Test SNES Classic Mini – Un petit bijou du retrogaming

  • SNES
Voir la note

Une porte vers l'enfance pour beaucoup, découverte de jeux classiques emblématiques pour certains, la Super Nintendo Entertainment System : Nintendo Classic Mini ou plus familièrement la SNES, a rapidement séduit une majorité de nostalgiques après le succès inattendu de la NES Mini qui l'attendent de pied ferme. Qu'en est-il vraiment ?

On ne va pas se mentir, la SNES Mini, comme sa grande sœur, s’arrachait déjà après son annonce et au début des précommandes. Même si l’on peut reprocher à Nintendo cette stratégie de booster la demande avec une certaine « rareté » dû à une faible production de la machine, la stratégie dynamisée par la nostalgie paye. On précise tout de même que le géant japonais a promis d’augmenter ses stocks, en plus de la NES Mini d’ailleurs.

« Le plastique c’est fantastique… »

Super-NES-mini-size

Plus qu’une console à part entière, la SNES miniature est surtout présentée comme un objet de collection que tout bon gamer qui se respecte doit posséder. Sinon à quoi bon ? De simples émulateurs ou les console virtuelles de la 3DS/Wii U/Switch suffisent. Il faut dire qu’en tant qu’objet, la reproduction de la SNES originale est fidèle de bout en bout. On regrettera seulement le port cartouche complètement fermé et les ports des manettes lorsque que l’on retire le petit rabat qui n’est pas du plus bel effet.

Les principaux défauts de la NES Mini ont été corrigé. Nous disposons cette fois-ci de deux manettes avec des fils d’une longueur décente. Qu’il est troublant et agréable à la fois de tenir une manette de SNES neuve avec des boutons rigides qui n’ont pas encore été usés après des années de martelage. Petit bémol cependant concernant l’adaptateur secteur qui n’est toujours pas fourni. Il est cependant possible de l’alimenter en la branchant sur un appareil disposant d’un port USB.

Les jeux et le replay magique 

Super-NES-01

N’oublions pas tout de même que la console n’est pas forcément destinée à prendre la poussière sur une vitrine, mais elle peut aussi faire tourner de bons vieux jeux cultes qui ont fait la joie des joueurs pendant les années 90. C’est donc pas moins de 20 titres (plus un) qui sont proposés avec des genres bien différents et un bon équilibre entre les jeux jouables uniquement en solo et ceux jouables à deux. La liste complète ci-dessous :

  • Contra III The Alien Wars
  • Donkey Kong Country
  • EarthBound
  • Final Fantasy III
  • F-Zero
  • Kirby Super Star
  • Kirby’s Dream Course
  • The Legend of Zelda : A Link To The Past
  • Mega Man X
  • Secret of Mana
  • Star Fox
  • Star Fox 2
  • Street Fighter II Turbo Hyper Fighting
  • Super Castlevania IV
  • Super Ghoul’n Ghosts
  • Super Mario Kart
  • Super Mario RPG Legend of the Seven Stars
  • Super Mario World
  • Super Metroid
  • Super Punch-Out
  • Yoshi’s Island

Rien à dire sur la sélection qui est impeccable, mais on regrette tout de même quelques absents. « Jamais content » diront certains mais nous n’aurions pas dit non à un Chrono Trigger, Mickey Mania, Breath of Fire II, Aladdin ou un Mystic Quest. Il est agréable de jouer ou rejouer à ces moments dans un confort optimal. Trois modes d’affichage, en 4:3 bien évidemment, permettent de profiter des softs selon nos envies. Cela peut être en HD, en affichage classique comme à la vieille époque ou encore avec un effet de télé cathodique du plus bel effet. Au-delà des gadgets, on note que le coups de vieux est bien moins présent que sur NES Mini. La grande majorité n’ont presque pas pris de rides si ce n’est une ou deux exceptions comme Super Mario Kart. On regrette seulement qu’uniquement des textes en anglais soient proposées alors que de nombreux titres ont leurs traductions françaises officielles. Ce n’est pas forcément dérangeant pour un Super Mario World mais ça l’est plus pour un Final Fantasy III (Final Fantasy VI de sa vraie numérotation).

Nintendo sait y faire en termes d’ergonomie, le menu est propre et clair. On s’y retrouve super facilement, on lance un jeu et c’est parti. On salut l’ajout du mode replay qui permet de revoir ses sessions et de reprendre le contrôle à n’importe quel moment. Cette option miraculeuse permet aux grincheux de s’en sortir sans trop de frustration. Mais c’est surtout pour ceux qui mettraient la main pour la première fois sur ces pépites afin de ne pas trop se prendre en pleine face une autre époque diront nous. Le seul inconvénient est qu’il faille rappuyer sans arrêt sur la touche Reset de la console pour revenir au menu ce qui n’est pas très pratique lorsqu’elle n’est pas à portée de main.

Star Fox 2 : le bonus

starfox2

L’autre chose mise en avant dans la sortie de cette Super Nes Mini est l’arrivée très tardive (c’est le moins qu’on puisse dire) de Star Fox 2 qui n’est jamais sorti à l’époque pour d’obscurs raisons mais celle de la sortie de la Nintendo 64 durant la même période est la plus répandue. Il aurait pourtant inspiré d’autres titres Star Fox. Il est difficile de juger réellement un tel jeu (jamais sorti officiellement) avec le recul. Tout ce que l’on peut dire avec certitude, c’est qu’il bien meilleur que Star Fox premier. Nous sommes bel et bien face à une suite directe qui apporte son lot d’améliorations (mineures aujourd’hui mais qui auraient été bien accueillies à l’époque). Il est maintenant possible d’incarner jusqu’à six pilotes différents, et l’ajout d’une carte tactique permet de mieux s’y retrouver pour citer quelques exemples. Graphiquement nous sommes un poil au-dessus du premier et les musiques sont au même niveau que ce dernier (avec quelques thèmes repris aussi). Rien de spécial niveau scénario, nous retrouvons le vilain Andross (on ne fera pas de blague fruitée là-dessus) qui est revenu pour se venger. Pour le reste, on vous laisse découvrir par vous-même les petites surprises que vous réserve ce Star Fox 2.

Malheureusement, le poids des années est là et on ne recommandera pas de prendre la console uniquement pour lui. Mis à part pour les yeux d’un fan qui rêvait de cette suite, le tampon nostalgie n’est pas présent et pourra en rebuter quelques-uns. Objectivement c’est du bon , mais il arrive trop tard. Si on le considère comme un bonus, c’est plus que bienvenu. La SNES Mini vaut clairement le coup même sans Star Fox 2, alors on prend avec plaisir ce petit cadeau pas forcément attendu au départ.

Malgré quelques petites coquilles, la Super NES Mini remplit son office. L’objet en lui même est agréable à l’œil, nous avons deux manettes, de bons jeux, l’interface est simple et facile d’utilisation. La fonction replay n’est clairement pas à sous estimer et permettra de réguler certaines frustrations et apportera une meilleure accessibilité à une nouvelle génération qui souhaite découvrir ces titres mythiques. Il ne reste plus qu’une éventuelle Nintendo 64 Mini et la boucle sera bouclée.

13 Shares
L'avis de l'auteur

La SNES fait incontestablement remonter de très bons souvenirs. Certains jeux ont bien vieilli, d'autres pas, mais c'est un plaisir de les retrouver sous cette forme avec la manette d'époque. Une bonne manière de rejouer à de bons jeux d'antan pour ceux qui n'apprécient pas forcément les émulateurs ou bien qui ne peuvent écumer les brocantes à la recherche d'antiquités.

Haseo
a
Note du panda
8 10

SNES Classic Mini

Points positifs

  • Nintendo nous prend encore par les sentiments
  • Une sélection de titres impeccable et la qualité est au rendez-vous
  • Pensée pour jouer seul ou à deux avec une paire de manettes à la clef
  • Interface simple et claire sans oublier la fonction replay très pratique
  • Un objet de collection que l'on peut facilement exposer

Points négatifs

  • Toujours pas d'adaptateur secteur
  • Quelques grands classiques absents
  • Uniquement des textes en anglais dans les jeux

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

Copy link