Test Sword Art Online: Hollow Realization – Un retour aux origines de SAO

Voir la note
Après un Lost Song faisant honneur à la franchise, la licence Sword Art Online revient dans une nouvelle adaptation vidéoludique portant le nom de Sword Art Online: Hollow Realization sur PlayStation 4 et PS Vita. Sorti le 25 Novembre, ce nouveau jeu est une histoire originale qui nous emmènera découvrir les origines de Sword Art Online ! Alors, le jeu est-il à la hauteur de Lost Song ?

Sword Art Online : Lost Song a débarqué dans nos contrées européennes en novembre 2015 et nous proposait de découvrir une toute nouvelle extension baptisée Svart ALfheim dans l’univers de Sword Art Online. Cette dernière nous permettait de découvrir des mécaniques de gameplay intéressantes comme le fait de pouvoir voler ! Aujourd’hui et depuis le 8 Novembre 2016, Sword Art Online: Hollow Realization est disponible en France sur les supports PlayStation 4 et PS Vita et compte à nouveau nous transporter dans l’univers SAO ! Une oeuvre japonaise sans précédent dont le succès semble inarrêtable… Mais avant cela, petite parenthèse pour situer un peu mieux l’univers mais aussi, le moment auquel se déroule les nouvelles aventures vidéoludiques de Kirito et ses amis.

Attention avant de continuer, des spoils seront présents tout au long du test sur la licence Sword Art Online et plus précisément, sur l’arc Aincrad. Nous y sommes contraints afin de bien situer l’histoire de ce nouveau volet.

NOTE : Pour ceux ne connaissant pas l’histoire de base, voici un bref résumé : Un jeune garçon répondant au nom de Kirito commence le MMO de réalité virtuelle Sword Art Online. L’ennui est qu’il se retrouve piégé dans le jeu avec ses amis et l’unique moyen de revenir dans le monde réel est de terminer ce dernier. Autre précision et pas des moindres, les joueurs mourant dans le jeu décèdent également dans la vraie vie. L’histoire de Sword Art Online : Hollow Realization se déroule bien après et se base sur les serveurs d’origine de ce jeu de la mort… De ce fait le monde s’appelle Ainground alias Sword Art Origin. 

Un mauvais souvenir

Sword Art Online Hollow Realization test 17

Sword Art Online: Hollow Realization est une nouvelle histoire originale qui suit les aventures de Kirito ainsi que tous les personnages les plus connus de la licence. La trame scénaristique est inventée de toute pièce et elle est proposée par le très célèbre Reki Kawahara qui n’est autre que l’homme qui a inventé et écrit toute l’intrigue de cette saga désormais culte. Effectivement, entre Anime, manga, jeux vidéo et Light Novel, l’univers SAO est une véritable licence qui fait vibrer le cœur des fans à la moindre annonce de nouveaux projets…

L’épisode Hollow Realization ne fait pas exception à la règle d’autant plus que ce nouvel arc va être partagé entre peur et joie entre les protagonistes puisqu’il se déroule dans le monde de Sword Art Online Aincrad, soit, le tout premier VRMMO que Kirito, Asuna et tous les autres ont pu tester… Il y avait un hic dans ce monde puisque le créateur du jeu avait piégé les casques de réalité virtuelle de tous les joueurs… Résultat, si un joueur meurt dans le jeu, une décharge électrique est envoyée directement au casque de VR du joueur dans la vraie vie et vous connaissez la suite, il décède instantanément pour de vrai.

Ainsi, c’est le professeur Nanairo Arshavin alias Seven de l’épisode Lost Song qui a demandé à Kirito, Asuna, Leafa, Strea, Sinon, Yuuki ainsi que tous les autres de participer à la bêta du nouveau monde VRMMO Sword Art Origin, construit à partir de toutes les données du premier monde de Sword Art Online afin de créer le monde d’Ainground. Côté fan service, rassurez-vous, tous vos personnages favoris seront une nouvelle fois de la partie ce qui ne peut que nous faire bien plaisir.

Néanmoins, il y aura bien évidemment un lot de nouveaux personnages dont la mystérieuse Premiere, une NPC (personnage non jouable dans les MMO) toute mignonne qui semble subir un dysfonctionnement. Effectivement, Kirito va effectuer une quête pour elle et va se rendre rapidement compte que la récompense est ridicule et qu’en plus de cela, il a en face de lui un NPC d’un nouveau joueur qui va attiser sa curiosité et surtout, pour qui il va apporter beaucoup d’importance.

Sword Art Online: Hollow Realization, une histoire originale qualitative venant tout droit de l’esprit de Reki Kawahara

C’est ainsi que notre joyeuse bande de joueurs de MMO de réalité virtuelle va se retrouver à courir après la mystérieuse présence de Premiere et va ainsi essayer de découvrir son utilité dans ce nouveau monde revisité des origines de SAO. Qu’on se le dise tout de suite, cette aventure se déroule après les événements de l’extension Svart ALfheim, ce qui explique également pourquoi des personnages de Lost Song sont présents. D’ailleurs, sachez aussi que si vous ne connaissez pas l’anime ou que vous n’avez pas joué aux précédentes œuvres vidéoludiques, les personnages auront l’occasion de vous raconter brièvement les événements qui se sont déroulés et les liens qu’ils ont créés. Néanmoins, on ne conseillera jamais assez de jouer aux épisodes précédents tant cette licence est qualitative. Bon, si vous êtes du genre à ne pas vouloir retourner dans le passé à contrario d’un Okabe Rinto El Psy Kongroo (rires, désolé pour cette parenthèse suivant la sortie de Steins;Gate 0), alors et dans ce cas-là, vous pouvez jouer directement à Sword Art Online: Hollow Realization et très franchement, vous ne serez pas perdus et comprendrez très vite les différentes relations entre les personnages.

En plus de cela, sachez que Sword Art Online: Hollow Realization est entièrement traduit en français et qu’il dispose des voix japonaises… Que demander de plus, je vous le demande ? Un sans faute donc à ce niveau. Il faut aussi que l’on rajoute que la qualité d’écriture est toujours aussi qualitative et que l’histoire se laisse suivre avec son lot de rebondissements. On appréciera en tout cas une fois de plus la facilité des développeurs pour nous pondre une action J-RPG possédant tous les éléments d’un MMO en ligne mais… hors-ligne ! Le tout, avec une excellente histoire, des personnages attachants et charismatiques (forcément, c’est SAO) et avec en prime, beaucoup d’humour et de fan service qui ravira tous les fans d’animations japonaises.

Retour les pieds sur terre

Sword Art Online Hollow Realization test 15

L’année dernière, Sword Art Online : Lost Song nous faisait découvrir l’extension Svart ALfheim qui nous révélait le monde de SAO d’une toute nouvelle manière ! Effectivement, les mécaniques de gameplay se voyaient changées et elles proposaient désormais au joueur d’explorer le monde en volant ! Effectivement, les joueurs se voyaient pousser des ailes et se retrouvaient à pouvoir s’envoler à tout moment pour visiter, par exemple, des îles situées au dessus des cieux.

Outre le fait de se retrouver à pouvoir se déplacer essentiellement sur la terre, on note une forte progression graphique ! Effectivement, Sword Art Online: Hollow Realization propose des graphismes bien plus jolis et surtout, des décors qui ne sont plus du tout vides en comparaison à ce que l’on pouvait reprocher à Lost Song. Néanmoins, ce choix impacte dans le sens où les donjons deviennent beaucoup plus couloir et que l’on a moins droit aux larges étendues vides de Lost Song. Comme on l’expliquait dans le dossier graphisme (article), la beauté a un prix ! De plus, la ville où l’on démarre l’aventure est de toute beauté et elle est découpée en plusieurs zones ! La vie y est agréable et la tonne de PNJ la rend très animée, un bon point donc ! De plus, avec les nombreuses scènes entre personnages à découvrir, nous y passerons beaucoup de temps.

Petit bémol tout de même, si une carte du monde est disponible lors de l’exploration des vastes étendues de Sword Art Origin, on notera l’absence d’une mini-carte pour se repérer en ville, pour savoir où sont les personnages clés, les armuriers, les vendeurs, l’auberge et on en passe. Certes, il y a un moment où l’on mémorisera la ville complètement mais je trouve franchement dommage que cette feature ne soit pas présente car l’on perdra parfois du temps à chercher… inutilement.

Cela étant dit, l’Action J-RPG nous fera vite oublier les problèmes de caméra que nous rencontrions pendant les batailles aériennes dans Lost Song ! Certes, il y en aura toujours un peu lorsque votre personnage se cachera derrière un arbre, un rocher ou qu’un monstre un peu trop gros vous le fera perdre de vue. Néanmoins, on passe aisément sur cela car finalement, cela n’entache vraiment pas le plaisir de jeu. D’ailleurs et à ce niveau, les combats ont quelque peu changé mais ils gardent un côté dynamique, avec de jolis effets et des possibilités qui restent fort sympathiques et qui mettent toujours autant l’accent sur le genre MMO RPG.

Ainsi, le bouton carré servira à attaquer normalement tandis que les touches rond et triangle interviendront afin que vous puissiez lâcher des skills et consommer vos PE et enfin, la croix vous permet de sauter. Rassurez-vous, absolument tout est configurable ce qui vous laisse entièrement maître en terme de configuration de vos boutons. A noter également que les boutons rond et triangle accompagnés d’un coup de joystick en arc de cercle ou bien alors, d’un mouvement rapide du joystick une ou deux fois vers la droite permet d’utiliser d’autres skills que vous avez configurés. Cela est plutôt pratique et vous offre une liberté totale de configuration.

Grosse nouveauté qui met l’accent sur le jeu en équipe avec vos cooéquipiers, les ordres ! Parmi eux, la combinaison L1 et triangle est le coup le plus puissant à utiliser ! En effet, cela permet à tous les personnages de votre équipe de lâcher une équipe sur votre ennemi. Cela est d’ailleurs particulièrement efficace lorsque vous l’effectuez au moment où vous faites vaciller ou encore étourdissez vos ennemis. A noter que les alliés sont vulnérables lors de l’utilisation de cette attaque en coopération et que du coup, il faudra esquiver ou encaisser les coups pour eux. Pour esquiver d’ailleurs, c’est très simple, il suffit de maintenir R1 et le joystick dans une direction ! A noter que cela consomme vos points PE, des points forts utiles qui servent également à utiliser des compétences et techniques.

D’ailleurs, donner des ordres est une fonction extrêmement utile car vous pouvez ordonner facilement à vos alliés de se soigner, d’attaquer la cible devant vous ou encore, si un ennemi est très puissant, leur demander de faire attention… Ces ordres-là se donnent en maintenant L1 et en appuyant sur l’une des touches du pad directionnel. De l’autre côté, vous avez la gâchette L1 combinée avec rond, triangle, carré ou croix qui vous fera par exemple utiliser le coup le plus puissant que nous évoquions plus haut mais cela permet aussi de féliciter un allié selon l’aptitude qu’il utilise ! Effectivement, les féliciter les améliore puisqu’on le rappelle, Kirito est le seul personnage que vous pourrez contrôler mais l’on reviendra sur ce choix plus tard.

Sword Art Online: Hollow Realization, un gameplay simple mais diablement efficace

Enfin, vous pourrez aussi utiliser des ordres pour demander un switch ce qui permet d’échanger sa place avec un allié ce qui surprendra l’ennemi et qui le mettra dans une mauvaise situation. Entendez par là qu’il pourra, par exemple, vaciller plus facilement et ainsi, être plus vulnérable. Pour finir sur l’aspect gameplay de vos combinaisons de touches avec L1, sachez que, comme on le disait, l’ensemble des touches est configurable.

Effectivement vous pouvez aussi bien équiper essentiellement de techniques passives que des coups spéciaux, des objets comme des potions de soin ou encore, des capacités pour vous défendre. D’ailleurs, si vous êtes en manque de touches, vous pouvez toujours utiliser celles que vous n’avez pas pu équiper avec un coup de pression sur le pad tactile pour ouvrir un menu déroulant… C’est certes, moins pratique, mais on est bien content d’avoir cette possibilité tout de même !

Autrement, plusieurs branches d’armes sont disponibles, elles vous font gagner indépendamment de votre niveau de l’expérience et des points de compétence lorsque vous utilisez un type d’arme. Parmi ces dernières, on trouves les genres suivants : épée une ou deux mains, rapière, cimeterre, dague, gourdin, katana, hache et lance. Chacune des ces branches d’armes possède son propre arbre de compétences et cela vous permettra de construire votre propre style de jeu. Effectivement, tous les arbres se rejoignent plus ou moins et vous pourrez vous équiper de certaines compétences liées à un certain type d’arme avec justement, un autre type. Idéal pour se faire un build de tank, healer ou encore, de héros jouant la furtivité et l’agilité. En somme, il faut que la compétence n’en soit pas une, donnant lieu à une attaque pour que cela fonctionne ce qui est plutôt logique.

Outre les jauges de PV ou de consommation pour l’utilisation de compétences et techniques, ce Sword Art Online: Hollow Realization propose un taux de combo indiqué par un pourcentage ! Plus vous frappez l’ennemi et l’enchaînez, plus ce ratio ira vers le haut. Pour être plus précis, le ratio de combo est en fait un multiplicateur de dégât et forcément, ce dernier augmente très rapidement si l’ennemi est en vacillement ou que vous touchez son point faible. A ce sujet, il faut noter qu’il n’y a pas de fonction de ciblage ce qui n’est franchement pas un mal et qui rend la gestion de la caméra plus aisée. Vous remarquerez aussi que parfois, des ennemis auront des jauges de vie situées à plusieurs endroits. Par exemple, un lézard pourra avoir la partie principale de son corps et sa queue. Comme vous vous en doutez, réduire les points de vie de sa queue aura pour effet de rendre vos coups bien plus efficaces sur la jauge principale de son corps ! A vous de bien étudier vos ennemis.

Le gameplay de ce Sword Art Online: Hollow Realization est donc dynamique, simple et à la fois technique et tout bonnement efficace. On prendra des heures de plaisir à s’essayer aux différentes possibilités et c’est clairement un excellent système que les développeurs ont mis en place et ce, au prix de la possibilité de jouer tous nos héros préférés… On vous explique !

Kirito seul et unique personnage jouable… Un blasphème ?

Sword Art Online Hollow Realization test 1

Sword Art Online: Hollow Realization est un jeu qui met en avant un seul et unique héros jouable et il s’agit de Kirito. Ainsi, notre première analyse va porter sur la personnalisation du personnage avant de commencer une partie. Alors oui, il y a pas mal de possibilités et de customisation possibles et ce, que vous optiez pour un personnage masculin ou féminin. Seulement, il y a un hic qui touchera les plus passionnés de l’univers SAO d’entre-vous.

En effet, pour les cinématiques ou les phases de dialogue, c’est Kirito qui sera présent à l’image et c’est là qu’opter pour une création de personnage originale effectuée par vos soins devient étrange. En effet, l’épisode Lost Song utilisait le système intelligent de proposer Kirito en personnage principal et un système de création de personnage à côté… Là c’est directement notre épéiste noir, c’est la cohérence qui prend un coup. Imaginez un peu : cinématique de dialogues avec Kirito et enchaînement sur une héroïne qui parlera avec la voix originale de Kirito devant un monstre… Je vous assure que cela est bizarre (rires). Pour justifier ce point-là, on peut comprendre que les développeurs n’allaient pas doubler tous les dialogues avec les différentes voix proposées pour votre création de personnage, cela va de soit. Mais une chose est sûre, dès que le jeu m’a donné la possibilité d’accéder à l’éditeur de mon héros, j’ai recréé et renommé mon héros Kirito afin que cela coïncide parfaitement à l’histoire que veut nous faire vivre ce SAO. Bon, dans tous les cas, vous pouvez toujours créer un personnage original lorsque vous avez terminé le jeu…

Autre point, si Lost Song proposait aux joueurs d’incarner et de contrôler tous les héros jouables, Sword Art Online: Hollow Realization vous limitera à Kirito et c’est un mal pour un bien à notre sens. En effet, il est impossible de switcher de héros ou de changer le personnage contrôlé à l’écran et ce choix a été fait pour mettre justement l’histoire de SAO en avant ! De même que nous n’avions pas dit mais pour la première fois, vous débutez l’aventure au niveau un ! Logique en soit puisqu’il s’agit d’un nouveau jeu et non d’une extension quelconque.

Cela étant dit, qui dit Kirito seulement jouable dit customisation, équipements, skills, compétences et tout ce qui va avec uniquement personnalisable pour ce dernier ! Et bien oui, vous n’avez pas le contrôle des autres personnages et il vous est impossible de changer quoi que ce soit sur ces derniers ! Choix incompréhensible ? Pas vraiment… Je vous l’avoue, quand les développeurs avaient déclaré que l’on aurait déjà bien à faire avec seulement Kirito à gérer, j’avais été choqué et je me suis dis mais qu’est-ce qu’ils racontent ?

Finalement, manette en main, je comprends qu’étant donné l’aventure proposée, les possibilités, le loot digne des plus grands MMO avec des degrés de rareté et surtout, de l’équipement qui permet instantanément de changer d’apparence, le forgeage d’arme et les transformations de l’équipement… WOW, on arrive aisément à suivre le rythme mais s’il y avait d’autres personnages à gérer de la même manière… Très honnêtement, cela serait bien TOO MUCH ! D’ailleurs au sujet de la forge, les forgerons auront des spécialités et parfois, une transformation ou une amélioration d’équipement pourra tout simplement échouer, ce qui gaspillera les matériaux que vous aviez durement ramassé.

Enfin, sachez que le terme too much utilisé précédemment n’est en rien exagéré puisque ce Sword Art Online: Hollow Realization propose une quête digne de celle des Suikoden avec les 108 étoiles de la destinée… Allez, on vous explique.

Ce ne sont pas les 108 héros de la destinée mais les 3500000

Sword Art Online Hollow Realization test 16

Sword Art Online: Hollow Realization tient à faire ressortir les codes du MMO RPG et qui dit MMO RPG, dit coopération avec d’autres joueurs. Pour cette expérience revisitée en un jeu solo, les développeurs vous proposent de créer des relations avec les personnages connus afin de pouvoir ensuite les inviter à rejoindre vos rangs et à combattre à vos côtés mais ce n’est pas tout… Vous remarquerez dans la ville de départ de nombreux personnages avec un niveau au dessus de leur tête et il faudra créer des relations avec eux.

Pour ce faire, vous pouvez accepter les quêtes secondaires qui se résument à chasser du monstre, collecter des objets ou tout ce genre de quêtes classiques aux MMO et une fois qu’elles sont terminées, vous recevrez peut-être un message de remerciement de celui qui a déposé cette requête et qui fait partie des personnages que vous pouvez recruter. Autre technique, parler à tous les protagonistes que vous rencontrez en ville pour développer votre relation avec eux… Les discussions sont loin d’être entraînantes mais cela permet de créer les fameuses relations souhaitées… De plus, les développeurs ont fait en sorte que chaque personnage ait ses propres traits de personnalité et rien que ça, c’est franchement énorme ! C’est d’ailleurs ici que le plus gros défaut de l’absence de mini-carte en ville se fait sentir… Si on ne demandait pas que l’on nous signale absolument tous les personnages dessus, on aurait au moins aimé que l’on nous indique l’endroit de ceux qui veulent nous parler afin d’être recruté avec notre équipe ou encore, que l’on nous montre où sont les scènes fan service disponibles aux côtés de tous les personnages les plus connus… Non non, ici, on cherche, on tourne en rond et on cherche encore.

Les relations peuvent donc être développées jusqu’à un certain degrés plus… intime. Ainsi, vous pouvez proposer aux personnages avec lesquels vous vous entendez bien de rejoindre votre groupe en ville et de la parcourir avec vous. Devant certains endroits, vous pourrez discuter avec eux pour tenter de remporter des points de relation. Ces derniers et toujours selon leur personnalité vous poseront des questions et vous devrez répondre par oui ou par non afin de faire battre le cœur toujours plus vite. En vous rapprochant d’eux au fur et à mesure de la discussion, des possibilités comme sourire, enlacer ou tenir par la main interviendront ! Pour activer cela, il faudra appuyer sur carré et faire en sorte que le cœur soit le plus rouge possible afin de ne pas vous prendre un vilain râteau.

Une fois un certain seuil de relation atteint, il est possible d’inviter les personnages dans votre chambre – pas de pensées mal placées s’il vous plaît – et de la développer encore plus ! Mais on vous laissera découvrir cela et on ne rentrera pas dans les… détails !

Sword Art Online: Hollow Realization, un MMO RPG hors-ligne aussi addictif qu’un MMO  RPG… en ligne

Sword Art Online: Hollow Realization propose donc une durée de vie astronomique rien que si vous voulez parvenir à réussir la quête des relations mais au-delà de ça, il propose surtout de nombreuses zones à explorer regorgeant de monstres à éliminer et surtout, de coffres à découvrir. Les coffres sont de plusieurs couleurs et il y en a de plusieurs types. Les coffres classiques restent ouverts même lorsque vous revenez dans une zone tandis que les bleus et les rouges scellés renfermeront toujours du butin. Ces derniers peuvent être ouverts si vous parvenez à bout de certains monstres mais qu’on se le dise, vous serez bel et bien obligé de revenir à un autre moment car même dans la première zone que vous explorez, vous remarquerez vite les monstres de niveau 95 et avec votre pauvre petit niveau un, la bataille est perdue d’avance.

Bref, tout cela pour partir en quête d’équipements toujours plus puissants qui changent votre apparence et qui rendent l’aventure et l’envie d’évoluer clairement addictive… Ainsi, les monstres de hauts niveaux seront nombreux et donneront toujours une raison d’explorer de nouveau les différentes zones du jeu pour en récupérer les compétences. Le loot est au hasard et les objets peuvent être plus ou moins rares et légendaires suivant leur couleur et le nombre d’étoiles qu’ils possèdent. De plus, si la forge permet de les transformer pour obtenir des compétences spéciales, il faut savoir que l’équipement looté pourra, en plus de proposer une bonne augmentation de statistiques, vous proposer des compétences passives uniques comme une augmentation du pourcentage de la vitesse de déplacement ! Plutôt pratique dans les grandes zones.

D’ailleurs, en parlant d’exploration, on a parfois eu l’impression de jouer à Xenoblade Chronicles X en jouant à ce Sword Art Online: Hollow Realization. En effet, même si les zones font clairement couloir, il faut avouer que les environnements nous y ont fortement fait penser. De plus, avec les nombreux monstres vivant paisiblement dans les différentes zones, on avouera que croiser des créatures dangereuses et gigantesques était assez plaisant et qu’une fois de plus, cela nous rappelait un peu le légendaire jeu Wii U.

On ajoute à cela une excellente bande-musicale avec les doublages japonais et la possibilité de jouer en multijoueur en ligne avec vos amis et il est clair que vos aventures dans le monde Sword Art Origin vont vous occuper un moment ! Malheureusement, dans le temps passé sur le jeu, il n’y a pas que de bonnes choses et parmi les points négatifs, on notera des temps de chargement vraiment longs… En effet, passer d’un quartier à l’autre en ville prend une éternité et le passage d’une zone à l’autre en donjon ne rattrape pas la chose… On arrivera tout de même à lui pardonner ce défaut étant donné la qualité générale du jeu qui nous rappelle encore une fois à quel point la licence s’améliore au fil des adaptations vidéoludiques.

Petit aparté, on notera aussi un crash CE-34878-0 sur PS4 au moment d’attaquer un très gros monstre niveau 95… A noter que cela est arrivé au bout d’une vingtaine de minutes d’exploration d’une zone et que de ce fait, toute l’expérience gagnée avant le commencement de la zone a été perdue… N’hésitez pas à nous transmettre si vous êtes victimes de crash de ce genre et de ce numéro d’erreur !

Sword Art Online: Hollow Realization est un petit bijou qui nous permet de découvrir le monde des origines de Sword Art Online dans un scénario pensé intégralement par l’auteur lui-même à savoir Reki Kawahara. Le gameplay s’en voit sublimé et en ayant les pieds sur terre, la caméra s’avère beaucoup plus facile à contrôler et ces défauts sont bien moins présents que Lost Song. De plus, la maniabilité et ses possibilités sont simples et efficaces mais aussi très techniques. On ajoute à cela des graphismes plus travaillés pour des décors bien moins vides que la précédente édition et un fan service assumé avec de nombreux visages familiers même si, comme on le précisait, seul Kirito est véritablement jouable.

Un choix qui ne fera peut-être pas plaisir aux joueurs qui aiment jouer Leafa ou encore, la belle et sexy Strea mais qui est parfaitement justifié tant il y a à faire dans ce jeu ! Et justement, le jeu paye de son contenu et son amélioration graphique par des temps de chargement assez longuets qui nous feront perdre du temps dans cette quête de loot infinie qui saura vous occuper de très nombreuses heures et ce, que ce soit en ligne ou hors-ligne. Malgré quelques défauts dont celui de l’absence de mini-carte en ville, Sword Art Online: Hollow Realization est donc une excellente itération que tout bon fan de l’univers de SAO sera heureux de parcourir et d’ailleurs, tout joueur pourra facilement s’imprégner de l’univers d’autant plus que les flash-backs, références et autres éléments aux anciens épisodes ou l’anime feront fureurs afin que tout joueur ne soit pas perdu !

La note de l'auteur

Sword Art Online: Hollow Realization parvient donc aisément à convaincre et même si l'on perd la possibilité de jouer tous les personnages disponibles comme le proposait Lost Song, cela serait tout simplement ingérable. Au contraire, ici, tout est habilement fait et franchement, j'adhère presque beaucoup plus à ce système. En plus et pour être honnête, avec les batailles dans les airs en moins, la caméra est bien plus gérable. Après, si techniquement, ce n'est pas le plus beau jeu de l'année, j'ai été bien surpris par les améliorations et très franchement, c'est une très bonne surprise.

Alexandre Mistral Play4Fun
a
Note du panda
7.5 10

Sword Art Online : Hollow Realization

Points positifs

  • Plus joli que Lost Song et des décors beaucoup moins vides...
  • Une histoire conçue pour Kirito...
  • Les origines de Sword Art Online pensées par Reki Kawahara
  • Le fan service
  • Voix japonaises et sous-titres en français
  • Tous les codes du MMO RPG en ligne bien intégrés !
  • Une caméra améliorée par rapport à Lost Song
  • Gameplay fun, simple, efficace et technique !
  • Loot addictif et équipement changeant l'apparence
  • Durée de vie excellente
  • Nombreux personnages à recruter
  • Le système des relations

Points négatifs

  • ... Laissant place à une exploration plus couloir
  • ... Et la personnalisation de notre avatar est incohérente...
  • ... Sans possibilité de créer des personnages originaux pour nous accompagner
  • Des temps de chargement longs
  • Pas de mini-carte en ville
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp