Test Strange Brigade – Un TPS coopératif, fait pour les aventuriers en herbe

  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One
Voir la note

Vous êtes à la recherche d'aventure coopérative, alors Strange Brigade a été crée pour vous. C'est le studio Rebellion, à l'origine de la série Sniper Elite, qui après 4 épisodes décide de changer de cap et de partir vers d'autres horizons. Un univers très peu utilisé dans les jeux vidéo viendra plonger les joueurs dans les rangs de la brigade Strange afin de contrer les plans diaboliques de la reine sorcière, Seteki. En route pour parcourir des tombeaux, grottes et autres ruines extraordinaires infestés de créatures mythologiques.

Pour les fans de la série Sniper Elite créée de toute part par le studio Rebellion, il sera facile de faire le rapprochement avec cette nouvelle licence. C’est sur le même moteur graphique de la série phare du studio, que Strange Brigade fait son entrée dans l’univers du jeu vidéo. Cependant, ce nouveau titre reste une oeuvre originale et pleine de fraîcheur, qui trouvera certainement une place de choix parmi les TPS axés coopération. Il est clair que cette nouvelle licence est tournée vers la coopération jusqu’à quatre joueurs même s’il est possible de jouer seul. Néanmoins, le titre montrera très vite ses limites pour un joueur ne souhaitant pas partager l’expérience entre amis. Ce test a été réalisé sur PlayStation 4 Pro à l’aide d’une version fournie par l’éditeur.

Une chasse aux trésors sur le ton de l’humour

Strange Brigade

La traduction peut paraître étrange, mais on s’y fait avec le temps, la Brigade Strange doit se charger de mettre un terme aux monstruosités de Seteki. C’est en Egypte durant les années 30, dans une ambiance digne des films de l’époque en noir et blanc, que nos héros vont devoir opérer. La reine sorcière se réveille d’un long sommeil et pète la forme pour venir mettre le bazar dans ce magnifique environnement. Elle est loin d’être seule puisque ses fidèles armées décident aussi de se réveiller, celles-ci sont composées de monstres en tout genre comme des momies, des squelettes et même des minotaures. Vous l’aurez compris, nous sommes dans une aventure fantastique et entourée de créatures mythologiques. C’est sur des airs de flûte de pan sortis tout droit de la partition de Koh-Lanta, que cette nouvelle licence nous embraque vers de nouveaux horizons. Le studio Rebellion se la joue désormais Indiana Jones mais sans le fouet.

Le TPS propose trois grands axes concernant les modes de jeu : la campagne, le mode horde et le score attack. Chacun de ces modes de jeu est jouable jusqu’à quatre joueurs, ce qui est nettement plus intéressant. La campagne vous demandera de partir à la chasse à la sorcière Seteki et de son armée de fidèles serviteurs. Vous aurez la possibilité de choisir parmi les quatre personnages disponibles à sa sortie, sachant que d’autres vont arriver par la suite. Disons le dès le départ, cette campagne manque de profondeur concernant son scénario. En effet, seules quelques cinématiques en début de partie viendront planter le décor et elles sont loin d’être très intéressantes. Le scénario reste très basique et est amené de manière simple et pas toujours entraînante. Entre chaque mission, vous aurez une courte vidéo d’introduction en noir et blanc permettant de donner un léger sens à votre histoire. Cependant, le scénario est loin d’être spectaculaire et il est possible rapidement de décrocher et de passer cet aspect en second plan. Vraiment dommage pour un titre avec autant de charme.

Un narrateur au léger accent britannique conte vos histoires tout au long de l’expérience, cela donne un véritable cachet au titre. Toujours sur le ton de l’humour, celui-ci est même dynamique en fonction de certaines actions, il s’adaptera à la situation. Par exemple, après quelques minutes d’inactivité, il éprouvera la joie de vous revoir, c’est par ailleurs un trophée/succès. Celui-ci demande d’embêter le narrateur, c’est assez drôle pour être souligné. Plusieurs situations sont scriptées de la même manière, une véritable originalité qui donne un vent de fraîcheur au monde bien trop sérieux du shooter en général. Cependant, pas de VF et c’est vraiment dommage pour un jeu aussi talentueux et drôle sur les dialogues.

Led Zeppelin

Strange Brigade

Au début de chaque mission, nos héros se briefent à bord d’un dirigeable avant d’être parachutés en plein cœur d’une nouvelle mission. Neuf tableaux seront disponibles à la sortie, il faudra tout de même une heure en moyenne pour conclure chaque chapitre. La difficulté reste largement abordable pour tout type de joueur. Les plus talentueux ne devront pas hésiter à régler la difficulté sur le mode difficile et forcer au maximum le nombre d’ennemis dans les réglages pour un peu plus de piment. Une fois sur place, l’environnement est fichtrement sympathique, tout semble bien travaillé et unique. Le level-design est simplement excellent et efficace, chaque centimètre de l’environnement semble renfermer un secret. Entre les reliques et statuette à trouver au travers des différentes caches et les coffres parfois bien planqués, Strange Brigade regorge d’innombrables secrets. Les joueurs devront tendre l’oreille, car les différents items cachés seront annoncés par une petite mélodie lorsqu’elles se trouveront proches de vous. L’univers est coloré, joyeux et donne vraiment envie de farfouiller à droite, à gauche comme de véritables explorateurs. Le sound design respecte énormément la thématique du titre et contribue à l’ambiance merveilleuse que dégage la licence.

Des pièges seront présents au sein de l’environnement, il suffira de tirer sur un point précis pour les activer. Ils infligeront des dégâts considérables aux monstres et c’est une mécanique essentielle pour avancer dans l’aventure. Il sera bien sûr impossible de spammer les pièges, certains se réactiveront seulement après un certain temps. Il faudra toutefois faire attention aux déplacements de vos alliés, car les pièges infligent des dégâts à vos équipiers et vous-même. Le tir allié reste une autre manière de s’amuser, surtout ici, dans un univers qui semble ne pas vouloir se prendre au sérieux tout en gardant de solide base. Rappelons que vous êtes avant tout des aventuriers et chercheurs de trésor. Il y aura plusieurs façons de se faire un peu d’argent dans ces ruines recouvertes de reliques et d’or. Même si des poulets magiques, qui une fois mort, vous donneront un peu d’argent de poche, cela ne reste pas la solution la plus rentable. Il faudra fouiller dans les nombreux endroits parfois secrets du titre afin de mettre la main sur les tonnes de coffres qui n’attendent que vous.

Le level-design est simplement excellent et efficace, chaque centimètre de l’environnement semble renfermer un secret.

L’or ramassé permettra de débloquer de nouvelles armes et accessoires pour votre inventaire. Chaque élément acheté à l’aide de la monnaie virtuelle du jeu, ramassé au cours de votre aventure, sera définitivement vôtre. Il sera donc possible ensuite de s’en équiper via votre inventaire en début de mission. Ces armes peuvent être améliorées à l’aide de joyaux uniques. Chaque arme dispose d’un nombre d’emplacements différents. Les joyaux eux permettent d’obtenir différents bonus comme le joyau tempête de Quibei, qui lui gèlera les ennemis afin d’en faire des cibles faciles par exemple. Cependant, il existe d’autres types de coffres tout aussi importants pour le bien de votre progression. Des coffres disséminés sur le terrain seront à découvrir, ceux-là permettront de tirer au hasard une arme et de l’acquérir contre un peu d’argent. Ces armes sont bien évidemment plus puissantes que les armes standards et seront d’une grande utilité face aux bestioles les plus coriaces. En effet, certains ennemis seront lourdement armés et protégés par des parties d’armures complètes ou non. Par exemple, une momie peut être équipée de la tête aux pieds ou alors ne posséder qu’un casque, brassard ou même épaulière. C’est donc à vous d’identifier les points faibles de vos adversaires. Néanmoins, ces armes disposent de munitions limitées et une fois vide, elles disparaîtront.

Le Kitsch, c’est chic !

Strange Brigade

C’est aussi un jeu qui propose différents défis, autre que de tirer sur l’ennemi tout du moins. Lors de votre avancé dans le mode campagne, il sera possible de faire face à des énigmes. En effet, certaines portes demanderont de faire marcher vos méninges pour s’ouvrir et découvrir ce qu’elles renferment. Certaines demanderont d’aligner les différentes parties d’un serpent afin de les relier d’un point à l’autre en tirant avec votre arme sur les cases que vous voulez tourner, d’autres seront des épreuves de vitesse ou même de mémoire où il suffira de retenir un ordre de symbole avant de le reproduire. Bien souvent, celles-ci reviennent rapidement et le titre aurait pu proposer bien plus de variantes, car on sent rapidement la routine nous rattraper. Certaines sont plus punitives, et les joueurs n’auront que trois chances avant que la porte se verrouille définitivement. Une énorme frustration prend place lorsque vous faites face à ces énigmes ne laissant que trois essais et que vous ratez votre coup. Vous ne saurez donc pas ce qui se cachait dans cette salle secrète, mais comme on dit « c’est le jeu ma pauvre Lucette ».

Ce nouveau titre reste une oeuvre originale et pleine de fraîcheur, qui trouvera certainement une place de choix parmi les TPS axés coopération.

Il est possible aussi de trouver des objets de collection, comme des statuettes d’Anubis et autres divinités mythologiques. Vous pourrez ainsi remplir votre cahier de chasseur de trésors présent dans les menus. Chaque épisode cache aussi quelques statuettes en forme de chat. Lorsque vous parvenez à trouver tous les félins présents sur le niveau, vous aurez accès à une pièce secrète, la salle des matous magiques. Chaque niveau possède donc sa propre salle secrète. Dans celle-ci, il sera possible de trouver une grosse quantité d’argent ainsi qu’un chat doré. Pour les petits malins qui voudraient tricher, le jeu change les énigmes lors de chaque partie.

Brigade Strange

Strange Brigade

Lors de votre folle aventure, il sera possible de rencontrer tout un tas d’ennemis, le bestiaire étant assez fourni. Des ennemis spéciaux apparaîtront à certains moments. Ils transportent un sac d’or sur le dos, si vous l’abattez à temps, vous toucherez des récompenses uniques. C’est une formule que l’on retrouve dans d’autres titres comme Diablo par exemple. Parmi ces monstres, l’IA présente quelques défauts sur son comportement, rien de vraiment flagrant mais cela mérite tout de même d’être relevé. C’est toujours un secteur compliqué à régler pour les développeurs et Strange Brigade n’échappe pas à la règle. Il est parfois possible de voir un monstre courir dans un mur ou qu’un ennemi vous fonce dessus avant même de rebrousser chemin sans aucune raison. Pour nos aventuriers, les animations des personnages sont vraiment très bonnes et restent crédibles, comme c’est le cas lorsque notre héros court et range une arme dans son fourreau. Chaque personnage jouable possède sa propre démarche dans sa façon de se déplacer, un détail qui a son importance. En ce qui concerne les ennemis, chaque type de monstres se déplace à sa manière. Il sera même possible de démembrer vos adversaires comme par exemple briser une jambe et le voir ramper devant vous.

Concernant les tirs, les armes présentes différentes physiques de shoot et Strange Brigade arrive à procurer des sensations plus que correctes. Il est tout d’abord impossible de tirer au jugé, il faudra impérativement viser. Il sera vite compliqué de tirer en continu tout en marchant car la précision de l’arme en prend un sacré coup. Vous devrez notamment garder un œil sur vos munitions car le stock aura tendance à se vider rapidement. Le titre semble avoir trouvé un certain équilibre entre réalisme et arcade. En effet, une prise en main simple et rapide sera au goût de tout le monde. Cependant, le titre se dote d’un gameplay complet et compétitif, il est certain que Strange Brigade plaira à un grand nombre de joueurs. Le dernier titre de Rebellion présente un gameplay nerveux avec notamment des déplacements rapides et la possibilité d’effectuer une roulade. Il sera par exemple possible de se soigner tout en courant ou bien de recharger en effectuant une roulade. Tout cela peut paraître simple, cependant, ces actions rendent le gameplay fluide et dynamique. Au pire, si la physique des tirs ne vous plaît pas, il est possible de repousser les ennemis avec un coup de crosse avant de les finir avec un finish.

Alors malgré une longue liste de qualités, que ce soit sur la direction artistique, son gameplay ou même la fraîcheur apportée par cette nouvelle licence, tout est loin d’être parfait. Techniquement, la caméra est parfois capricieuse mais les nombreux ennemis arrivant dans votre dos sont tout de même indiqués par une discrète icône sur le bord de votre écran. Malheureusement, quelques ralentissements dans les espaces confinés et baisses de framerate lors de certains passages sont à déplorer, sans pour autant être alarmant. On notera tout de même, que Strange Brigade est un poil répétitif dans son expérience de jeu, la campagne ne se résume qu’en grande partie aux mêmes mécaniques. C’est-à-dire, une porte fermée donc il faut trouver la clé, puis nettoyer une zone avant de continuer sa route, pour finir quelques énigmes et un boss de fin. Avec ces quelques ingrédients, vous tenez la parfaite recette pour un niveau du mode campagne de Strange Brigade. On aura tendance à dire que c’est un premier pas pour la licence mais cela aurait mérité mieux et on encourage à développer certains points perfectibles pour la suite. Cependant, il est clair que le titre est nettement plus fun à plusieurs et vous fera rapidement oublier ces défauts.

Pas de Brigade sans joueurs…

Strange Brigade

Chaque partie dans le mode campagne peut être lancée seul ou en multijoueur. Il est possible de privatiser les places pour vos amis ou bien laisser le matchmaking faire pour remplir les slots libres. En multijoueur, il sera possible d’être éjecté en cas d’inactivité, au cas où un aventurier tenterait de se la couler douce. Certaines interactions entre joueurs sont possibles, comme le partage d’équipement en lâchant simplement un objet au sol ou même la réanimation. Comme il est dit en début de test, deux autres modes de jeu sont disponibles en dehors du mode campagne. Au vu du rendu final et même si le jeu ne se tourne pas vers cette optique, un mode versus n’aurait pas été désagréable.

Le mode horde reste classique mais permet aux joueurs de repousser leur limite en essayant de survivre le plus longtemps possible. En effet, celui-ci demande de résister à plusieurs vagues d’ennemis à la suite avec quelques secondes de répit entre chaque manche. Sur une carte tout droit inspirée des lieux rencontrés au cours de la campagne solo, elle finira par s’agrandir au fur et à mesure. Ce mode ressemble grandement au mode zombie de Call of Duty par exemple avec la possibilité d’acheter des armes de manière aléatoire grâce à la caisse mystère. Les joueurs devront donc venir à bout des nombreuses vagues de monstres avec certaines contraintes. Les joueurs devront un maximum économiser leur balles, car celles-ci se font rare. Ce n’est pas tout car il faudra aussi dépenser votre argent intelligemment afin de ne pas se retrouver à poil sur certaines manches. Le mode horde met vraiment au défi les joueurs car c’est un vrai challenge de résister au bout de quelques manches. Pas vraiment original, cette alternative pourra grandement agrandir la durée de vie du titre grâce à une rejouabilité sans limite. Cependant, il est clairement sans intérêt de se lancer dans cette expérience si vous jouez seul.

Le titre se dote d’un gameplay complet et compétitif, il est certain que Strange Brigade plaira à un grand nombre de joueurs.

Le mode Score Attack quant à lui consiste à parcourir un niveau de la plus rapide et efficace des manières. Un timer est présent permettant de limiter le temps et ainsi obliger les joueurs à avancer rapidement vers l’objectif final. Un mode nerveux et dynamique mais qui permet d’amener un peu de compétition car un score sera calculé en fonction de vos actions. Des défis permettront de remporter des points supplémentaires en fin de manche comme battre le temps normal, le nombre de tirs à la tête réalisé ou même éviter de mourir. Pour finir, un classement sera établi et permettra de connaître l’aventurier le plus efficace.

Rebellion signe ici une très bonne expérience, plaisante en solo mais qui prend tout son sens à plusieurs. La nouvelle licence du studio se présente comme une excellente option dans le catalogue des jeux coopératifs : un shooter prenant place dans un univers fantastique et qui offre la possibilité aux joueurs de coopérer pour venir à bout de créatures mythologiques, le tout sur un humour fin et bien travaillé. Strange Brigade aura clairement réussi son entrée en la matière même si certains points mériteraient d’être retravaillés comme le manque de mise en scène et de profondeur dans l’écriture du scénario et une certaine répétitivité globale.

L'avis de l'auteur

J'attendais avec impatience cette nouvelle licence, tout d'abord car je suis un grand fan des jeux coopératifs. L'univers du jeu vidéo manque parfois de jeux du genre, ce TPS aura su combler le vide en cette fin d'été. La seconde partie que j'attendais le plus, c'était la direction artistique. Dès les premières images, j'ai trouvé le jeu accrocheur avec un univers plutôt rare et bien amené ici. Je n'ai pas été déçu, l'environnement est simplement magnifique et il est agréable à parcourir en matière de level-design. J'ai pris beaucoup de plaisir à farfouiller à travers les différents chapitres du mode campagne tel un explorateur à la recherche de trésor enfoui. Je suis un bon client concernant l'humour et le titre m'a fait sourire plus d'une fois sans vraiment en faire de trop. Je recommande ce jeu aux joueurs jouant à plusieurs, car le titre peut rapidement montrer ses limites lorsque l'aventure est parcourue en solo.

DubZ
a
Note du panda
7.5 10

Points positifs

  • La direction artistique
  • Le bestiaire
  • Les nombreux secrets que cache l'environnement
  • L'humour omniprésent offert par le narrateur
  • Un gameplay nerveux et dynamique
  • Les personnages et leurs différents pouvoirs
  • Tout le jeu permet d'être abordé en coopération
  • Prise en main rapide et accessible

Points négatifs

  • La VF indisponible, seulement sous-titrée
  • Le manque de profondeur dans le scénario
  • Pas vraiment taillé pour un joueur solo
  • L'absence d'un mode versus
  • Parfois répétitif sur certaines approches

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

23 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp