Test Warcraft III : Reforged – Encore du travail ?!

  • PC
Voir la note

Sorti initialement en 2002 sous le nom de Warcraft III : Reigns of Chaos, Warcraft III : Reforged fait son arrivée aujourd’hui, se présentant comme un remaster pour le jeu original ainsi que son extension, The Frozen Throne. L’occasion donc de vous parler d’un des jeux de stratégie en temps réel les plus cultes du début des années 2000 qui a marqué son époque, mais aussi de voir si Blizzard a réussi à proposer un remaster de qualité.

Après une première annonce lors de la Blizzcon 2018, puis de nombreuses phases de beta, le jeu est enfin arrivé, nous laissant l’occasion de revivre la campagne, l’éditeur de niveau, mais aussi la possibilité de jouer bien entendu en ligne.

Conditions de test : A l’occasion de ce test, nous avons joué à Warcraft III : Reforged en rejouant à la fois à la campagne solo sur ses premiers chapitres, puis effectué des escarmouches sur des cartes de Blizzard et créées par la communauté. Pour finir, nous avons à la fois lancé quelques parties en multijoueurs, et fait un tour sur l’éditeur de niveau.

Warcraft III, un jeu culte

Test Warcraft III : Reforged - Encore du travail ?! 1

Warcraft III : Reforged possède, du fait du jeu original, à la fois un statut, une réputation, et des bases solides. Très clairement en terme de jeu de stratégie, on se retrouve face à un des cadors. Le principe est assez simple : vous choisissez une des quatre races disponibles, proposant un gameplay et une évolution assez unique. Chaque classe possède ses unités propres, et ses héros.

Chaque héros fonctionne comme une unité particulière, pouvant être équipée d’objet achetés ou trouvés sur des monstres et montant de niveau, proposant ainsi des compétences déblocables. On retrouve ainsi des possibilité de lancer des météores ou encore de soigner ses alliés. A vous de décider comment vous jouerez votre race, et quels héros seront compatibles avec votre stratégie.

Warcraft 3 est également un jeu de stratégie fonctionnant de façon intelligente sur uniquement deux ressources : l’or et le bois. Si les humains devront faire des allers-retours entre les mines d’or et le bastion, les elfes de la nuit avec leurs feu follets resteront agrippés aux ressources.  Et ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Les combats fonctionnent d’ailleurs par un système assez classique : des unités au corps-à-corps, des unités à distances, des unités aériennes. A vous de créer judicieusement vos petites armées dépendant de ce que vous souhaitez faire, et améliorer intelligemment les dégâts à distance ou bien le nombre de points de vie d’une autre unité.

Au final, c’est ce mélange entre STR et RPG qui a fait qu’à son époque, Warcraft III était et reste encore aujourd’hui un jeu aussi plaisant à jouer.

Pour mettre en avant son système de jeu, Blizzard avait mis en place deux grands modes de jeu : la campagne solo et le multijoueur. La campagne vous permet de vivre une histoire sur une quarantaine d’heures de jeu en 9 grands chapitres. Clairement, pour peu que vous soyez amateur un minimum ou envieux de découvrir l’univers de Warcraft, vous ne pouvez que tomber en amour de cette campagne. Dense, marquante, fun, poignante ; tout fonctionne.

Additionné à un mode multijoueur permettant de faire des escarmouches à la fois en solo, en lan et en ligne, sur des cartes créées par Blizzard ou par la communauté, le contenu était démultiplié. La communauté d’ailleurs, a été un des véritables piliers de la vie de Warcraft III. Entre des campagnes solos ou coopératives entièrement créées, des cartes originales et même l’invention du genre qu’est le MOBA. Clairement Warcraft III est un jeu qui a marqué l’histoire du jeu vidéo. Mais du coup que donne sa version remastérisée ?

Qu’on vous le dise toute de suite, la note présente à la fin de ce test reflète uniquement la qualité du remaster et non pas du jeu original. Warcraft 3 à lui seul vaut 9/10 très facilement. Maintenant, nous allons voir si cette note va se conserver ou chuter selon ce qui est proposé par Blizzard.

Entre respect et paresse, il n’y a qu’un pas

Test Warcraft III : Reforged - Encore du travail ?! 2

Parlons maintenant du remaster Warcraft III : Reforged, sujet du jour. Annoncé initialement à l’occasion de la Blizzcon de 2018, le jeu à entre deux, eu pas mal de modifications par rapport à la promesse originale. Entre les cinématiques des campagnes qui devaient être entièrement retravaillées et les premières images in-game, l’éditeur est au fil du temps revenu sur ces annonces plus le développement passait.

Aujourd’hui, lorsque l’on se retrouve jeu en main, le premier constat reste tout de même un peu admiratif. Le jeu a clairement gagné en finesse de textures, l’ensemble des modèles des personnages ont été retravaillés. Mais très rapidement c’est à peu près la seule chose qui a été changée vers le mieux. De nouveaux doublages sont également proposés, que l’on aimera ou non. A vous de vous faire votre propre idée, sachant qu’il y a la possibilité de retourner sur la version originale concernant les musiques.

Les menus sont toujours aussi clairs mais ne sont pas du tout optimisés. Tout comme le jeu en réalité. Avec 26 Go de contenu pour cette version (contre 1-2 Go pour le jeu original), le jeu manque au final énormément d’optimisation, et on se retrouve même face à avoir des baisses de framerate sur toutes les configurations.

Et si ce n’était que cela ! C’est toute une partie du contenu original, notamment au niveau des possibilités multijoueur qui sont absentes de cette version. Exit le ladder, les clans et les tournois ! Ici, vous n’aurez que la possibilité de jouer en multi de façon totalement aléatoire avec des gens, ou d’organiser vos parties via les parties personnalisées. En comparaison de la definitive edition d’Age of Empire II sortie il y a quelques mois, l’écart semble immense.

Et au final, ce qui ressort le plus de cette version, c’est que l’on voit que Blizzard n’a sorti cette version que pour capitaliser sur sa communauté. Au point de mettre en place une politique assez moche concernant le contenu créé par la communauté qui… leur appartiendra désormais. On les comprend, ils ont senti qu’ils se sont fait voler DoTA et par extensions DoTA 2 et League of Legends. Si on ajoute à cela le fait que Warcraft 3 « classique » n’est désormais plus disponible du côté de battle.net…

En ne prenant en compte ainsi que le remaster, il n’y a véritablement rien à sauver. Au vu d’ailleurs des réactions de la communauté, nous sommes tout comme les joueurs dans l’attente de mesures et de patchs en tout genre qui permettront aux joueurs de se sentir plus respecté avec un produit un peu plus fini et fidèle. Mais pour cela, on va devoir attendre.

Il est difficile de défendre Blizzard concernant le travail effectué sur Warcraft III : Reforged. Moins de contenu et de possibilités pour le joueur par rapport à la version originale, l’éditeur qui ne respecte pas sa communauté, et en plus de ça, fait en sorte que ce soit la seule version « officielle ». Très clairement, on se range du côté de la communauté en demandant une réponse de la part de Blizzard et des patchs pour corriger tout les soucis.

L'avis de l'auteur

Warcraft III : Reforged est l'exemple quasi parfait de ce qu'il ne faut pas faire lorsque l'on remasterise un jeu. Au moins, on a un nouveau cas d'école !

Antoinerp
e
Note du panda
4 10

Warcraft III Reforged

Points positifs

  • Plus joli
  • Possibilité de passer de la version classique à la version remaster
  • Une nouvelle VF...
  • Un jeu aux sensations et au contenu inégalé

Points négatifs

  • Les cinématiques d'époque pas retapées
  • Une bonne partie du contenu multi (ladder, clans, tournoi) absent de la version
  • Des soucis de performances assez lourds
  • Politique peu respectueuse de la communauté
  • On ne peut plus jouer à Warcraft III Classic
  • ... Que l'on aimera ou pas
Copy link