Test Unruly Heroes – Une alchimie à quatre qui fonctionne

Voir la note

Le plateformer Unruly Heroes est disponible depuis le 23 janvier 2019.

Les montpelliérains de Magic Design Studios ont sorti leur premier jeu, Unruly Heroes. Anciennement chez Ubisoft, les développeurs se sont librement inspirés d’un classique de la littérature chinoise : « La Pérégrination vers l’Ouest ». Oui, oui, même vous, français, vous en avez entendu parler ! Surtout si vous aviez l’habitude de regarder les aventures de Son Goku ! Lui-même est inspiré de ce récit. Ces versions sont librement inspirées du classique chinois, ce ne sont pas des retranscriptions exactes. Sortie annoncée le 23 janvier dernier à travers le Nintendo Indies Highlights, le jeu est disponible sur PC, Xbox One et Switch. Une sortie sur PS4 est prévue également, mais plus tardivement. Unruly Heroes remplit-il toutes les cases ?

Des graphismes et des musiques agréables

Unruly Heroes

Unruly Heroes se classe dans le genre de jeu plateformer, un peu comme un Trine ou un Rayman Legends. La comparaison s’arrête là. Dès l’écran d’accueil du jeu, le style s’affiche, et on peut dire qu’il est magnifique. Ce sont clairement des claques que l’on se prend. La direction artistique a su y faire, et le jeu est beau du début à la fin. Mention spéciale pour le design des boss, présents à chaque fin de niveau, qui sont vraiment bien réalisés. Les effets de lumière, de brume, rajoutent à l’expérience de jeu une plus-value. Par ailleurs, chaque niveau comprend un parchemin à dénicher, qui vous permettra d’obtenir une illustration exclusive que vous retrouverez dans la partie Extra. Chaque illustration rajoute encore de la beauté dans ce jeu déjà bien fourni.

Malgré la beauté des graphismes, le risque de se lasser reste présent. En effet, même si l’environnement diffère à chaque niveau, l’ambiance reste relativement identique. Mais c’était sans compter sur un level-design aux petits oignons, qui nous permet d’oublier un temps ce design un peu linéaire. Les pièges qui se dresseront tout au long de votre parcours sont assez variés pour ne pas lasser. Et Unruly Heroes vous surprend parfois, comme un niveau où vous allez prendre possession d’un loup, ennemi assez présent dans le début du jeu. Sans dévoiler totalement le gameplay de ce niveau, il est plutôt original et saura vous surprendre. En tout, ce sera 29 niveaux qui seront jouables, dans 4 mondes différents. De quoi jouer pendant quelques heures.

Concernant la bande-son du jeu, elle nous met également dans l’ambiance. Des musiques dignes d’un univers onirique, avec différents instruments à cordes. Par ailleurs, les écrans de chargement sont également dotés d’un fond sonore plutôt original. Ils mettent en scène 4 personnages, possédant 4 instruments différents chacun, et vous permettent de composer une petite musique en attendant de jouer, chaque instrument correspondant à une touche différente de votre manette.

Quatre héros pour le prix d’un

Unruly Heroes

Comme dans le récit qui a inspiré le jeu, Unruly Heroes met en scène 4 héros, totalement différents les uns des autres mais indissociables : Sun Wukong l’homme-singe, le moine Sanzang, le cochon Kihong et Sandmonk le colosse. Chaque personnage a ses caractéristiques propres, et tous seront nécessaires pour parvenir à arriver à la fin du niveau. Sun Wukong et Sandmonk possèdent par exemple un double saut, qui sera nécessaire pour atteindre certaines plateformes. Quant à Sanzang et Kihong, ils ne possèdent pas cette capacité, mais peuvent planer. La combinaison des deux vous permettra d’arriver à certains endroits. Cette synergie entre les personnages est plutôt bien réalisée, et vous demandera un peu de réflexion.

Tout au long de votre exploration, vous croiserez des statuettes représentant un héros en particulier. Ces effigies vont permettre au héros en question d’utiliser sa capacité unique. Par exemple, l’homme-singe agrandira son bâton de façon à créer un pont et rejoindre une plateforme, ou bien le cochon pourra se gonfler totalement et flotter dans les airs. En bref, Unruly Heroes repose sur une alternance plutôt classique entre résolution d’énigmes et phases de combats. Les combats sont assez dynamiques, et malgré un manque de précision parfois (sur les sauts notamment), ils restent assez fun. Différents types d’attaques sont disponibles : combo rapide, combo plus lent mais plus fort ainsi qu’une attaque ultime unique à chaque héros. Mais attention, si votre héros meurt alors que sa barre d’ultime est pleine, elle se réinitialise.

En parlant de la mort des personnages, elle ne sera pas vraiment handicapante pendant votre expérience de jeu. En effet, il suffira de quelques secondes pour qu’une petite bulle apparaisse à l’effigie du personnage mort, et il suffira de taper dedans pour le faire revenir à la vie. Mais par contre, petite difficulté malgré tout, il reviendra avec une barre de vie au minimum. Et pendant un combat contre un boss, cela peut devenir assez compliqué, mais loin d’être vraiment handicapant. La difficulté du titre reste donc toute relative.

Rejouabilité et mode multijoueur

Unruly heroes

La rejouabilité sur Unruly Heroes est possible et rajoute un peu de durée de vie. Pour chacun des niveaux, vous devrez retrouver 100 pièces (qui vous permettront de vous acheter des tenues pour vos héros) ainsi qu’un parchemin. Disséminés un peu partout dans le niveau, il faudra refaire les niveaux plusieurs fois avant d’arriver à trouver tous ces objets. Il existe également un objectif de temps pour chaque niveau, avec une médaille à la fin qui vous permettra de vous situer. Bien que classique, ces objectifs à remplir rajouteront un peu de challenge.

Pour finir, petite précision sur le multijoueur présent sur ce jeu. Jouable en local ou en ligne, il s’agit simplement d’un brawler où vous pourrez jouer un des 4 héros, qui pourra se transformer à volonté en une créature. Il n’est franchement pas transcendant, et reste peu original comparé à l’aventure solo. Mais il a le mérite d’y être.

Unruly Heroes, en plus d’être un hommage à la littérature chinoise, remplit presque toutes les cases. Les graphismes, le décor, l’ambiance, tout ça fait de ce jeu une petite pépite qui mérite d’avoir sa place dans sa bibliothèque de jeu. Avec une durée de vie plutôt conséquente, voire énorme si l’on décide de remplir les objectifs à 100 %, le petit jeu indépendant des montpelliérains de Magic Design fait l’affaire.

La note de l'auteur

Ayant adoré Raymand Legends, j'attendais de retrouver dans ce jeu un peu le plaisir que j'avais eu à l'époque. J'ai été totalement happé par l'ambiance dès le début, même l'écran d'accueil est magnifique. J'ai quand même eu du mal à y jouer sur la durée, au bout de 2 ou 3 niveaux, je me lassais vraiment et j'avais besoin de jouer à autre chose. Un peu lassant parfois, il n'en est pas moins un jeu bien réalisé, et de qualité.

Baylou
b
Note du panda
7 10

Points positifs

  • Des graphismes sompteux
  • Un level-design varié
  • Une ambiance musicale agréable
  • Une synergie entre les héros bien trouvée
  • Une bonne durée de vie

Points négatifs

  • Un peu lassant quelques fois
  • Un multijoueur un peu gadget

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation