light n’en ait pas moins un RPG, voir même un J-RPG. Vous incarnez Aurora, une jeune fille, dans un monde fantastique, mêlant magie et féerie. Vous allez vite faire connaissance de Igniculus, un compagnon que vous pourrez contrôler pour vous permettre d’avancer dans l’histoire. Comme dans tout RPG, les combats existent, et ils sont bien présents dans Child of Light. Avec un système proche du tour par tour, le système de combat est à la fois simple et stratégique, et une barre de temps, en bas de votre écran, indique votre passage à l’action. Votre compagnon pourra aussi venir éblouir vos ennemis, vous donnant un avantage certain en début de combat. Un système d’expérience vous permet aussi de vous améliorer au fil de votre avancée.

« Viens, rejoins donc le monde d’Aurora
Un monde où tout est beau et magnifique
Un monde où chaque rencontre est magique
Viens, laisse moi t’emmener dans cette endroit là

Derrière ce tableau pleins de couleurs
Au-delà de ces mélodies enivrantes
On y trouve une perle bouleversante
Qu’on aimerait y jouer pendant des heures ! »

Pour résumer ? Un jeu tout bonnement magnifique, mêlant beauté visuelle, auditive et des textes, avec derrière, un boulot sérieux au niveau du gameplay et des combats. Le tout, pour un prix plus que raisonnable (Une vingtaine d’euros, et encore !). On déplore malheureusement que le jeu soit un tant soit peu limité au niveau du level design et qu’il y ai des personnages secondaires… vraiment secondaire. Et bien sûr, la durée de vie, on aurait vraiment aimé passer bien plus de temps dessus !

La note de l'auteur

Composantes RPG old-school, direction artistique magnifique, aventure poétique, que demander de plus ?

Julien
s
Note du panda
8 10

Points positifs

  • Magnifique en tout point...
  • Bande-son, graphisme... tout !
  • Poétique
  • Les combats à la fois simples et stratégiques
  • Les rimes !
  • Un J-RPG comme on les aime
  • Les quêtes annexes
  • On en redemande !

Points négatifs

  • Level design enfantin
  • Un bestiaire inlassablement répétitif
  • Personnages secondaires oubliés

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp